Au-delà des livres
Laisser un commentaire

Soirée littéraire en compagnie du collectif Les Intimistes

bibliothérapie, café chez l'éditeur, le fil rouge, le fil rouge lit, les livres qui font du bien, livre, lecture, café littéraire, lecture publique, les intimistes, collectif, littéraire, soirée littéraire, histoire d'été,

Pour la rentrée et le début de l’automne, le collectif Les Intimistes – composé uniquement de comédiennes – a convié Le fil rouge à leur onzième prestation de lecture publique au café littéraire Chez l’Éditeur, à Montréal. Ce onzième chapitre explorait les histoires d’été en long et en large, en passant du premier amour de vacances aux voyages mémorables en Europe. Chacune des sept intimistes ont partagé sur scène un récit d’autofiction, touchant de près ou de loin à la saison estivale, dans une ambiance chaleureuse et détendue.

Je suis allée à cette soirée littéraire sans trop savoir à quoi m’attendre, n’étant jamais allée à une soirée de ce genre, mais j’ai été agréablement surprise.

Le sujet des histoires d’été a été abordé de toutes sortes de manières différentes et je n’y ai ressenti aucune redondance. Une a raconté son besoin de «devenir femme» à 18 ans, une autre a parlé de son expérience de psychotrope avec de l’ayahuasca – une boisson hallucinogène d’Amérique du Sud -, une autre, de sa recherche de reconnaissance perpétuelle en ne se donnant pas une seconde de vacances. Je croyais qu’on aurait fait rapidement le tour du sujet, mais les Intimistes nous ont amenés à des endroits que je ne pensais pas explorer en ce vendredi soir. Petite mention à Audrey Lavigne qui a parlé de tas d’excréments humains trouvés proche d’une plage au Portugal, ce qui a mené à parler d’environnement et de campagne électorale. C’était inattendu!

Chacune a bien rendu justice à son texte, avec énormément de sensibilité. Nous avons pu passer des rires aux larmes, parfois même les deux en même temps!

Je tiens à souligner la grande force de Tania Arana et Laurence A. Perrault qui, malgré les grandes émotions qui les traversaient, ont réussi à livrer leurs textes à fleur de peau. C’était beau à voir.

* * *

Tout au long de la prestation, je ressentais une grande vague de bien-être et de calme m’envahir. Écouter les histoires des autres, auxquelles je me m’identifie de près ou de loin, m’a fait énormément de bien à l’âme. Les Intimistes sont comme des grandes soeurs qui te racontent comment la vie est pleine d’embûches parfois, mais qu’elle est belle malgré tout. J’adorerais revoir ces femmes exposer leurs réflexions, leur vulnérabilité et leur coeur un peu plus souvent. Ça fait du bien de ne pas se savoir seule. Je suis sortie de l’évènement en ayant le coeur et la tête un peu plus légers.

Et vous, connaissez-vous le collectif Les Intimistes?

* * *

Soyez au courant de leurs prochaines lectures publique en les suivant sur Facebook, Instagram, et sur leur site internet. Je vous invite aussi à aller lire la critique de Kim Daoust Loiselle, une autre Fileuse, sur le chapitre 3 de ce collectif.

Le chapitre 12 aura lieu le 30 novembre 2018.

 

 

Advertisements

Laisser un commentaire

Entrer les renseignements ci-dessous ou cliquer sur une icône pour ouvrir une session :

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l’aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s