Littérature étrangère
Laisser un commentaire

Des liens invisibles, mais invincibles

le fil rouge, le fil rouge lit, bibliothérapie, littérature, lecture, livres, les livres qui font du bien, un été invincible, albin michel, amitié, université, quatuor, littérature étrangère

Comme beaucoup de filles de mon âge, les premiers «vrais romans d’adultes» sont ceux de la série Quatre filles et un jean, d’Ann Brashares. Donc, à la bibliothèque, quand j’ai lu la quatrième de couverture du roman Un été invincible, d’Alice Adams, je n’ai pas hésité très longtemps, car j’y ai retrouvé des thèmes similaires.

Amis d’université

Ce premier roman de l’autrice raconte l’histoire de quatre personnes, soit Benedict, Eva, Lucien et Sylvie. Les deux derniers sont frère et soeur, mais font également partie d’un groupe d’amis très proches, avec les deux autres. Ceux-ci se sont rencontrés à l’Université de Bristol, ou plutôt à la fac de Bristol, pour reprendre l’expression utilisée dans le livre. Or, le roman débute à la fin de leur dernière année en tant qu’étudiants, pour la plupart. C’est donc le moment pour eux de se séparer et de vivre leur vie d’adulte. Pour Eva, cette séparation rime avec le début d’un emploi à Londres, dans le monde des finances. Alors que Benedict reste à Bristol pour faire son doctorat, Lucien et Sylvie partent en voyage à la découverte du monde.

J’ai particulièrement aimé ce livre, car il s’agit d’une lecture légère et, parfois, cela fait du bien. En effet, elle ne nécessite pas beaucoup de concentration, mais fournit une belle histoire, dans laquelle je me suis, d’une certaine façon, reconnue. Comme je commence l’université à l’automne, j’anticipe la séparation de mon groupe d’amis vers des horizons différents.

Vies différentes, amis inchangés

J’ai particulièrement aimé le fait que ce roman montre que ce que nous sommes lors de nos études ne nous définit pas. On a encore tellement de temps pour changer en tant que personne et pour vivre des événements qui nous changeront malgré nous. Dans Un été invincible, les personnages ne connaissent pas le destin qu’ils entrevoyaient. Ceux croyant avoir un chemin tout tracé devant eux connaissent des difficultés auxquelles ils n’avaient jamais songé. Ceux qui doutaient d’eux et de leur capacité à trouver le bonheur voient que la chance peut leur sourire à eux aussi. Finalement, ceux qui croyaient que leurs actions n’avaient aucune répercussion découvrent que des habitudes prises tôt peuvent les rattraper.

«C’est sans doute ce qui se passe quand on grandit. Les gens s’éloignent, chacun de leur côté. Parfois quand je vois mon boulot, mon appart, ma voiture, je n’en reviens pas que certains m’aient prise pour une adulte et m’aient laissée avoir tout ça. Et pourtant on y est, pas vrai? Nous sommes des grandes personnes aujourd’hui.»

Mais malgré tous les événements qui viennent chambouler leurs vies respectives, les membres du quatuor finissent toujours par revenir à leurs origines, soit leurs amis de longue date. C’est surtout ce point qui m’a fait penser au quatuor féminin de Quatre filles et un jean. Malgré les années qui passent, les moments plus difficiles et les périodes marquées par l’absence de nouvelles de certains amis, ils finissent toujours par revenir les uns vers les autres. Dès qu’ils se revoient, ils reviennent toujours à ces années où les choses étaient plus simples. Leur complicité réapparaît alors, comme s’ils étaient toujours ces quatre petits étudiants insouciants, passant des soirées à discuter.

J’aime l’idée que les liens unissant des amis qui ont vécu tant de choses ensemble ne s’effritent jamais. Je la trouve particulièrement belle et, je l’avoue, assez rassurante.

Aimez-vous lire des oeuvres qui sont en lien avec ce que vous vivez ou ce que vous vous apprêtez à vivre?

 

Advertisements

Laisser un commentaire

Entrer les renseignements ci-dessous ou cliquer sur une icône pour ouvrir une session :

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l’aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s