Bande dessinée et roman graphique
Comment 1

Une lecture en famille : Crapule

le fil rouge, le fil rouge lit, lecture, livres, les livres qui font du bien, bibliothérapie, Crapule, Jean-Luc Deglin, éditions Dupuis, bande-dessinée

Mon fils de 8 ans est en train de prendre son indépendance littéraire et commence à lire en toute autonomie. Il ne se laisse plus imposer un titre et choisit ses livres avec beaucoup de précautions.

Dernièrement, nous avons fait une entorse à mes habitudes et sommes allés en librairie au lieu de la bibliothèque. Tout en décidant maintenant seul de ses lectures, il m’a clairement dit que lui, contrairement à moi (qui préfère ne pas en posséder, comme je l’ai déjà raconté), aimerait bien avoir quelques livres rien qu’à lui, qu’il puisse garder « pour toujours ».

Sincèrement, je m’attendais à ce qu’il se prenne un livre « populaire » avec lequel il pourrait faire sensation à l’école. Pas pantoute. Il s’est choisi Crapule, rien que pour lui, hors de toute influence. Il l’a lu au moins 4 fois, a dormi avec pendant quelques semaines, et surtout, il nous a conseillé à son père et à moi de le lire, parce qu’on allait l’adorer, mais aussi pour qu’on puisse en parler avec lui.

Paroles du loulou

« J’ai choisi ce livre parce que le chat sur la couverture ressemble à mon toutou. J’adore les chats, c’est rigolo. La fille dans le livre n’aime pas le chat au début, elle espère qu’il va partir. Mais après elle change d’avis et le garde. J’ai trouvé ça marrant que des fois c’est le chat qui embête la fille, mais des fois c’est la fille qui embête le chat.

Il y a plein de bêtises du chat qui m’ont rappelé des souvenirs de quand j’étais chez Oma (ma grand-mère) ou de quand ma Tata est venue nous rendre visite et qu’on est allés à la montagne.

Il y avait des blagues que j’ai pas comprises, j’ai dû demander à Maman de me les expliquer. Même si j’ai pas tout compris, j’ai aimé les dessins. Le chat est tellement joli ! »

Le papa

« J’ai commencé par le lire par-dessus l’épaule du fiston, et franchement, je n’ai pas compris pourquoi il aimait autant ce livre. Ce ne sont que des tous petits moments du quotidien, ça m’a donné l’impression d’être le genre de livre qu’on fait quand on n’a aucune idée de l’histoire qu’on souhaiterait raconter. J’avais vraiment pas envie de le lire en entier.

Puis Virginie l’a lu, et elle a beaucoup rit. J’ai quand même traîné des pieds pour le lire. Finalement, ça m’a bien occupé aux toilettes. Il y avait en effet quelques blagues drôles, avec le genre d’humour que j’apprécie, mais il n’y en avait pas suffisamment à mon goût. »

Pis moi

Le loulou a été d’abord attiré par le titre, parce que c’est un des surnoms que je lui donne quand il fait des bêtises. Ça a dû le toucher. Ensuite, il a eu le coup de foudre pour le chat sur la couverture. Il est définitivement un « cat-boy » !

Il n’a pas pu attendre qu’on soit à la maison pour commencer à lire : il trouve ça injuste que j’ai le droit de lire dans les transports en commun et pas lui. Alors il a fièrement sorti son livre à peine les fesses posées dans le métro. Il a tout commenté, des images aux textes ; toute la rame a pu en profiter ! Ensuite, il a lu en marchant (son plaisir en ce moment) jusqu’à la maison. Il n’a pas quitté le livre jusqu’au moment du coucher.

Le lendemain, il me l’a tendu en me disant : « Tiens, je l’ai déjà fini. C’était trop bien. Ton tour de le lire. »

J’ai adoré. C’est vrai que ce ne sont que de petites vignettes du quotidien avec un chat, rien de fantastique comme l’aime mon mari. Mais, tout comme le loulou, j’ai trouvé le résultat très juste : la vie avec un chat, c’est parfois tannant, parfois drôle, parfois touchant. On ressent toutes ces émotions dans le livre. Les dessins sont sobres et justes, nous permettant de nous concentrer uniquement sur l’historiette.

C’est la première fois que nous nous réunissons autour d’un même livre. Mon mari ne lit qu’une collection très particulière de science-fiction/fantasy, le loulou ne lit pour le moment que des bandes dessinées humoristiques et moi je lis de tout, sauf la collection préférée de mon mari. Ça a été très intéressant de comparer nos points de vue et de nous rendre compte que nous n’attendons pas du tout la même chose d’une lecture : alors que les garçons cherchent du divertissement, je recherche plus l’intériorité. Crapule a réussi à nous satisfaire tous les trois, ce qui n’est pas une mince affaire.

Je lui ai aussi raconté le club de lecture et mes contributions au Fil Rouge. Cet article est un peu son idée d’ailleurs ; un si joli livre devait être partagé.

DSC_0018

Et vous, quels livres partagez-vous en famille ?

EnregistrerEnregistrer

EnregistrerEnregistrer

Advertisements

Un commentaire

Laisser un commentaire

Entrer les renseignements ci-dessous ou cliquer sur une icône pour ouvrir une session :

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l’aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s