Poésie et théâtre
Laisser un commentaire

Antioche: les filles en criss

Le fil rouge, le fil rouge lit, littérature québécoise, dramatrugie québécoise, antioche, Sarah Berthiaume, Éditions Ta mère, théâtre, bibliothérapie, lecture, littérature, féminisme, immigration

Dans Antioche, la pièce de Sarah Berthiaume publiée chez les éditions de Ta Mère, les trois personnages,  Antigone, Jade et sa mère Inès, se révoltent de l’intérieur, un peu comme chaque fille dans le monde. Les trois femmes en crisse permettent de portraiturer chacune à leur manière une femme révoltée par les injustices qu’elle vit selon différentes caractéristiques (le groupe d’âge, la situation amoureuse, les origines, etc.).  Antioche établi une résistance contre le monde établi. Le terme «emmuré» est souvent employé pour décrire le quotidien des femmes; elles sont enfouies sous le poids de la routine et des normes établies. Les trois femmes cherchent à fuir ce qu’elles vivent: l’ennui. La pièce se construit sur des sujets importants et actuels, comme l’immigration, la révolte et l’adolescence.

Jade

Jade passe son temps sur son ordinateur à discuter avec un homme qu’elle ne connait qu’à travers son écran et qui garde l’anonymat. Ensemble, ils bourrent leur crâne de conspirations capitalistes et leur désir de rébellion devient de plus-en-plus éminent. Jade veut fuir l’ennui qu’elle vit chaque jour et l’incertitude de son futur. Ce qu’elle fait en attendant sont des listes sans fin. L’autrice se consacre sur les tiraillements qu’une jeune personne vit entre l’adolescence et l’âge adulte. Elle trouve en son amie Antigone une porte de secours.

Inès

Femme immigrante, Inès s’est résorbée à un mode de vie aucunement à la hauteur de ses attentes. Quelques regrets la hantent quotidiennement et le vin aide momentanément. C’est contre ses déceptions qu’elle veut se rebeller, redevenir la jeune fille prête à tout qu’elle était, celle que lui rappelle sa propre fille.

Antigone

Antigone, héroïne issue d’une d’ancienne tragédie grecque représente le modèle parfait de la femme en crisse: elle a tenté d’exprimer sa propre révolte contre son peuple il y a plus de 2000 ans et elle a fini emmurée vivante. Elle est bloquée dans ce monde, et même au 21e siècle le monde n’est pas prêt à entendre sa tragédie. Elle tente de se rebeller à travers l’art, mais son talent sert seulement à réinterpréter pour énième fois Grease.

Où le temps se croise

La révolte de chacune des femmes se met en branle lorsque les trois femmes se retrouvent dans la ville de Antioche en Turquie à la frontière de la Syrie. Elles ont toutes le même âge, soudainement, elles se comprennent encore plus, elles deviennent une même personne. Tout se confronte, leurs espoirs, leurs incertitudes. Le moment présent est brouillard, mais déjà plus clair que le passé. La mère tente de sauver sa fille contre un radical rencontré sur Internet. C’est le rationnel contre l’irrationnel qui se confronte dans cette finale de la pièce.

J’ai particulièrement aimé cette pièce de théâtre, car comme à son habitude, Sarah Berthiaume aborde des sujets importants et les développe à travers des personnages puissants auxquels il est facile de s’identifier. Ses pièces, généralement pas longues à lire comme dans ce cas-ci, s’inscrivent dans le combat des femmes vers une égalité, sans pour autant sortir de son cadre artistique. J’adore tout simplement le mélange entre politique et art, car ce sont deux domaines qui se complètent à merveille lorsqu’il est venu le temps de s’exprimer. Lire Antioche, c’est se battre pour un monde plus juste.

Cette pièce reflète des enjeux actuels sur la vie qui change face à l’immigration, le besoin de révolte chez les femmes et le désir de fuir l’ennui. Sarah Berthiaume ficelle ces trois thématiques parfaitement et la lecture devient un véritable voyage émotif.

Quelles sont vos pièces de théâtres favorites ?

Advertisements
This entry was posted in: Poésie et théâtre

par

« Je crois que s’il y a autant d’opinions que de têtes, il y a aussi autant de façons d’aimer qu’il y a de cœurs. » (Anna Karénine, Tolstoï) Je suis une optimiste de la vie, je crois que tout arrive pour une raison et que le meilleur est toujours à venir. Étudiante en écriture de scenario et création littéraire à l’Université de Montréal, les livres ont toujours fait partie de ma vie. Je suis une amoureuse de la nature, lire au sommet d’une montagne est un idéal pour moi, autant que relaxer dans mon bain un bouquin à la main. Mon programme d’étude m’encourage à me surpasser et me fixer des objectifs, comme celui d’écrire un roman avant mes 25 ans. Le cinéma est également une passion pour moi, me réjouissant sans cesse de films de la nouvelle vague française. Mes deux passions sont donc en parfaite symbiose pour une amoureuse de l’art comme moi.

Laisser un commentaire

Entrer les renseignements ci-dessous ou cliquer sur une icône pour ouvrir une session :

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l’aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s