Littérature étrangère
Laisser un commentaire

Dans la vie d’un bibliothérapeute : Aux petits mots les grand remèdes

livres le fil rouge le fil rouge lit les livres qui font du bien bibliothérapie préludes michaël uras aux petits mots les grands remèdes Ulysse Holden histoires de livres bibliothérapeute Proust

Aux petits mots les grands remèdes, de Michaël Uras, raconte le quotidien d’Alex, bibliothérapeute de profession. Après une formation au Canada et un diplôme peu reconnu en France, Alex ouvre son propre bureau dans lequel il conseille des lectures, dont beaucoup de classiques, aux hommes – parce qu’il n’a apparemment pas de clientes féminines – pour essayer de les aider à aller mieux, à penser différemment, à sortir des sentiers battus.

J’avais bien hâte de me plonger dans un roman qui parle de bibliothérapie. C’est une discipline qui fait de plus en plus sa place et qu’ici, sur Le fil rouge, on se plait à adapter librement à nos écrits et à notre philosophie.

Par contre, ce roman n’a pas su rejoindre mes attentes.

L’idée est bonne, la structure du roman l’est aussi, mais l’histoire n’est pas venue me toucher comme je l’espérais. C’est un roman simple, qui divertit, mais qui n’a pas réussi à me convaincre de la passion pour les mots du protagoniste, ni à son travail en tant que bibliothérapeute.

On se rend vite compte que, mis à part les problèmes de chacun de ses clients – un joueur de foot qui lira Ulysse, un jeune adolescent ayant subi un accident de voiture qui lira L’attrape-coeurs, un homme qui travaille trop qui lira Oblomov – Alex a lui aussi quelques problèmes qui sont causés, entre autre, par les livres et son obsession envers ces derniers. Bien qu’il en ait fait son métier, les livres prennent une place plus qu’encombrante dans son quotidien, minant sa relation avec sa femme. On se retrouve donc devant quelques problèmes conjugaux, un ado en crise qui ne peut pas s’exprimer, un joueur de foot en remise en question existentielle, devant les yeux du public, un homophobe bourru qui travaille trop… tous des gens un peu stéréotypés, tout comme les livres choisis pour les aider. On reste dans les classiques, de Balzac à Zola.

J’ai trouvé que c’était un roman facile, truffé de raccourcis. L’histoire n’est pas mauvaise en soi, c’est simplement que les liens semblent forcés, on y retrouve pas cette fluidité qui permet de suivre une histoire et de s’enticher des personnages, même lorsqu’un récit n’est pas particulièrement marquant.

Malgré tout, je l’ai lu jusqu’à la fin, question de savoir quelle était la finale, en espérant que le livre y trouve peut-être un dernier souffle, en vain. Je le conseille tout de même à ceux et celles qui cherchent une histoire légère, qui ne veulent pas se casser la tête et peut-être y découvrir deux ou trois classiques par le fait même. Tout est une question de goût, peut-être y trouverez vous votre compte. En plus, ce qui est bien, c’est que tous les livres mentionnés durant le roman sont indiqués, à la fin, dans un index.

Quel est le dernier livre qui n’a su rejoindre vos attentes ?

 les coffrets le fil rouge, boites à abonnement, les livres qui font du bien,

Advertisements

Laisser un commentaire

Entrer les renseignements ci-dessous ou cliquer sur une icône pour ouvrir une session :

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l’aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s