Littérature québécoise
Comments 2

La mort d’une princesse, ce n’est pas de la chick-lit et on aime ça !

Je le dit d’emblée, car j’avoue qu’avec India Desjardins (que j’aime de tout mon coeur,) je m’attendais avec son dernier roman à tomber dans de la fameuse chick-lit/littérature de poulettes et ce n’est pas du tout ce qui s’est produit. La mort d’une princesse est de loin le livre le plus mature d’India à mon avis, et je le décrirais plutôt comme un roman d’amour ultra moderne. Franchement, si vous n’avez jamais lu du India Desjardins, c’est vraiment le bon moment de commencer.

Rapidement, voici l’histoire du roman. Sarah, trentenaire, femme d’affaires accomplie, vient de

Crédit photo: Instagram – @Kimomonfilduvietnam

se faire larguer par l’homme de sa vie qui lui a été infidèle. Elle décide donc de tuer sa princesse intérieure qui rêve de prince charmant et d’amour qui durera toujours et choisit de prendre sa vie en main. L’amour, elle n’a pas besoin de ça, elle est une femme d’affaires qui a du succès et à qui tout réussit, a-t-elle vraiment besoin d’un homme à ses côtés ? Cette situation durera 7 ans. On pourrait croire que notre Sarah est désillusionnée, mais c’est, finalement, un profond sentiment de la vraie réalité qu’on ne veut pas voir et qui nous fait mal par moment qu’on ressent. Peut-être car ma situation amoureuse des derniers mois n’a pas été parfaite, je pouvais par moment tellement bien comprendre Sarah, et j’avais parfois l’impression que certains passages m’étaient directement adressés et ça m’a fait un bien fou. Je dois avouer que j’ai même versé quelques larmes, fidèle à moi-même, de me sentir enfin comprise par quelqu’un dans certains passages du roman.

Ce livre m’a rappelé les auteurs québécois masculins modernes (Dompierre, Simard.. pour ne nommer que ceux-ci) qui arrivent à nous raconter leur vision de l’amour et du couple sans toutefois tomber dans le fla fla d’amour parfait, mais écrit avec la douceur et la vision d’une femme bien en possession de ses mots. Jamais lourd, jamais trop, j’ai trouvé ce roman magnifiquement bien balancé.

Certains passages m’ont marquée. En voici quelques-uns pour vous donner une petite idée de ce qui vous attend:

« Je vais détester les filles que tu feras rire, celles que tu regarderas avec des yeux brillants. Je vais détester celles que tu désireras. Je vais détester les filles qui embarqueront dans ton auto et qui te demanderont de les conduire n’importe où. Je vais détester les filles qui te rendront heureux. Je vais détester toutes les filles qui ne seront pas moi. Et je vais te détester, toi aussi pour m’avoir abandonnée en cours de route, alors qu’il nous restait tant à découvrir ensemble. (…) » 

« Ma vie ne se passe pas comme je l’avais prévu. Tout a éclaté. Je ne sais plus trop où j’en suis. Je vais me concentrer sur ce qui fonctionne. Sur mon travail. Sur ce qui rapporte. Sur mes succès. Sur ma liberté. Je vais me concentrer sur moi. »

 » Tout ce que je dis depuis des années, est-ce vraiment moi ? Est-ce que je suis vraiment plus forte, plus admirable, parce que j’ai décidé de ne plus jamais être amoureuse et de me consacrer à ma carrière ? (…) Pourquoi je ressens ce vide et ce manque ? « 

Bref, une belle montagne russe d’émotions vous attend dans cet excellent roman. Une lecture parfaite avec l’arrivée du Printemps, pour nous donner envie de faire du ménage dans nos têtes et dans nos coeurs…

Fans d’India, vous en avez pensé quoi ?

Advertisements
This entry was posted in: Littérature québécoise

par

Caroline est une petite blondinette avec un très grand cœur! Elle croit que rien n’arrive pour rien dans la vie et que ce qui l’a emmenée sur le fil rouge, c’est le destin. Au premier abord, elle peut avoir l’air un peu superficielle avec sa longue chevelure blonde et ses grands yeux bleus, mais c’est bien mal la connaître. Elle a certes un petit côté princesse, mais elle n’a pas peur de grand-chose. Après avoir fait un saut en bungee et s’être fait tatouer les 2 pieds comme premiers gros tatouages, on peut dire que rien ne l’effraie. Adepte des 5 à 7 et des bons restos, on peut facilement la rencontrer dans les nouveaux endroits branchés puisqu’elle est abonnée à tous les blogues gastronomiques ou de découvertes culinaires. D’ailleurs, elle adore cuisiner et est une fan finie des livres de recettes. Caroline ne se passerait pas de 5 choses dans sa vie; son amoureux, ses meilleures amies, sa montagne de livres, voyager et boire de l’excellent vin. Elle a un cerveau très analytique : elle analyse toujours tout, tout, tout et elle essaie toujours (ou presque) de voir la vie du bon côté. Elle a aussi un talent fou pour dédramatiser n’importe quelle situation avec sa grande patience et son mantra qui est « On choisit toujours ses batailles! ». Elle espère apporter au blogue un brin de légèreté, une nouvelle vision de la vie et partager sa passion pour la lecture de romans et de livres de psycho pop/développement de soi (son pêché mignon!).

2 Comments

  1. Nicole Matte says

    Wow, c’est très beau tes commentaires nous incitent à aimer ce livre. Lâche pas ma belle.

    J’aime

Laisser un commentaire

Entrer les renseignements ci-dessous ou cliquer sur une icône pour ouvrir une session :

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l’aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s