Littérature étrangère
Comments 3

Miss P. et ses enfants particuliers

Je constate que la littérature fantastique est souvent boudée, ou n’est tout simplement pas considérée comme de la «vraie» littérature. J’aime en lire, mais je reste tout de même sélective dans mon choix de lecture. Souvent mes choix sont portés par la couverture, ou encore, la maturité de l’écriture de l’auteur-e. J’aime lire ce genre parce que je le considère exutoire. Il me permet de rêver et me donne un sentiment de liberté. Il me permet surtout de conserver mon cœur d’enfant.

J’ai fait la rencontre de Miss Peregrine grâce à Tim Burton. Ceux et celles qui me connaissent savent que je suis en amour avec cet homme. Je me tiens donc au courant de ses nouveautés, et c’est alors que j’ai appris qu’il allait faire l’adaptation du premier roman, et le premier de la série Miss Peregrine, de Ransom Riggs. Je me devais de le lire. La sortie du film était prévue pour le 30 septembre. Malgré une certaine déception à des changements apportés dans l’histoire (ils ont interchangé des personnages et leurs particularités…), j’ai hâte de visionner le film pour comprendre ces changements. Parce que, quand on aime un roman et qu’on écoute son adaptation, on est souvent déçu du résultat (en tout cas, c’est souvent mon cas).

En fait, je crois que même sans Tim Burton j’aurais voulu un jour lire le roman. Car la couverture du roman me parle, et on y voit un style à la «burtonienne». De plus, l’auteur a accompagné ses romans de plusieurs photographies d’époque. Ces photos, dont la plupart n’ont pas été retouchées, sont dignes d’un «Freak show». Et il s’est servi de celles-ci pour créer ses personnages.

Pour l’instant il y a trois tomes à la série. Je n’ai lu que les deux premiers tomes et ça ne devrait pas trop tarder pour le troisième.

Je vois le premier tome comme l’introduction à l’univers que Ransom veut nous faire découvrir. Lorsqu’on termine le premier de la série, on finit sur notre faim avec l’action. Alors, dès qu’on commence le deuxième tome, nous commençons directement dans l’action et on ne peut que suivre les personnages dans leur folle aventure. Et quand on termine la dernière page, on pleure parce qu’on veut connaître la suite, savoir ce qui va arriver à Emma, Jack, etc. J’ai aimé le premier tome, mais le deuxième était encore bien meilleur ! Je suis alors très confiante en ce qui concerne le troisième tome.

Miss Peregrine et les enfants particuliers

C’est l’histoire de Jacob, un jeune homme de 16 ans qui vit avec le deuil de son grand-père Abraham Portman. Jacob avait une excellente relation avec son grand-père et le lien qu’il avait avec celui-ci provient des histoires qu’il lui racontait quand il était jeune. Ces histoires parlaient d’une maison qui habitait plusieurs jeunes ayant des particularités. Jacob n’y a jamais vraiment cru à toutes ces histoires, mais il aimait son grand-père et il faisait tout en son pouvoir pour le croire. Ce qui marque surtout le début de l’histoire, c’est que Jacob est présent lors du décès de son grand-père et celui-ci est décédé dans des circonstances étranges. Suite à sa mort, Jacob est dépressif et vit des crises d’angoisse. Il consulte même un psychologue. Jacob croit qu’aller où son grand-père a passé une partie de son enfance pourrait l’aider à faire son deuil, surtout que toutes les histoires que son grand-père lui racontaient quand il était jeune lui reviennent en tête.

Accompagné de son père, Jacob va sur l’île de l’enfance de son grand-père et c’est alors qu’il entrera dans une «boucle temporelle» et fera la rencontre des enfants particuliers, mais surtout de Miss Peregrine. Jacob découvrira que son grand-père ne lui a pas seulement laissé comme héritage ses souvenirs, mais un don. Effectivement, Jacob est lui aussi un enfant particulier et il a la même faculté que son grand-père qui est de voir des «monstres» qui s’attaquent aux particuliers pour devenir de plus en plus forts.

Le premier tome se consacre principalement à l’introduction de l’univers fantastique des enfants particuliers.

Hollow City

Le deuxième tome de la série commence dans l’action. Ensemble, les enfants doivent sauver leur chère Miss Peregrine! Ils sont donc à la recherche d’autres «Ombrunes». En fait, les «Ombrunes» sont des sœurs ayant la capacité de se transformer en oiseau et qui sont «propriétaires» de boucles temporelles, ces boucles servant à protéger les particuliers. Les enfants passent de boucle en boucle pour trouver une des sœurs de Miss Peregrine pour l’aider à ce qu’elle retrouve sa forme originelle. Dans ces boucles, ils feront la rencontre de plusieurs particuliers et cela sous diverses formes! En même temps, Jacob apprendra à mieux comprendre ses nouvelles capacités.

À suivre dans le troisième tome …

Et vous, lisez-vous des romans qui ne font pas l’unanimité dans le monde de la littérature ?
cliquez-ici-pour-visiter-notre-boutique-en-ligne

Advertisements

3 Comments

  1. Ping : iLOLGO 411 Bonjour, Souriez et allez-y | Hello, smile and go Miss P. et ses enfants particuliers — Le fil rouge

  2. Ping : 31 jours de bibliothérapie, jour 28 : Pour s’évader | Le fil rouge

Laisser un commentaire

Entrer les renseignements ci-dessous ou cliquer sur une icône pour ouvrir une session :

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l’aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s