Littérature québécoise
Laisser un commentaire

Le pamplemousse de Maude Bergeron

pamplemousse, relation amoureuse, littérature québécoise, féminisme, Maude Bergeron, Les folies passagères, livre auto-publié, livre illustré, lecture, livres, littérature, les livres qui font du bien, bibliothérapie, le fil rouge, le fil rouge lit,

Certains ou certaines d’entre vous auront probablement déjà eu l’occasion de tomber sur les illustrations féministes et inclusives de Les folies passagères, projet tout droit sorti de la tête de Maude Bergeron. Pour ma part, c’est en suivant cette dessinatrice engagée que j’ai eu vent de Pamplemousse, son premier roman, qu’on pourrait aussi qualifier de livre illustré.

Des sujets sensibles

La curiosité et l’envie de soutenir dans son travail la talentueuse illustratrice m’ont poussée à acheter, avec ma sœur, ce petit bouquet de feuilles auto-publié et en vente sur Etsy. Je l’ai reçu quelques jours après ma commande avec une dédicace, ainsi qu’un signet représentant la diversité des corps féminins. Quoi demander de mieux comme préambule?

Il n’est pas étonnant de constater que Maude Bergeron sait écrire sur les tabous sociétaux qui sont souvent aussi des enjeux féministes (les menstruations, les problèmes mentaux, la pilosité du corps, les relations amoureuses malsaines, etc.), puisque des textes sont souvent joints à ses illustrations publiées sur les réseaux sociaux.

Cette fois-ci cependant, le propos devient très intime, très personnel à l’autrice.

En effet, elle s’inspire de son vécu et met sur papier une courte histoire retraçant les étapes d’une période charnière dans sa vie. Une période qui a peut-être façonné sa sensibilité au féminisme et aux enjeux du rapport au corps, des relations sexuelles consentantes et saines, de la dépendance affective…

Le pamplemousse dans le parcours de Maude Bergeron

Évidemment, les images sont à l’honneur et on reconnait le style du projet Les folies passagères que Maude Bergeron fait d’ailleurs apparaître sur la page couverture du livre.

Pamplemousse, c’est le gros pépin dans le parcours de Maude Bergeron qui grossit en importance au fil du petit livre. Il prend toute sa vérité à travers les illustrations évocatrices de l’autrice et son vocabulaire cru.

Mon dedans n’est qu’un melting pot de putrides fruits abîmés.

Pas de grandes fenêtres, de pièces éclairées.

Juste un dérisoire trou noir où se perdent les mal-aimés. 

Pour celles et ceux ayant vécu des moments difficiles dans des relations amoureuses antécédentes ou actuelles, je vous suggère d’aborder Pamplemousse tranquillement, car les sujets abordés ne sont pas gais et peuvent réveiller d’anciennes blessures. La brièveté du roman le rend toutefois moins intimidant!

Petit bijou

Brillant livre, Pamplemousse anime la fibre de la sensibilité et de la compassion pour les épreuves des autres, aborde des sujets intenses qui font réfléchir sur nos parcours personnels et donne une liberté aux lecteurs et lectrices dans l’interprétation des images. Vraiment un bijou.

Et vous, quel est le dernier roman engagé que vous avez lu?

Advertisements

Laisser un commentaire

Entrer les renseignements ci-dessous ou cliquer sur une icône pour ouvrir une session :

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l’aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s