Poésie et théâtre
Laisser un commentaire

Entre confidence et humour: Les Intimistes

Les Intimistes, lecture publique, Sporting Club, comédiennes, Québec, Montréal, collectif, collectif interculturel, arts de la scène, femmes

Les Intimistes

Les Intimistes est un collectif interculturel de comédiennes, de femmes talentueuses qui écrivent et jouent leurs propres textes (et parfois ceux des autres). Chaque mois, elles présentent un nouveau chapitre, nous offrant des bribes de leur intimité.

J’ai eu le plaisir d’assister aux troisième et quatrième chapitres.

Chapitre 3: Des femmes savantes

Je me suis rendue au studio de l’Inis avec Martine. En entrant, on nous a demandé d’écrire le pire emploi que nous avions occupé sur un bout de papier et de le mettre dans un chapeau, sans plus explications. Dans le corridor menant à la salle de spectacle, les actrices dégageaient une fébrilité festive.

Ce troisième chapitre avait une formule un peu différente des deux premiers, qui mettaient davantage de l’avant les textes intimes des comédiennes. Cette fois-ci, les femmes du collectif ont interprété un collage de textes de nouvelles tirées du recueil Des femmes savantes de Chloé Savoie-Bernard. Leur interprétation des textes était touchante. Elles incarnaient magnifiquement les mots crus et honnêtes de l’œuvre de Savoie-Bernard. Pas de décor, que de la sobriété mettant en valeur la singularité de chacune de ces femmes brillantes à leurs micros. J’ai été émue par cette prestation, ne voyant pas le temps passer, j’ai eu envie de les revoir, de les laisser m’émouvoir encore. Sous forme de liste, elles ont aussi mis une touche très personnelle, empreinte d’humour. Une des comédiennes, qui avait avoué avoir un selfie stick l’avait en sa possession et a su créer un moment cocasse en faisant une photo de groupe avec les spectateurs et spectatrices. À la fin du spectacle, elles ont fait la lecture de quelques uns des pires emplois des spectateurs et spectatrices; beaucoup de rires dans la salle, une belle façon de connecter avec le public.

Chapitre 4: Portrait de famille

Portrait de famille était présenté au Sporting Club. Cette fois-ci, les femmes ont livré des textes très personnels par rapport à leur vie familiale; les non-dits, les secrets, les absences, les rivalités et les souffrances. Deux exceptions: un extrait de Je ne tiens qu’à un fil mais c’est un très bon fil de Sylvie Laliberté et une adaptation de Miette –tirée de Cassures- de Karine Legeron.

Dès le début, l’émotion était palpable. Laurence A. Perrault nous a offert un premier texte douloureux et une performance poignante. Si l’émotion m’est restée coincée quelque part dans la gorge dans les premières minutes de la représentation, l’humour et l’autodérision des comédiennes ont rapidement créé un équilibre entre les yeux humides et les éclats de rires.

Exceptés une poupée en guise de nouveau-né et des vêtement de circonstances, les textes ont été présentés sans artifices. Les mots furent une fois de plus soufflés dans un décor (absence de) tout en sobriété, laissant toute la lumière sur leur force et leur résonance. L’ambiance très intime de l’étroit Sporting Club était tout à fait appropriée à la réception des confidences.

Prochain rendez-vous

Sous les thèmes de l’embarras et du malaise, le prochain spectacle, Chapitre 5 : Toutes ces choses que j’aimerais oublier, aura lieu au Sporting Club, le 30 juin à 19h.

Les onze cofondatrices du collectif :

Laurence A. Perrault, Tania Arana, Marjorie Armstrong, Sandrine Brodeur-Desrosiers, Jennifer Di Pietro, Audrey Lavigne, Sarah Kéita, Sandrine Quynh, Patricia Rivas, Vanessa Seiler, Sara Sue Vallée

laurence_1_origtania-arana_2_origmarjorie_1_origsandrine-bd_1_origjennifer_1_origaudrey_1_origsarah_1_origsandrine-quynh_1_origpr-034-gp_origvanessa_1_origsarasue_1_orig

Photos: http://lesintimistes.weebly.com/eacutequipe.htm

 

Le fil rouge remercie Les Intimistes pour les invitations.

Advertisements
This entry was posted in: Poésie et théâtre

par

Kim se contente de peu mais de beaucoup de livres. Elle se passionne pour les mots; les laids autant que les beaux. La lecture est son activité favorite depuis qu’elle a lu Martine à la foire. Bien qu’elle aime diversifier ses lectures, elle a un penchant pour les romans québécois et les romans qui parlent de gens qui lisent des romans. Elle aime aussi les arts visuels, les visites au musée, le café, le chocolat, son gecko nommé Toytoy en l’honneur d’un panda et sa tortue nommée Vicky en l’honneur d’une Vicky. Grande anxieuse aimant relever des défis en surpassant la peur d’avoir peur, elle aspire à une vie sereine. En plus d’être collaboratrice chez Le fil rouge, elle travaille en tant qu’éducatrice spécialisée dans une garderie, animatrice dans un centre de loisirs et tutrice en alphabétisation au Y des femmes de Montréal. Entre ses engagements et ses lectures, on peut la croiser au gym, dans un cours de bodypump, focussant sur la position de ses genoux. On la décrit comme une fille rêveuse, empathique et créative.

Laisser un commentaire

Entrer les renseignements ci-dessous ou cliquer sur une icône pour ouvrir une session :

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l’aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s