Réflexions littéraires
Comments 2

Quand il faut attendre…

Non, je n’ai pas de romans publiés ni aucun autre recueil littéraire, mais cela n’enlève rien à ma valeur d’écrivaine. Je passe mes journées, mes soirées et surtout les douze mois de l’année entourée de mots, d’idées et de moments de génie. Donc, oui, je suis à cent pour cent écrivaine et fière de l’être. Je suis la plus comblée des jeunes femmes quand j’arrive à faire voyager des lecteurs ou à faire rêver les gens avec mes mots.

Néanmoins, il y a des moments où j’ai honte de porter mon titre d’écrivaine et c’est quand mes pensées sont toutes noires. C’est le néant! Je n’ai plus d’idées ni de créativité et je me retrouve plusieurs semaines ou mois devant une page de Microsoft Word blanche ou mon carnet de notes vide. Je n’avais jamais cru au syndrome de la page blanche ou au blocage de l’écrivain, comme l’appellent certains. Je me disais que les écrivains étaient paresseux ou qu’ils faisaient exprès pour nous faire attendre pour le prochain tome de leur roman. Par contre, quand cela t’arrive, tu veux te cacher dans un trou noir et ne plus en ressortir. Tu as honte, mais encore plus, tu es frustrée, car tu as toujours su que tu pourrais te fier à tes mots pour mettre un sourire au visage. Tu ne penses pas, un jour, décevoir ton équipe, tes lecteurs ou toi-même puisque tu es une écrivaine et tu n’es jamais en manque d’inspiration. Tu es la maîtresse des mots et tu as plus d’un tour dans ton sac.

Cependant, il y a des moments où tu n’as plus de cartes à jouer et tu dois attendre…

Attendre.

Attendre.

Et attendre qu’un éclair de génie te frappe ou que le fantôme de l’opéra t’apporte un fil conducteur. En effet, en tant qu’écrivaine, tout dans notre environnement devrait nous inspirer : le café qui tombe dans la cafetière, la couleur du pelage du chien de ta voisine ou l’éveil du printemps. Beaucoup peut inspirer, mais ce ne sont pas toujours les meilleures idées. Ce blocage arrive à tout le monde, tel un étudiant qui doit rendre un travail de fin de session, sauf que les mots ne suffisent pas pour remplir une page. Les peintres et les compositeurs font face aussi à ce problème, on n’est jamais seul dans une situation. Le manque d’inspiration est bien sûr la cause de ce syndrome, mais souvent la peur de l’imperfection est la bête noire. On doute de nous-mêmes, de nos idées et de notre capacité à mener une histoire à terme. Ce manque de confiance en nos habiletés peut durer plusieurs heures, mois et années et cela peut amener à l’abandon de quelques projets.

Certains projets sont mis de côté, car on a trop d’inspiration. Les mots, les images et les personnages se bousculent dans notre tête comme une tornade… une tornade qui devrait nous faire du bien puisqu’elle n’apporte pas de la destruction pour une fois, mais du bien. Il y a aussi un autre problème et c’est quand on a beaucoup d’idées et peu de temps pour tout écrire. On est aussi coincé que lorsqu’on n’avait point d’idées. On n’est pas plus avancé dans notre situation. On n’a pas d’autre choix que de continuer d’attendre…

Advertisements
This entry was posted in: Réflexions littéraires

par

Gloria est une jeune femme qui a un grand amour : l’écriture. L’écriture lui permet de s’exprimer et de saisir le monde. Cet amour lui a ouvert les portes de la littérature, des arts et de la culture. Donc, elle a fait un DEC en Arts et Lettres au Collège de Maisonneuve. Ces études lui ont permis de découvrir diverses perceptions sur le monde et d’accroître sa passion pour les mots. Dotée d’une nouvelle paire d’yeux et armée de son amour encore plus grand pour l’écriture, elle poursuit son cheminement à l’Université d’Ottawa en 2013. Elle complète un baccalauréat spécialisé en littérature française et un certificat en langage des signes. C’est à Ottawa qu’elle commence à écrire pour des magazines en lignes et des journaux. Quand Gloria n’est pas en train de poursuivre sa mission, c’est-à-dire d’inspirer ou de faire rêver les gens avec l’aide de ses mots, elle cherche à se rendre heureuse et à grandir dans sa foi.

2 Comments

Laisser un commentaire

Entrer les renseignements ci-dessous ou cliquer sur une icône pour ouvrir une session :

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l’aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s