Poésie et théâtre
Laisser un commentaire

Mes découvertes théâtrales à l’université (partie 3)

, Le fil rouge, le fil rouge lit, lecture,

Comme je me sentais inspirée et que mon amour pour le théâtre – surtout le théâtre québécois – croît de jour en jour, j’ai décidé de faire une troisième partie à ma suite d’articles portant sur mes découvertes théâtrales. Ces découvertes se sont produites dans le cadre de mes cours universitaires, qui à mon plus grand bonheur m’ont permis de développer une véritable passion. Vous pouvez lire la partie 1 ici et la partie 2 ici. Laissez-moi tout d’abord vous expliquer que le théâtre québécois est en pleine effervescence en ce moment. Les scènes sont remplies d’inspirantes créations. Parmi celles-ci, on retrouve des créations des « Trentenaires », une catégorie regroupant les jeunes dramaturges québécois.e.s dans la trentaine ou qui en sont près. Le travail des auteur.e.s est de plus-en-plus reconnu; il n’est désormais plus seulement question des metteur.e.s en scène. Ces artistes sont très d’actualité et s’inspirent de la société dans laquelle ils grandissent pour créer leurs œuvres dramaturgiques. Marianne Dansereau, Sarah Berthiaume et Olivier Choinière sont des auteur.e.s que je connais depuis peu, mais dont le travail m’inspire et me réjouit énormément. Je vous présenterai donc trois pièces coup de cœur de ces auteur.e.s.

Hamster

Marianne Dansereau écrit sa première pièce, intitulée Hamster, alors qu’elle est encore aux études. Je vous ai déjà parlé de sa pièce Savoir compter, une œuvre qui n’a pas peur de confronter. La pièce Hamster est forcément dans la même veine. L’histoire se déroule dans une ville de la Rive-Nord de Montréal, une banlieue assez riche où on peut retrouver plusieurs grosses maisons bien alignées. Les personnages sont confrontés à eux-mêmes, mais également à autrui. On mêle la découverte de la sexualité et ses conséquences, un travail minable à temps partiel et un supérieur gossant qui-se-prend-pour-plus-qu’il-est et un vieil homme qui passe la balayeuse sur sa pelouse qui tente de se lier d’amitié avec jeune fille à un arrêt d’autobus. Le temps d’une soirée de jour férié, le temps semble s’arrêter. Les personnages sont dans l’attente, une attente qui ne mène à rien. Le hamster devient personnage et métaphore dans cette pièce casse-tête habilement construite et fort divertissante.

Ennemi public

Écrite par Olivier Choinière, cette pièce mêle le drame familial à l’actualité québécoise. Autour d’un repas, dans une maison typique, les conversations s’entremêlent entre les membres d’une famille. On parle d’actualité et de problèmes entourant le frère et la mère; les problèmes des enfants s’immiscent à la conversation des adultes. Des fois on se demande : « Qui sont réellement les enfants? ». Ce qui est intéressant dans l’écriture de Choinière, c’est qu’il écrit en ayant en tête une conversation dans son essence même, soit en s’entrecoupant sans cesse. C’est une pièce qui cherche l’ennemi public, celui qui est la source du mal de la société; il faut trouver un coupable, et c’est peut-être même un proche de la famille.

©Valérie Remise

 

 

 

 

 

Yukonstyle

Cette pièce, qui est un vrai bijou du théâtre québécois, a été écrite par Sarah Berthiaume. Au Yukon, quatre personnages semblent perdus à travers les tourments de la vie. Chacun cherche sa voix/voie et le Yukon n’est pas la destination finale, mais un parcours à mi-chemin. Yuko, Garin, Dad’s et Kate se rencontrent malgré leurs envies d’être seul.e : l’unisson n’est pas forcément ce qui réjouit les personnages. Sur des terres ancestrales, la collectivité s’impose dans chaque individualité. Ces solitudes sont confrontées à elles-mêmes, au milieu de nulle part, et au froid du pays, mais loin des regrets de chacun.

©Valérie Remise

 

 

 

 

 

 

Ce qui me plaît avec ces pièces est que l’individualité et la collectivité vont toujours de pair, que l’entraide semble s’imposer et qu’une étude sur la société actuelle est évidente. C’est un théâtre qui questionne et qui répond à nos inquiétudes. Je recommande à tous de voir, si possible, ou de lire ces histoires merveilleuses.

Et vous, quels sont vos coups de cœur théâtraux?

Crédit de la photo de couverture : https://www.theatredaujourdhui.qc.ca/yukonstyle

Advertisements

Laisser un commentaire

Entrer les renseignements ci-dessous ou cliquer sur une icône pour ouvrir une session :

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l’aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s