Féminisme
Comments 3

Le Deuxième Sexe de Simone de Beauvoir : lecture obligatoire (malgré tout)

Dans le cadre des études universitaires, il faut faire beaucoup de recherche. Encore plus aux deuxième et troisième cycles. On a tendance à privilégier des textes écrits récemment : les données sont plus neuves, les constats plus contemporains, les avancées plus technologiques. Pourtant, je me suis donné le défi (le devoir?) de lire le fameux Deuxième Sexe de la non moins fameuse Simone de Beauvoir, écrit en 1949 à la jonction des première et deuxième vagues de féminisme.

Simone de Beauvoir

Simone de Beauvoir. Années 1930. Photo : Denise Bellon.

Verdict? Ce devrait être une lecture obligatoire pour tous les étudiants en sciences humaines et en arts, hommes comme femmes. Rien de moins. Oui, parfois c’est aride, parfois c’est daté. Par exemple, je suppose qu’au Québec, la majorité des jeunes filles ont les conseils de leur mère lorsque viennent les premières menstruations. Je suppose aussi que les jeunes femmes sont encouragées à poursuivre leurs études au-delà de la puberté ou de l’âge adulte. Ce ne sont là que quelques exemples, car autrement, l’essai de Simone de Beauvoir est patent d’actualité.

Simone-de-Beauvoir

Tout ce qui a trait aux relations filiales et familiales, aux relations interpersonnelles, au corps, à l’éducation des filles, à l’amour, aux amitiés, tout ça trouve encore des échos dans notre société et dans ma réalité d’étudiante en littérature des femmes. Ça fait même un peu peur de voir que certaines situations ont si peu évolué, entre 1949 et 2016.

Le Deuxième Sexe de Simone de Beauvoir est un incontournable, un obligatoire, un indémodable malgré les presque 70 ans qui nous séparent de sa publication.

1946.jpg

Simone de Beauvoir en 1946, Saint-Germain-des-Prés.

Cliquez ici pour voir ce livre directement sur

Advertisements

3 Comments

  1. Je voulais justement le relire! Ma première lecture du « Deuxième sexe » remonte à 1981, durant mon passage au cégep. À l’époque, j’avais à peu près détesté. Je trouvais qu’elle charriait un peu, la mère Beauvoir. J’étais jeune… C’est bien pour ça que je veux le relire, car je parie qu’aujourd’hui, ses propos résonneront beaucoup plus fort. J’ai fait le même constat avec Madame Bovary, que j’ai lu une première fois dans les mêmes circonstances. Il y a du bon à relire nos classiques du cégep, après être allé joué dans le trafic pendant quelques décennies. Ça jette une nouvelle lumière!

    Aimé par 2 people

  2. Ping : Video porno Le Deuxième Sexe de Simone de Beauvoir : lecture obligatoire ... - Lien Sexy

  3. Ping : Une histoire de féminisme, d’égalitarisme et de Pokémons | Le fil rouge

Laisser un commentaire

Entrer les renseignements ci-dessous ou cliquer sur une icône pour ouvrir une session :

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l’aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s