Auteur : Caroline Matte

Croyez-vous en l’âme sœur?

Ça fait un petit bout de temps que je cherchais un vrai bon livre sur l’amour, le vrai, celui qui donne envie de se lever le matin, celui qui donne des frissons, celui qui donne des ailes, celui qui nous fait vivre une montagne d’émotions et surtout celui qui nous permet de croire qu’il surpassera le temps. Tu verras, les âmes se retrouvent toujours quelque part de Sabrina Phillippe est ce type de roman là. Certes, je lui ai trouvé quelques longueurs, mais dans l’ensemble, ce livre à mi-chemin entre la croissance personnelle, le conte spirituel et le magnifique roman d’amour m’a plu énormément. Petit résumé : L’histoire se passe comme suit : 2 femmes se rencontrent dans un café de l’Île Saint-Louis à Paris, la plus jeune est psychologue/chroniqueuse à la télé (comme l’auteure!), la plus vieille est une ancienne journaliste. Les 2 ont plusieurs points en commun, mais ce qui les réunit c’est l’amour, le vrai. La plus jeune donne des conseils à la télévision aux gens et aux couples, la plus vieille a connu sa véritable âme sœur …

Le syndrome de la vis… lecture d’une insomniaque!

Ça fait quelque temps que les livres de Marie-Renée Lavoie me font de l’œil et, fait cocasse, c’est à cause de son prénom peu commun que j’accrochais toujours sur ses romans quand je les croisais en librairie. Une de mes meilleures amies que j’aime beaucoup se nomme Marie-Renée, et j’ai cru pendant des années qu’elle était unique à avoir ce prénom (allô Marie!). Donc chaque fois que je croisais les livres de mademoiselle Lavoie, impossible de ne pas penser à ma Marie-Renée à moi. Bref, récemment j’ai vu le dernier roman de Marie-Renée en magasin, Autopsie d’une femme plate, et j’ai bien ri en voyant le titre. Par contre, c’est son petit voisin tout près qui m’a interpellée, un roman un peu plus vieux de l’auteure, Le syndrome de la vis… Le syndrome de la vis, rapidement, ça raconte l’histoire de Josée, une terrible insomniaque, et comme j’en suis moi-même une et que je me plais à dire que je ne dors jamais, quel plaisir ce fut pour moi de me reconnaître dans ce personnage …

Montréal, tu es magnifique !

À l’occasion du 375e de Montréal, j’ai décidé de me plonger dans le recueil d’histoires que Portait de Montréal proposait, et franchement quelle façon magnifique de tomber en amour avec cette ville encore plus. Je ne suis pas née à Montréal, je suis une petite fille de la banlieue, mais j’ai toujours été fascinée par cette ville, son histoire, ses gens, sa magnifique mixité, et d’avoir l’impression que de quartier en quartier on voyage, donc naturellement que ce livre m’appelait dès l’instant que je l’ai vu. Si comme moi vous êtes fan de HONY (human of new-york), vous connaissez bien évidemment la page Facebook du même nom. Portrait de Montréal est le penchant montréalais de cette page. Le concept est très simple, un photographe parcourt la ville à la recherche de visages ou d’histoires intéressantes et raconte l’histoire de la personne sur la photo qu’elle a bien voulu lui raconter en retour pour ensuite publier le tout sur Facebook. Le livre Portrait de Montréal est donc un recueil des histoires racontées sur cette page. Dans le livre, on retrouve …

Poésie moderne ou journal intime? Un nouveau phénomène sur Instagram!

J’ai découvert récemment un phénomène qui commence à prendre de l’ampleur sur Instagram. Peut-être l’avez-vous remarqué aussi? Je parle de pages de petites phrases pleines d’émotions qu’on retrouve tantôt avec tout un franc-parler, ou se rapprochant d’une douce poésie moderne. Fait intéressant : la plupart des propriétaires de ces pages ne le font pas dans le but d’être connus et, au contraire, se complaisent dans l’anonymat. La majorité des comptes que j’ai contactés m’ont avoué être une fille derrière l’écran et avoir entre 17 et 25 ans. J’ai listé une dizaine de ces pages (que je vous invite à découvrir!), et voici ce qui les a poussées à participer au phénomène du moment : @lestoutespetiteschoses – J’écris depuis que je suis toute petite, mais je n’avais jamais osé laisser qui que ce soit lire mes trucs. Il y a 2 ans, je me suis décidée à faire le certificat en création littéraire à l’UQAM et ça m’a aidée à sortir de ma coquille (…). Il y a presque un an, j’ai décidé de sortir de ma …

La mort d’une princesse, ce n’est pas de la chick-lit et on aime ça !

Je le dit d’emblée, car j’avoue qu’avec India Desjardins (que j’aime de tout mon coeur,) je m’attendais avec son dernier roman à tomber dans de la fameuse chick-lit/littérature de poulettes et ce n’est pas du tout ce qui s’est produit. La mort d’une princesse est de loin le livre le plus mature d’India à mon avis, et je le décrirais plutôt comme un roman d’amour ultra moderne. Franchement, si vous n’avez jamais lu du India Desjardins, c’est vraiment le bon moment de commencer. Rapidement, voici l’histoire du roman. Sarah, trentenaire, femme d’affaires accomplie, vient de se faire larguer par l’homme de sa vie qui lui a été infidèle. Elle décide donc de tuer sa princesse intérieure qui rêve de prince charmant et d’amour qui durera toujours et choisit de prendre sa vie en main. L’amour, elle n’a pas besoin de ça, elle est une femme d’affaires qui a du succès et à qui tout réussit, a-t-elle vraiment besoin d’un homme à ses côtés ? Cette situation durera 7 ans. On pourrait croire que notre Sarah est désillusionnée, mais c’est, …

Et si la beauté rendait heureux ?

J’ai reçu ce magnifique livre aux coins ronds le jour de Noël. Je l’avais demandé quelques semaines avant, donc impossible de me l’offrir et de m’y plonger, et j’avoue que l’attente en valait la peine. Je l’ai lu pratiquement d’un trait cet essai, entre Montréal et Québec, et je me disais que c’était franchement parfait d’être sur la route à contempler le paysage hivernal québécois en lisant ce livre. Et si la beauté rendait heureux, de François Cardinal, éditorialiste en chef à la presse, et Pierre Thibault, architecte reconnu, est un véritable hymne à la beauté qui nous entoure. Le genre de livre qui nous fait tellement bien ressentir les lieux dont on parle qu’on a l’impression d’y être. C’est pas mêlant, je crois que Pierre Thibault risque d’avoir des milliers de gens qui lui écriront suite à la lecture de ce livre et ne manquera pas de projets fascinants, ce qui devait déjà être le cas à mon avis. Mais je crois surtout que ce sont les moines de l’abbaye Val Notre-Dame qui ne …

Un peu de plomberie, de salon du livre et beaucoup d’amour..

La tendresse attendra de Matthieu Simard, c’est le genre de roman qu’on oublie difficilement. Le genre de roman touchant, mais en même temps juste assez brutal, qui donne des frissons. C’est aussi le genre de roman qui nous garde un petit sourire au visage tout le long de notre lecture et qui nous surprend en nous faisant verser quelques larmes au passage. J’ai d’ailleurs écrit récemment sur celui-ci, au moment de ma lecture, que du Matthieu Simard c’était doux, triste mais  »mauditement » beau et c’est exactement ce que je pense de ce roman. J’ai toujours adoré ce livre qui, à la minute où je l’ai fini la première fois il y a près de 5 ans, a fait automatiquement partie de mon top 10 de livres à lire dans une vie. D’ailleurs, je l’avais même écrit au moment de poser ma candidature pour devenir une collaboratrice du Fil Rouge pour les convaincre de me choisir. La tendresse attendra fait définitivement partie des romans que j’ai le plus conseillés autour de moi dans les dernières années …

Qui est le mort sur votre épaule?

Selon le dernier roman d’Éric-Emmanuel Schmitt, l’homme qui voyait à travers les visages nous aurions tous ou presque un mort sur notre épaule qui nous conseille et nous écoute en permanence… si l’on vous posait la question suivante : qui est le mort sur votre épaule? Que répondriez-vous? Si vous êtes le type de personne à croire à ce genre de choses, vous savez pertinemment de qui il s’agit. Ce livre commence très fort, avec un gamin djihadiste qui se fait exploser sur la place publique de Charleroi, alors qu’actuellement dans le monde il y a trop de ce type d’événement. Augustin, un jeune stagiaire journaliste est au bon moment au bon endroit, si l’on ne pense pas qu’il sera blessé lors de l’événement et si l’on pense uniquement à sa profession. Cependant, Augustin se retrouvera bien malgré lui au coeur de l’action, car il a vu ce que personne d’autre n’a vu. Dans ce roman, des morts il y en a plein, causés par le geste du kamikaze. Mais c’est surtout celui qui l’accompagne, celui qui se retrouve …

Donner un sens à sa vie, c’est le fil rouge du changement

Dans la continuité de mes récents articles sur les livres qui nous font du bien et les livres de psycho pop, ce mois-ci je vous propose de découvrir Ta deuxième vie commence quand tu comprends que tu n’en as qu’une de Raphaëlle Giordano. Ce livre de psycho catégorisé comme un roman se lit très rapidement voire trop dans mon cas, mais je vous suggère de prendre le temps de faire les quelques exercices qui y sont proposés. Je vous avertis, il n’est certainement pas un roman comme les autres ou comme les autres livres de psycho que j’ai lus à ce jour. Ta deuxième vie c’est l’histoire de Camille, une femme dans la trentaine pour qui rien ne va plus. Malheureuse dans son boulot qu’elle a l’impression d’avoir choisi uniquement pour faire plaisir à sa mère, dans sa vie familiale où elle se dispute constamment avec son fils, et dans son couple où elle a l’impression d’être devenu invisible. Un soir, alors qu’elle se retrouve dans une fâcheuse situation, elle tombe sur Claude, un homme qui …

Avez-vous déjà souhaité être quelqu’un d’autre ?

Qui n’a pas un jour souhaité être quelqu’un d’autre? Je ne parle pas ici d’une grande star Hollywoodienne, un athlète olympique ou le PDG d’une grande boîte… uniquement le souhait d’être soi-même, mais version améliorée? Intriguant, non? Encore une fois, je ne parle d’un soi-même version améliorée avec des supers pouvoirs, mais bien uniquement de celui ou celle que vous avez toujours désiré être mais que vous avez toujours repoussé du revers de la main ou mis au fin fond de votre esprit. C’est exactement ce que propose ma dernière lecture, avec le roman Quelqu’un d’autre de Tonino Benacquista. J’ai toujours adoré cet auteur dont j’avais parlé ici, et encore une fois j’ai dévoré ce roman dans le temps de le dire. On retrouve dans ce roman 2 antihéros à l’aube de leur quarantaine, en pleine crise identitaire, Nicolas et Thierry, qui l’espace d’un match de Tennis suivi d’une bonne cuite d’après-match décideront de changer leur vie à jamais. C’est sous l’effet de l’alcool bien avancé, qu’ils se feront des aveux sur leur vie respective qui …