Au-delà des livres
Laisser un commentaire

Écolo de la racine à la pointe

Stratégies d’écolos

Depuis l’inexistant bogue de l’an 2000, l’homme semble plus consciencieux de son environnement et de sa planète. L’écologie est à la mode les amis, ce qui est tout à notre honneur. Certains posent de petits gestes en se prêtant aux joies du compost et des jardins communautaires. D’autres plus déterminés et audacieux, comme mon admirable amie Ariane Pilon, deviendront végétaliens ou végétariens. Moi, j’ai choisi une autre alternative.

Il y a un peu plus de deux ans, j’ai eu la chance de travailler avec un jeune homme impliqué, engagé et intelligent dans une multinationale aux valeurs très controversées. Ce cher PP fabriquait son propre savon, participait à plusieurs groupes militants et ce qui me dégoûta profondément sur le moment, ne se lavait plus les cheveux depuis déjà un mois.

Lorsque celui-ci m’annonça cette décision prise de façon consciente et lucide, je ne comprenais pas ce choix.

Tes cheveux doivent puer?

Tes cheveux ne sont pas gras?

Ça ne te pique pas au fond de la tête?

Etc, etc, etc.

Quelques mois plus tard, j’avais complètement changé mon fusil d’épaule. Je me lançais également dans l’aventure afin d’anéantir le shampoing commercialisé. Après ma rencontre avec PP, j’ai commencé à m’informer de façon plus approfondie sur les différentes alternatives aux fameux shampoings que l’on connaît. Bref, j’ai compris que mon ancien collègue n’était pas le premier à se prêter au jeu. Shampoing sec, recette de grand-mère, absence de lavage total; des solution en voulez-vous, en voilà!

Rencontre révélatrice sur le blogue Antigone XXI

C’est alors que je suis tombée sur un témoignage inspirant sur le blogue Antigone XXI. Une jeune femme avait arrêté de se laver les cheveux  au shampoing commercialisé pour se tourner vers une recette faite maison et appliquée une fois par mois. Je ne pouvais pas trouver mieux comme alternative. En plus, la recette était facile à concevoir, ne coûtait pratiquement rien et permettait d’économiser une quantité phénoménale de litres d’eau habituellement gaspillés. Tout ce dont vous avez besoin:

Recette

  1. Bicarbonate de soude
  2. Vinaigre de cidre
  3. Huile essentielle de Ylang Ylang

De façon générale, ce sont des produits que vous pouvez vous procurer très facilement. Pour ce qui est de l’huile essentielle, vous pouvez la trouver dans des boutiques de produits naturels et parfois même, dans des pharmacies. Lorsque vous avez tous les ingrédients, vous pouvez poser votre geste écolo.

Le bicarbonate de soude 11637889_10152995680113391_2062570020_n

  • Mélangez une partie de bicarbonate de soude pour quatre parties d’eau. Si vous avez les cheveux très longs, comme moi par exemple, vous pouvez augmenter la dose de bicarbonate de soude.
  • Brassez bien le mélange jusqu’à ce qu’il prenne la forme d’une pâte.
  • Appliquez le mélange sur la racine de vos cheveux et répandez celui-ci partout sur votre cuir chevelu. Tentez de bien englober toute la surface du crâne.
  • Laissez reposer pendant quelques minutes et rincez à l’eau tiède.

*Certains sites conseillent d’appliquer le mélange de la racine à la pointe. Je ne pourrais approuver la chose puisque ce n’est pas ma technique, mais libre à vous de le tenter. De plus, les avis sont également partagés sur l’état des cheveux lors de l’application, mais il semblerait que l’application peut se faire sur le cheveux sec autant que sur le cheveux humide. Cependant, je conseille fortement de brosser la crinière avant l’expérience.

** Je vous recommande de trouver un copain ou une copine qui se fera un plaisir de jouer les laveurs de cheveux pour un court instant. Il peut être assez ardu de s’appliquer soi-même le mélange.

Le vinaigre de cidre et l’huile essentielle de Ylang Ylang11638126_10152995680103391_1304555161_n

  • Mélangez une partie de vinaigre de cidre (il faut absolument utiliser ce type de vinaigre afin d’obtenir l’acidité nécessaire) pour quatre parties d’eau.
  • Ajoutez deux gouttes d’huile essentielle de Ylang Ylang au mélange.
  • Appliquez le mélange sur la pointe des cheveux.
  • Laissez reposer pendant quelques minutes et rincez légèrement à l’eau froide.

* Certains sites conseillent d’appliquer le mélange sur l’entièreté de la chevelure. Je ne pourrais approuver la chose ce n’est pas ma technique, mais une fois de plus, libre à vous de tenter la chose.

** L’odeur du vinaigre peut être désagréable pour certains, d’où l’ajout d’huile essentielle. Cependant, plusieurs proposent de nombreuses alternatives telles que l’ajout de menthe, de lavande ou d’autres huiles essentielles.

*** Lorsque vous rincez ce mélange, il est important que le rinçage se fasse à l’eau froide puisque la température de l’eau permettra de conserver l’humidité de votre cheveux, de lisser celui-ci et de le rendre plus brillant.

Puis le tour est joué. Il ne vous reste plus qu’à répéter l’opération une fois par mois.

Si seulement tout était aussi facile.

La période d’adaptation

Bien entendu, il y aura une période d’adaptation. Les premiers mois sont les plus difficiles. Les cheveux sont gras, mêlés et le fond de la tête pique. Il est donc extrêmement important de peigner et de mouiller les cheveux chaque jour. D’ailleurs, sachez qu’il ne faut jamais brosser votre crinière lorsque celle-ci est humide. Cette façon de faire endommage votre cheveux qui est plus fragile lorsqu’il est mouillé.

11349036_10152995680063391_229177986_n* Il faut également laver sa brosse quotidiennement, c’est-à-dire retirer tous les cheveux qui y sont faits prisonniers. D’ailleurs, la brosse en poils est fortement recommandée pour l’opération. De plus, si vous utilisez une brosse avec un manche en plastique, il faut plonger celle-ci dans un mélange de bicarbonate de soude (une cuillère à café) et d’eau froide pendant une bonne vingtaine de minutes. Par la suite, il ne vous reste qu’à la rincer à l’eau chaude. Par contre, si votre manche est en bois, vous pouvez simplement saupoudrer celui-ci d’une cuillère à café de bicarbonate de soude, le laisser agir et rincer à l’eau chaude.

De plus, si vous êtes un ou une maniaque du lavage de cheveux, vous ne pourrez pas passer de sept lavages par semaine à un lavage par mois. Il faudra graduellement laver ses cheveux de moins en moins jusqu’à atteindre le un lavage par semaine. Il ne faut pas traumatiser son poil de crâne non plus. Vous pouvez utiliser les shampoings secs entre les différents lavages au commencement de l’expérience. Vous pouvez d’ailleurs concocter votre propre shampoing sec à l’aide de fécule de maïs.

Personnellement, je vous conseille de commencer cette expérience en été. Ayant utiliser cette stratégie, je vous confirme qu’elle fonctionne bien puisque nous sommes souvent à la plage et que nos cheveux sont donc plus souvent attachés, ce qui permet de moins dévoiler (du moins au commencement) l’état de nos cheveux qui sont en plein changement.

N’ayez surtout pas peur du gras de vos cheveux! Il s’agit du meilleur revitalisant! Ce sébum naturel que produit votre cheveux doit être redistribué de la racine à la pointe afin de renforcir celui-ci et de l’hydrater de façon naturelle. Vous n’aurez jamais vu vos cheveux aussi en santé de toute votre vie.

Bien entendu, si vous adhérez à ce mode de vie, il n’est plus question de colorer ses cheveux ou d’y faire des permanentes. Il faut tout de même être cohérents dans nos choix. Les fers à friser et à lisser devraient également être bannis de vos habitudes.

Vous êtes une héroïne parce que…11113968_10155505330655220_2097638054786436370_n

Si vous choisissez de boycotter les shampoings commercialisés, vous choisissez également de réduire votre exposition aux produits chimiques néfastes qui s’y retrouvent:

  • Ammonium lauryl sulfate
  • Sodium lauryl sulfate
  • DEA/Diethanolamine
  • Parabens
  • Parfum

Par le fait même, vous contribuez, à votre façon, à éliminer une certaine quantité de produits nocifs qui se retrouvent dans la faune et la flore marine, tout en offrant à vos cheveux un lavage complet sans perturbation de vos hormones et en économisant des sommes importantes d’argent. Vos cheveux en sortiront plus forts et plus volumineux pour un look écolo et réfléchi. C’est souvent en posant de petits gestes que nous accomplissons de grandes choses.

Alors, ai-je réussi à vous convaincre à adhérer au No-Poo?

Advertisements
This entry was posted in: Au-delà des livres

par

Mais qu’importe l’éternité de la damnation à qui a trouvé dans une seconde l’infini de la jouissance?» (Charles Baudelaire, Le Spleen de Paris) Les vers de Baudelaire auront été la source de son épanouissement en tant que bizarroïde de ce monde. La poésie, Marika la vit au quotidien à travers tous les petits plaisirs qui s’offrent à elle. Une grimace partagée avec une fillette dans le métro, la fabrication d’un cerf-volant dans un atelier strictement réservé aux enfants, un musicien de rue interprétant une chanson qui l’avait particulièrement émue par le passé, lui suffisent pour barbouiller le papier des ses pensées les plus intimes. Chaque jour est une nouvelle épopée pour la jeune padawan qu’elle est. Entre deux lectures au parc du coin, un concert au Métropolis et une soirée au Cinéma du Parc pour voir le dernier Wes Anderson, elle est une petite chose pleines d’idées et de tatouages, qui se déplace rapidement en longboard à travers les ruelles de Montréal. Malgré ses airs de gamine, elle se passionne pour la laideur humaine. Elle est à la recherche de la beauté dans tout ce qu’il y a de plus hideux. Elle se joint au Fil Rouge afin de vous plonger dans son univers qui passe des leçons de Star Wars aux crayons de Miron en faisant un détour par la voix rauque de Tom Waits et le petit dernier des Coen. Derrière son écran, elle vous prépare son prochain jet, accompagnée de son grand félin roux, d’une dizaine de romans sur les genoux et d’un trop plein de culture à répandre

Laisser un commentaire

Entrer les renseignements ci-dessous ou cliquer sur une icône pour ouvrir une session :

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l’aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s