Bande dessinée et roman graphique
Laisser un commentaire

Mystères et souvenirs de jeunesse

Le fil rouge, le fil rouge lit, bibliothérapie, littérature, lecture, livres, les livres qui font du bien, L’Esprit du Camp, Axelle Lenoir, Michel Falardeau, Cab, Studio Lounak, Bande dessinée, lecture d’été, camp de vacance, nostalgie, amitié, mystère

L’automne est de retour et pour être franche, l’été torride que nous venons de traverser ne me manque pas du tout! Par contre, je me surprends à m’ennuyer de mes étés de jeunesse, quand j’attendais avec impatience le moment où mes parents me déposeraient pour une semaine au camp Baseley. C’est probablement parce que je viens de terminer ma lecture du deuxième tome de L’Esprit du Camp. Les artistes Axelle Lenoir et Caroline Breault nous ont offert dernièrement la conclusion de ce diptyque.

L’histoire se déroule en 1994 dans une colonie de vacances près du petit village de Dégelis. L’héroïne, Élodie, se voit forcée par sa mère de passer son été comme monitrice au camp du Lac à l’Ours. Elle se retrouve ainsi à devoir gérer une troupe de campeuses rousses diaboliques et prouver à ses collègues qu’elle peut survivre à cet été d’enfer. Elle se noue d’amitié avec une monitrice, Catherine a.k.a. Miss Perfection, et découvre qu’une terrible créature semble menacer leur sécurité. Un récit intrigant agrémenté par les magnifiques illustrations d’Axelle et la touche colorée de Cab.

J’ai trouvé les personnages à la fois vrais et originaux. La troupe de petites terreurs rousses provoque toujours des situations hilarantes et ça les rend adorables! Les transitions entre les moments d’humour et de mystère étaient bien réussies grâce aux contrastes entre les planches colorées et celles plutôt sombres. On se laisse ainsi facilement transporter d’une intrigue à l’autre. J’ai beaucoup ri en tombant sur les références musicales ainsi que les glossaires de québécismes au début de chaque chapitre.

Le fil rouge, le fil rouge lit, bibliothérapie, littérature, lecture, livres, les livres qui font du bien, L’Esprit du Camp, Axelle Lenoir, Michel Falardeau, Cab, Studio Lounak, Bande dessinée, lecture d’été, camp de vacance, nostalgie, amitié, mystère

Il s’agit de la dernière bande dessinée qu’Axelle Lenoir publie sous le nom de Michel Falardeau. Je l’ai connue grâce à French Kiss 1986 et Le domaine Grisloire. À mon grand plaisir, L’Esprit du Camp mélange la nostalgie du premier et le côté fantastique du second. Par contre, je ne connaissais pas Cab et ça m’a donné envie de découvrir la série Hiver nucléaire. Ce sont deux artistes pleines de talents et j’ai bien hâte de voir ce qu’elles nous réservent dans l’avenir.

Les soirées dans la grange, les chansons devant la cafétéria, les moniteurs qui jouent de la guit… Tout cela sonnait comme un refrain familier. L’Esprit du Camp réunit humour, amitié et mystère afin de nous replonger dans nos étés d’enfance. Une recette parfaite, selon moi, pour créer une BD envoûtante. À lire si vos parents vous ont déjà expédiés dans un camp de vacances, et encore plus si vous y avez travaillé.

En lisant L’Esprit du Camp, je ne peux m’empêcher de penser aux légendes du camp Baseley. Et vous, gardez-vous de bons souvenirs de vos séjours en colonie de vacances?

Advertisements

Laisser un commentaire

Entrer les renseignements ci-dessous ou cliquer sur une icône pour ouvrir une session :

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l’aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s