Au-delà des livres
Laisser un commentaire

Embarquer dans le train du vert

b4217f5af2279ba38ce5858fe40e5f78

Pinterest

La bouffe santé, je n’y connais pas grand chose. Ça ne veut pas dire que je mange de la pizza et de la poutine à tous les jours, ça ne veut pas non plus dire que je bois un litre de boisson gazeuse par semaine, juste que je ne fais pas vraiment attention, tout en aimant les choux de Bruxelles et les épinards. Mais là, l’affaire c’est que, la bouffe santé est partout… les livres de recettes à la green pullulent et tout le monde s’y met. Alors oui, je tiens à le dire, il y a un effet de mode là-dedans, un effet d’entraînement dans le fait que j’ai décidé d’être plus consciente de ce que je mange. Il y a aussi le fait que, 4-5 fois par année, mon corps me lance des signaux de détresse à coup d’indigestions et de visage qui me démange, à chaque fois que je mange «trop» de sucre. En plus, étant quelqu’un de naturellement prônée au stress et à l’angoisse, je vis un peu mal les excès. Ce que je veux dire par là, c’est que trop manger et mal manger trop souvent, ça joue sur mon mental (pas au sens de trouble alimentaire) autant que sur mon corps. Je suis plus fatiguée, j’angoisse plus, j’ai moins d’énergie et de motivation… vous voyez le genre.

Bon, maintenant que je vous ai raconté ma vie (une fois de plus), passons aux choses sérieuses, c’est-à-dire les trucs d’une débutante qui ne sait pas trop ce dont elle parle… mais qui a quand même fait quelques recherches.

Faire congeler des sacs à smoothies

Avec les smoothies, je me suis dis que j’allais me rapprocher du 7 à 8 portions de fruits et légumes par jour. Même en mangeant ce que je croyais être une quantité acceptable de fruits et légumes, je ne suis qu’à environ la moitié de ce qui est recommandé. Avec les smoothies, il est possible de boire 3-4 (environ) portions de plus. Pour vous aider, voici ce que représente une portion selon le guide de l’alimentation. 

CFG_2007

J’ai fait 10 sacs, deux recettes et pour tout faire j’ai eu besoin d’un paquet de chou kale, de deux sacs de fruits congelés, de bananes qui traînaient dans mon congélateur et de fruits que j’avais déjà à la maison.

Recette 1 (par sac): 1 tasse et demi de chou kale/d’épinards ou les deux. 1 demi citron, 1 tasse de framboises et une demi mangue.

Recette 2 (par sac): 1 tasse et demi de chou kale/d’épinards ou les deux. Une tasse de mélange congelé de petits fruits et bananes et une demi banane congelée.

Les recettes de smoothies, c’est pas ça qui manque sur le Web. Maintenant, il ne reste qu’à sortir le sac, mélanger avec lait, yogourt, jus ou eau et ajouter des graines quelconques pour plus de protéines. J’ai ajouté aux miens des graines de chia.

10686593_10204567452920278_6834870212110613565_n

instagram lefilrouge3

10942748_10204567452400265_2713675708225486325_n

mon iphone

Les collations avec protéines

Quand je parle de collations avec protéines je ne parle pas de Shake qui goûtent presque le chocolat et qui remplacent supposément le déjeuner, non. Je parle des collations qui vous remplissent l’estomac et vous donnent de l’énergie. Ambitieuse, j’ai décidé de me lancer dans la création de barre style granola, sans cuisson, avec seulement 3 ingrédients.  C’est super facile à faire, plein de bonnes choses et, une fois qu’on ne pense plus au goût des chocomax, c’est pas si pire pour les papilles. En plus, vous pouvez vraiment utiliser les noix et fruits secs de votre choix, en y ajoutant du cacao, des graines de lin, de la noix de coco, les possibilités sont multiples.

10931011_10204567449320188_3629369671374352542_n

mon iphone

10494786_10204567449800200_353759417223192823_n

mon iphone

Ne pas se priver

L’autre soir, j’ai écouté un documentaire sur netflix qui s’appelle Hungry for change. On y jase des mauvais sucres (cet ennemi juré…), mais surtout d’à quel point le concept des diètes est inutile et même nocif à la perte de poids, à la mise en forme et à la relation que chacun a avec la nourriture.  Je crois que ce n’est pas parce qu’on décide de changer son alimentation qu’il faut faire une croix définitive sur les trois p (pain, pâtes, patates) ou bien décider de devenir végane et de manger rien du jour au lendemain  (je n’ai rien contre ni l’un, ni l’autre… je crois seulement que c’est un processus qui prend du temps et qui demande un peu de recherche). Bref, je ne pense pas vous apprendre grand chose en disant que la modération a bien meilleur goût et que faire des meilleurs choix alimentaires ne veut pas dire ne plus se donner le droit aux gras trans une fois de temps en temps, surtout au resto.

p.s Même principe pour les détox au jus qui ne sont pas si miraculeuses qu’on peut le croire. Voici un article de la nutritionniste Catherine Lefebvre sur le sujet.

31faf620c3743a981577e2d41eeb6f0c

Savoir, minimalement, ce qu’on fait

Bon, manger santé c’est à la portée de tous, pourtant ça ne veut pas dire que tout le monde le fait bien. S’il y a des gens qui font un BAC en nutrition, c’est sûrement parce qu’il y a plus que 2-3 trucs à savoir. C’est pourquoi il faut s’informer un peu. Je ne sais pas pour vous, mais je trouve que le guide de l’alimentation canadienne est un bon début. Oui, ça fait deux fois que j’en parle, c’est juste que j’ai l’impression que c’est une bonne base.

Les livres de cuisine, il y en a à la tonne, surtout ces dernières années, mais souvent, les livres ne parlent pas vraiment des aliments utilisés ni des nutriments de ceux-ci… L’autre jour, j’ai succombé à la tentation et j’ai acheté le livre français Green, glam et gourmande. Le nom est un peu cliché/quétaine, mais ce que je trouve super avec ce livre, c’est que plusieurs aliments et super aliments y sont présentés et expliqués. L’auteure parle de chacun de ces aliments et de leurs bienfaits. Les recettes sont toutes végétariennes et sans gluten, mais  ne laissez pas cela vous arrêter, il est très facile de remplacer certains ingrédients du style lait d’amande pour du lait régulier ou d’y ajouter quelques crevettes ici et là . Sinon, il est aussi  toujours plaisant d’expérimenter de nouvelles recettes qui sortent de notre (de ma) zone de confort.

10931530_10204567453600295_7805321147333945255_n

Instagram lefilrouge3

fe9595bfb4c9698b090ccbc59b43b56c

pinterest

 

Bon alors, je laisse le flambeau du vert à Valérie et Marie-Ève, nos deux collaboratrices santé/sport/vert et je retourne à mes livres. J’avais simplement le goût de partager tout ça avec vous et de dire que des fois, les tendances ultra populaires ne sont pas toujours mauvaises à suivre, surtout quand ça implique votre santé, votre corps et votre esprit.

Sur ce, je vous laisse avec une phrase du documentaire Hungry for change qui m’a marquée et que j’ai pris la liberté d’essayer de traduire: << La majorité des gens sont à la fois suralimentés et sous alimentés>>, faque c’est ça!

Advertisements
This entry was posted in: Au-delà des livres

par

Curieuse depuis toujours, Marjorie s’intéresse à un peu tout, avec un penchant marqué pour les mots, le féminisme, les phénomènes de culture populaire et les mystères de la vie. Elle est bachelière en littérature et cofondatrice du Fil rouge, à travers duquel elle tente de faire son petit bout de chemin, lire le plus possible et surtout, apprendre et connecter avec les autres. Naviguant tant bien que mal à travers la vingtaine, elle trouve ses assises dans la lecture et l’écriture, cherchant toujours à comprendre un peu mieux les contradictions qui rendent la vie intéressante. Elle croit que la littérature fait partie de ces choses qui peuvent changer une vie, la rendre un peu plus douce et mettre un baume là où il faut.

Laisser un commentaire

Entrer les renseignements ci-dessous ou cliquer sur une icône pour ouvrir une session :

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l’aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s