Autour des livres
Laisser un commentaire

Autour des livres : Rencontre avec Caroline Dubois, amoureuse des mots

Connaissez-vous le questionnaire de Proust ? Il s’agit de questions posées par l’auteur Marcel Proust, principalement connu pour sa majestueuse oeuvre À la recherche du temps perdu. Celles-ci permettent de mieux comprendre ou connaitre quelqu’un. Dans ce questionnaire, on y trouve des questions telles que La fleur que j’aime ou Mes héroïnes préférées dans la fiction. L’animateur littéraire Bernard Pivot s’est inspiré de ce questionnaire pour créer le sien, qu’il faisait passer à ses invités à son émission Bouillons de culture. C’est ainsi que m’est venue l’idée de créer un questionnaire Le fil rouge où on pourrait en apprendre davantage sur une personne et ce, au sujet de ses habitudes de lecture, de création, d’organisation et au niveau de ses préférences littéraires.

Pour cette édition d’Autour des livres, on vous présente une passionnée des livres qu’on a découverte sur Instagram. Elle partage ses lectures et celles-ci collaient souvent avec celles dont on vous parlait sur le blogue, on s’est donc mises à se suivre mutuellement et ainsi, à s’inspirer! Caroline est animatrice au 96,9 CKOI. Lorsqu’elle n’est pas au micro, elle danse, voyage, dévore des romans et écrit pensées ou histoires sur son blogue mademoiselledivague.com et sur le Huffington Post Québec. Elle est une véritable amoureuse des mots!

unnamed1. Quel est ton premier souvenir en lien avec la lecture?
J’ai souvenir de quatre gros livres d’histoires de Disney. Je les ai feuilletés tour à tour pendant des années avant même de savoir lire. Étrangement, je me souviens moins bien des images que de l’odeur de ces gros livres! Lorsque je retrouve cette odeur, les souvenirs d’enfance remontent automatiquement.

2. Avais-tu un rituel de lecture enfant ou un livre marquant ? Et maintenant, as-tu un rituel de lecture?
Mon amour de la lecture est arrivé un peu sur le tard. Enfant, je lisais une fois de temps en temps, mais surtout pendant les périodes de lecture à l’école! J’ai commencé à lire davantage à l’adolescence. Aujourd’hui, j’ai constamment un livre avec moi! Je termine un livre, j’en ouvre un autre instantanément. Je n’ai pas vraiment de rituel de lecture, mais je lis tous les jours. Dans le métro, dans les salles d’attente, dans les cafés, avant de dormir… La lecture, pour moi, est essentielle!

3. As-tu une routine d’écriture, des rituels ? Dans quel état d’esprit dois-tu être pour écrire?
J’écris beaucoup. J’ai longtemps tenté de m’imposer une routine d’écriture, mais mon horaire de travail est très changeant d’une journée à l’autre, alors c’est impossible! Depuis environ un an, je me suis donné comme défi d’écrire tous les jours. Parfois je ponds difficilement une demie-page, parfois j’écris 5 pages dans un seul souffle. J’essaie d’avoir toujours un texte en chantier à publier sur mon blogue. Pour écrire, je dois être dans un état d’esprit très zen! Les frustrations ou la tristesse ne me font pas écrire bien. Je compose souvent des histoires un peu noires, mais je suis toujours dans un état d’esprit positif quand je les écris! Je dois me sentir bien pour être inspirée.

4. Quels sont les livres qui t’ont donné envie d’écrire ?
Les romans de Matthieu Simard. J’adore le style littéraire de cet auteur. J’aime le rythme de ses mots. J’ai toujours eu envie d’écrire, mais en lisant Matthieu Simard, j’ai mis le doigt sur l’émotion que je voulais transmettre. En refermant chacun de ses livres, je me suis dit: « Si un jour j’écris un roman, je veux que les lecteurs se sentent exactement comme je me sens en ce moment ». Aussi, l’incontournable Dany Lafferière que j’admire tellement! Cet homme me donne envie de tout lire et de tout écrire. En plus, il m’a donné des trucs dans son délicieux Journal d’un écrivain en pyjama. J’ai lu ça en ayant l’impression de tenir une mine d’or entre les mains. « Quand vous cherchez depuis un moment à décrire la pluie qui tombe, essayez: il pleut. » C’est pas génial, ça? J’ai envie d’ajouter à la liste Oscar et la dame rose de Eric-Emmanuel Schmitt et deux récents romans de Delphine de Vigan: Rien ne s’oppose à la nuit et D’après une histoire vraie.

5. Quel est le livre qui t’a le plus fait cheminer personnellement et pourquoi ?
Si on penche du côté des livres de développement personnel, j’en ai lu très peu, mais Ce dont je suis certaine de Oprah Winfrey m’a vraiment fait du bien. Je ne sais pas s’il m’a réellement fait cheminer, mais il m’a fait réfléchir et réaliser plusieurs choses sur mes relations avec mes propres sentiments et les gens qui m’entourent. Côté roman, La vie devant soi de Romain Gary. C’est peu original puisque ce livre change la vie de tout le monde, mais il m’a vraiment habitée pendant plusieurs semaines. La vie devant soi, c’est un condensé d’émotions. Un livre qui offre une grande leçon de vie. Je me demande même si ce n’est pas avec ce roman que je me suis mise à lire sans arrêt un livre après l’autre!

6. Si tu pouvais vivre dans un monde littéraire, ce serait lequel ? 
Ah! J’aurais envie de vivre dans l’appartement de Ensemble c’est tout de Anna Gavalda. Quel joli roman! J’avais l’impression qu’il ne s’y passait rien et tout à la fois. J’aime les histoires ordinaires de gens ordinaires. Pour l’anecdote, chaque fois que je prends l’avion et qu’il est dans la liste des films à regarder, je pèse sur play.

7. Quel livre relis-tu constamment sans même te tanner ?
Je ne relis pratiquement jamais les livres. J’ai envie d’en relire plusieurs, mais j’en ai tellement dans ma pile à lire que j’opte toujours pour un nouveau. Il y a tant à découvrir! Le seul que j’ai relu, je crois, c’est L’écume des jours de Boris Vian. Je l’ai lu trois fois. Quel univers, quelle poésie! C’est un roman très imagé, et chaque fois que je l’ai lu, la représentation que je m’en faisais était différente. C’est un livre qui me fait un grand bien.

8. Quel est ton mot de la langue française préféré ?
Un seul? Impossible de choisir! Souvent, un mot tout simple va me faire vibrer par son utilisation parfaite dans le cadre d’une phrase, d’un texte. Des mots dont j’adore la sonorité: Parapluie, pamplemousse, coquelicot, libellule, brindille, ribambelle, topinambour, souffle. Ça y est, j’ai envie d’écrire de la poésie!

9. Quel livre aurais-tu aimé avoir écrit ?
Il y en a tellement! Comme une fois de plus je n’arrive pas à choisir, je vais y aller avec une lecture récente: Les Maisons de Fanny Britt. C’est une de mes lectures les plus agréables de 2015. J’ai souligné énormément de passages. C’est toujours un bon signe! Il y a dans ce roman des citations sublimes: « Le printemps montréalais, exubérant et sans ambiguïté, est cruel pour les tristes. Tout le monde bande au printemps à Montréal, nous sommes ce troupeau qui retourne au champ après l’hiver. » Ça donne le goût, non?

10. Si tu écrivais ta propre biographie, quel serait le titre ? 
Ça, c’est une question qui donne du fil à retordre! Il comporterait sans aucun doute le mot Nostalgie. Je suis déjà nostalgique de l’époque que je suis en train de vivre. Déjà nostalgique de demain. C’est vous dire… Oui, je dois apprendre à vivre le moment présent! J’y travaille…


Instagram :  @carodubois

Blogue : mademoiselledivague.com

Advertisements
This entry was posted in: Autour des livres

par

Le fil rouge est un blogue littéraire créé par deux amies, Marjorie et Martine, toutes deux passionnées par la littérature et par les vertus thérapeutiques de celle-ci. Notre approche face aux bouquins est liée à la bibliothérapie, car nous pensons sincèrement que la lecture procure un bien-être et que les oeuvres littéraires peuvent nous aider à cheminer personnellement. Nous tenons aussi à partager notre amour pour les bouquins, l’écriture, la création et sur les impacts positifs de ceux-ci sur notre vie et notre bien-être. Notre mission première est de favoriser la découverte de livres et de partager l’amour de la lecture, car ceux-ci peuvent avoir des impacts sur nos vies et sur notre évolution personnelle. Que ce soit le dernier roman québécois qui fait parler de lui, le vieux classique, le livre de cuisine ou bien même le livre à saveur plus psycho-pop, chez Le fil rouge, on croit fermement aux effets thérapeutiques que peuvent apporter la lecture et la littérature. Voilà pourquoi les collaboratrices et les cofondatrices se feront un plaisir de vous faire découvrir des bouquins qui leur ont fait du bien, tout simplement.

Laisser un commentaire

Entrer les renseignements ci-dessous ou cliquer sur une icône pour ouvrir une session :

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l’aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s