All posts tagged: Théorème du homard

L’autisme expliqué aux non-autistes : un livre nécessaire

Je suis éducatrice spécialisée et cela fait plusieurs années que je travaille auprès de jeunes ayant le trouble du spectre de l’autisme (TSA). Ces enfants font partie des êtres humains que j’aime le plus. Je vous l’avoue, quand cela concerne des enfants, je tombe facilement en amour, mais j’ai un petit « crush » pour ceux et celles qui ont le TSA. Je crois que cela vient de leurs manières de voir les choses. Je me fais toujours un malin plaisir à essayer de les comprendre et à les interpréter. Beaucoup de gens de mon entourage me trouvent courageuse de travailler avec ces enfants. Je dirais que c’est moi qui suis chanceuse de les côtoyer et de la preuve de confiance qu’ils me donnent. Je vous dirais qu’il faut beaucoup de patience, d’imagination, mais surtout beaucoup d’amour pour pouvoir travailler avec eux. Parce qu’en fait, dès que tu entres dans leurs univers, il est rare que tu aies envie d’en sortir! Est-ce que ça fait de moi une experte des autistes? Non, parce qu’on ne parle pas …

Comment trouver la femme idéale ou le théorème du homard

Ce livre au titre franchement très accrocheur est définitivement un must à lire. Je suis tombée sur  celui-ci, je l’admets, avec près d’un an de retard sur sa parution originale. Merci à mon amie Caroline qui m’a dit que je devais absolument le lire, car croyez-moi, une fois que vous le commencerez, c’est impossible de s’arrêter. Comment trouver la femme idéale ou le théorème du homard est un roman charmant et franchement très drôle. Don Tillman, le personnage principal, est un professeur de génétique qui, selon toutes vraisemblances, vit avec le syndrome d’Asperger et ce, malgré le fait que celui-ci ne sera jamais diagnostiqué dans le livre. Faire la lecture de ce roman vous permettra sans aucun doute de vous faire une bonne idée de comment les gens qui ont ce syndrome doivent se sentir quotidiennement à un point où on se demande parfois si même l’auteur Graeme Simsion lui-même n’est pas Asperger tellement c’est bien écrit. Si vous saviez le nombre de fois où je me suis dit Wow… c’est fou de penser toujours …