Bibliothérapie
Laisser un commentaire

Raconte moi la Seconde Guerre

Il y a de cela quelques années, je me suis prise de passion pour les romans qui relatent la Seconde Guerre mondiale. Que l’histoire soit fictive ou réelle, j’voulais la lire. Pourtant il y a eu d’autres horreurs dans l’histoire, mais celle-ci… me passionne. Pourtant j’ai la chance d’avoir aucun ancêtre qui a participé à cette guerre pour diverses raisons. Puis, en 2012, j’ai eu la chance d’aller en Normandie (France), et j’ai pu voir deux cimetières créés suite à cette guerre, le cimetière américain et juif.

Je vous présente quelques romans dont j’ai apprécié ma lecture et qui se déroulent lors de la Seconde Guerre.

Photo : Karina

Photo : Karina

LE JOURNAL D’ANNE FRANK

(Martine en parle également ICI)

Lorsqu’on s’intéresse à la Seconde Guerre mondiale, nous nous devons de lire Le journal d’Anne Frank. C’est l’initiation, le classique de cette époque. Nous retrouvons Anne Frank, une adolescente de 13 ans comme les autres. Elle se décrit comme étant téméraire, ayant beaucoup de caractère et sensible. Elle nous parle de sa passion pour l’histoire grecque, pour les romans (et surtout de ces intriguants romans pour adulte)!

Anne Frank vit dans une annexe. Dans ce lieu, nous retrouvons son père qu’elle adore, sa mère et sa sœur. Au courant des jours, une autre famille s’installe dans l’annexe avec un adolescent un peu plus vieux qu’elle. Et plus tard, un dentiste fera son apparition. La cohabitation ne sera pas toujours facile, il y aura place à plusieurs confrontations.

Nous découvrons une jeune adolescente qui vit sa relation avec sa mère de façon très difficile. Ce sentiment prendra beaucoup de place dans le journal d’Anne. Parce que c’est une adolescente qui tente de comprendre qui elle est. Elle vivra plusieurs sentiments très forts, dont celui où elle croit que tous les habitants de l’annexe sont contre elle. Elle grandira et apprendra à être patiente, à gérer ses émotions. En plus, de son journal, elle développera une amitié avec l’adolescent. Ensemble ils se protégeront l’un et l’autre et découvrirons de nouveaux aspects de leur sexualité.

Ce que j’ai aimé au courant de ma lecture est de découvrir certains concepts du féminisme. Dans les écrits d’Anne Frank, nous pouvons découvrir des démarches que les féministes de l’époque ont travaillées et que même la culture juive a intériorisées. Parce que nous avons affaire à une jeune femme indépendante qui se voit avec un avenir.

Photo : Karina

Photo : Karina

INCONNU À CETTE ADRESSE – Kathrine Kressmann Taylor

Inconnu à cette adresse est l’une de mes lectures marquantes du secondaire. C’est en secondaire 5 que nous étudions la Seconde Guerre mondiale. Nous sommes même allés visiter le Musée de l’Holocauste. J’en garde de bons souvenirs et je crois que c’est à ce moment que ma fascination pour cette période a commencé.

Ce livre est une courte nouvelle écrite sous forme épistolaire. Nous faisons la rencontre de deux allemands qui ont fait carrière aux États-Unis suite à la Grande Guerre. L’un d’eux se trouve à être juif. Leur correspondance commence suite au départ de l’un des deux allemands (le catholique) dans leur pays natal. Il souhaite construire sa vie avec sa famille. Suite à la Grande Guerre, il se trouve à être riche, car son pays est endetté. La présence d’un nouveau parti politique avec un leader dynamique et charismatique fait son apparition. Celui-ci réclame la mort des juifs. Malheureusement pour le juif, son meilleur ami croira aux paroles de ce Hitler. Influencé, il priera ce dernier de ne plus lui écrire, puisque ça pourrait lui apporter des ennuis. Le juif mettra en doute les paroles de son vieil ami. Et c’est alors que se produira un événement qui changera le court de leur histoire.

Cette nouvelle avait été écrite dans l’espoir que cette nouvelle guerre ne fasse jamais son apparition.

 

LE PIANISTE – Wladyslaw Szpilman

Vous êtes sûrement plusieurs, comme moi, qui avez vu le film sur la vie de ce pianiste polonais, qui a eu le malheur d’être juif à la mauvaise époque. La seule image qui me restait du film est lorsqu’on le retrouve à la fin : mince, sale et avec un manteau d’hiver d’un nazi.

C’est avec cette image que j’ai commencé ma lecture. Nous faisons la rencontre de Wladyslaw et de son histoire. Un peu comme le journal d’Anne Frank, sauf qu’il a écrit son histoire après son aventure. Le ton de l’auteur est plutôt neutre et semble détaché. Cependant, ceci ne nous empêche pas de ressentir les émotions du personnage, ses peurs, sa faim. C’est l’un de mes romans préférés en ce qui concerne la Seconde Guerre, parce qu’elle est vraie et ressentie.

Photo : Karina

Photo : Karina

LA TRILOGIE : LA BICYCLETTE BLEUE – Régine Deforges

La Bicyclette bleue | 101, avenue Henri-Martin | Le Diable en rit encore
Je me rappelle, j’avais peut être 10-11 ans quand je me promenais pour l’une des premières fois dans la bibliothèque des adultes avec ma mère à la recherche d’un roman à lire. C’est alors que ma mère me proposa le tome 1 de cette trilogie, me disant que c’était un livre qu’elle avait beaucoup apprécié. Je me rappelle l’avoir regardé en me demandant ce qu’elle pouvait bien y trouver, car l’image était totalement affreuse. Quelques années plus tard, je suis «tombée» de nouveau sur ce livre. «Pourquoi pas?» Et que dire?!
Magnifique! Cette trilogie est peut-être l’une des meilleures que j’ai lue. C’est que dans ces livres, il y a tout! Il y a de l’action, de la passion, de l’amour, de l’amitié et de la trahison. L’une des choses que je préfère dans ce livre, c’est le réalisme de cette histoire, avec toutes ces références aux grands méchants et héros de cette époque (Gaulle, la Gestapo, etc.). Et puis… il y a les personnages. Cette chère Léa Delmas que j’aime tant. Puis, il y a ce François Tavernier (le Darcy français). Je crois que c’est avec cette trilogie que j’ai vécu le plus de sentiments, étant réellement plongée dans l’action de roman. Puis… puis il y a tous ces personnages si attachants! Que cela soit les jumeaux, le Père, l’Oncle… Camille, Laurent, Sarah, et tous les autres. Toutes ces aventures que Léa vit, toutes ses pertes, toutes ses larmes et ses joies… ah. Que j’aime cette trilogie!
(Suite à une recherche, j’ai découvert que Mme Deforges a continué sa trilogie, il y en a en tout 10 tomes que j’ai tous lus par la suite. Par contre, je ne les trouve pas particulièrement intéressants.
Photo : Karina

Photo : Karina

LA PART DE L’AUTRE – Eric-Emmanuel Schmitt

(Tout comme moi, Marika est tombée en amour avec Schmitt. Vous pouvez lire son article ICI)

Hitler est un être humain, Hitler est un homme. Qui l’aurait cru ? Je dois l’avouer, cette lecture fut longue, parce qu’il est difficile de s’attacher au personnage principal, Hitler. Cette lecture est vraiment particulière, parce qu’il est comme immoral d’avoir de l’empathie pour ce personnage et cela même pour le gentil Hitler. Parce que ce qu’il y a de particulier dans ce roman, c’est qu’il est séparé en deux parties. La première est la vraie histoire et la seconde est un Hitler qui a été accepté à l’école des Beaux-arts. Suite à cela, celui-ci devient plus… humain. Heureusement, dans l’histoire, nous retrouvons le personnage Onze !

Ce livre fait en sorte que j’aime de plus en plus cet écrivain. Ma première lecture de l’auteur est Oscar et la Dame en rose, un roman que je vous conseille vivement !

Advertisements

Laisser un commentaire

Entrer les renseignements ci-dessous ou cliquer sur une icône pour ouvrir une session :

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l’aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s