Bande dessinée et roman graphique
Laisser un commentaire

C’est pas facile d’être une fille !

Aujourd’hui je me fais plaisir, une fois de plus, en vous parlant d’Estelle Bachelard, alias Bach, bédéiste et illustratrice et surtout de ses bandes dessinées : C’est pas facile d’être une fille & C’est pas facile d’être une fille 2. Tout va bien aller.

11902522_937959736242883_3694846827821742627_n

J’ai commencé à lire de la bande dessinée il y a quelques années déjà. M’en offrir une, l’ouvrir, la lire, la rire, la pleurer, la partager et la relire souvent, c’est du bonbon, c’est un cadeau, c’est une brèche qui goûte le bonheur dans le quotidien souvent banal.

La semaine dernière, je suis allée à la Librairie Liber située à New-Richmond, un endroit que j’adore. Je savais que le tome II de C’est pas facile d’être une fille, Tout va bien aller venait de sortir. J’étais impatiente de le lire. Dans un café, tout près de la librairie, j’ai ouvert la bande-dessinée et je suis immédiatement plongée dans l’histoire avec une joie immense. Dès les premières lignes je riais aux éclats.

Je me souvenais de cette journée, c’était le jour de ma fête et je m’étais fait le cadeau du premier tome. Je m’étais empressée de le lire. Même que cette journée là, je l’avais lu deux fois plutôt qu’une, haha ! Une première fois, à toute vitesse, sans être capable de m’arrêter et une autre fois avec mon conjoint de l’époque. On avait tellement ri. Je me reconnaissais dans chacune des petites situations cocasses qui y étaient illustrées.

Le premier tome (paru en 2014) survole la vie d’une jeune femme moderne, de ses histoires d’amour, d’amitié et de cheveux. Parce que OUI, les cheveux ça peut parfois devenir super important ! Les chaussures, les robes, les tasses et les chats aussi 😉

e9d6b8830c70586db84edb82a30c72f8

Le deuxième tome (paru tout récemment) est davantage centré sur la préparation du mariage du personnage principal et de son fiancé. Tous les méandres de l’organisation, les joies comme les peurs, le passage à l’âge adulte et les milliers de questions qu’on peut se poser. Peut-on choisir quelqu’un pour la vie ? Comment savoir si c’est lui le bon? Pourquoi se marier en 2015? À travers cela, on voit ses copines qui se cherchent et qui cherchent l’amour.

11947550_944799958892194_4405363555859703188_n

J’ai découvert Bach via son blog : bachillustration.canalblog.com, en 2013.
Sur Facebook : @Bachillustrations, on a rapidement vu le nombre d’abonnés grimper aux fils des ans. Il y a maintenant plus de 19 000 personnes pour la suivre.
Bach est aussi présente sur Twitter :@ebachelard et sur Instagram :@bachillustrations.

bach

En plus d’écrire de la bande-dessinée, Estelle Bachelard («illustratrice et bédéiste de Québec, passionnée de souliers, de chat et de thé») a illustré des romans et plusieurs articles dans des magazines et dans des journaux.

Ses histoires racontent le quotidien avec légèreté, mais aussi avec beaucoup d’intelligence, et son personnage, inspiré d’elle-même (un peu comme le Paul de Michel Rabagliati) est très attachant.

Visuel_BD-1

Vous savez maintenant quoi offrir à vos bonnes copines, pour Noël. Assurément qu’elles s’y reconnaîtront toutes un peu !

Bonne lecture !

C’est pas facile d’être une fille et C’est pas facile d’être une fille 2. Tout va bien aller, chez Mécanique générale.

*Illustrations puisées à même le compte Facebook de l’artiste avec son aimable autorisation 🙂 merci !

This entry was posted in: Bande dessinée et roman graphique

par

Louba-Christina Michel est une passionnée. Elle écrit depuis qu’elle sait comment faire et même avant, dans une sorte d’hiéroglyphes inventés. Et dessine depuis plus longtemps encore, elle a dû naître avec un crayon dans la main. Elle est transportée par tout ce qui touche à la culture et dépense tout son argent pour des livres et des disques (hey oui!). Elle prend beaucoup trop de photos de son quotidien, depuis longtemps. Des centaines de films utilisés attendent d’être développés dans des petites boîtes fleuries. Sa vie tourne autour de ses grandes émotions, de ses bouquins, de l’écriture, de l’art, du café et maintenant de sa chatonne princesse Sofia. Après une dizaine d’années d’errance scolaire et de crises existentielles, entre plusieurs villes du Québec, elle est retournée dans son coin de pays pour reprendre son souffle. Elle travaille présentement à un roman et à une série de tableaux.

Laisser un commentaire

Entrer les renseignements ci-dessous ou cliquer sur une icône pour ouvrir une session :

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s