All posts tagged: écrire à la main

écrire à la main, Correspondances d'Eastman, 2018, entrevue, Le fil rouge, Le fil rouge lit, Littérature québécoise, porte-parole, Stéphanie Boulay, bibliothérapie, lecture, littérature, livres, les livres qui font du bien, festival, Eastman, Québec, Kim Renaud-Venne

Mes 5 questions posées à Stéphanie Boulay, porte-parole pour les Correspondances d’Eastman, mais pas seulement!

Les Correspondances d’Eastman, le plus grand festival littéraire en Amérique du Nord, sont revenues pour une 16e édition du 9 au 12 août dernier. Cet événement a pour but d’offrir au public un accès bien privilégié aux coulisses de la littérature, et c’est Stéphanie Boulay qui a eu l’honneur cette année d’en être la porte-parole. J’en ai alors profité pour lui poser quelques questions! Depuis ton premier roman À l’abri des hommes et des choses qui est paru en 2016, tu ne cesses d’avoir des projets artistiques! Ton livre jeunesse Anatole qui ne séchait jamais sortira le 4 octobre 2018 et un EP solo verra le jour à l’automne prochain, un projet parallèle au duo folk (Les sœurs Boulay) que tu formes avec ta sœur, Mélanie Boulay, depuis 2012. Tu es à la fois chanteuse, musicienne et autrice (et même chroniqueuse!). Occupée comme tu es, pourquoi as-tu accepté d’être porte-parole pour la 16e édition des Correspondances d’Eastman? J’aimerais aussi connaître ta réaction quand on te l’a proposé. Au départ, j’ai pensé que j’étais indigne de prendre ce rôle …

Le pouvoir des mots

On a tous une arme indestructible en nous. Une arme si puissante qu’elle peut blesser même le plus puissant du haut de ses six pieds. Ce pouvoir est la parole, mais plus précisément les mots. On entend souvent que les mots blessent et cela ne pourrait pas être plus vrai. Par contre, ils ne font pas que détruire les gens, les mots servent aussi à les inspirer. Si on utilise les bons mots alors on peut faire beaucoup de bien. C’est la raison pour laquelle on aime tant lire certains livres, car ils nous transportent dans des univers inconnus et nous font rêver. On lit divers mots par jour qui ont diverses fonctions ou classes de mots. Chaque domaine a son propre lexique. On ne les comprend pas toujours, mais c’est pour cela qu’on apprend à tous les jours. On élargit notre banque de lexique au fils des années. Ma maman m’a toujours dit que l’on a un vocabulaire plus riche si on prend le temps de lire. Par contre, cela ne veut pas dire que lire …

DÉFI BOUQUINERIE JOUR 16 : Confectionne un emballage DIY pour offrir un livre

Aujourd’hui, on vous invite à refaire sortir l’artiste ou du moins l’enfant en vous. Vous avez probablement remarqué l’engouement pour le DIY sur les internets? Sinon, ça parait que vous ne trainez pas quotidiennement sur Pinterest. Il y a un désir de retourner aux sources, de faire soi-même et surtout de prendre le temps. J’ai toujours trouvé que le bricolage entraînait dans une sorte d’apaisement instantané. Un peu comme la lecture me permet une certaine méditation, le simple fait de bricoler nous oblige à vivre dans le moment présent, et ça c’est très relaxant. Voilà pourquoi, on vous invite aujourd’hui à prendre le temps de créer un emballage fait à la main. En plus, ça pourrait être pour offrir le livre que vous avez décidé d’offrir à un proche. Je ne pense pas que ça existe plus personnalisé que ça! Aussi, prenez la peine d’y inscrire quelques lignes, votre calligraphie et le fait que vous ayez pris la peine d’y inscrire quelques mots dans cette ère ultra technologique (ou des cartes de fêtes impersonnelles) saura sans aucun …

DÉFI BOUQUINERIE JOUR 5 : Écris une lettre à la main

En ce 5 décembre, on vous invite à prendre le temps d’écrire une lettre à la main à un proche.  Une de mes amies vit depuis quelques années à Vancouver et nous avons pris l’habitude (très difficile à garder en ces temps numériques) de nous envoyer des lettres manuscrites. Chaque fois que je rentre chez moi et qu’une de ses lettres m’attend, je suis automatiquement heureuse. Ça fait changement des factures ou des pamphlets publicitaires. Et ça me touche de constater qu’elle a pris du temps pour moi, pour notre amitié. Voilà pourquoi j’ai envie de vous lancer un défi. Prenez une heure et écrivez une lettre à quelqu’un, n’importe qui, amie, parent, frère, amoureux/amoureuse, peu importe! Le simple geste d’écrire à la main peut sembler lointain. À l’ère des textos et des courriels, on soigne de moins en moins sa calligraphie. Or, pas besoin d’avoir une calligraphie exceptionnelle, mais le simple fait de prendre le temps et le soin d’écrire à quelqu’un qu’on aime aura des effets bénéfiques. Personnellement, il m’arrive de passer des semaines …