Art et créativité
Comment 1

Écrire ses voyages

art de voyager, Art et créativité, écriture, Bibliothérapie, Carnet de voyages, Le fil rouge, le fil rouge lit, lecture, les livres qui font du bien, littérature, livres, voyager avec les livres, voyages

Gilles Vigneault écrit : « Il faut bien plus que des bagages pour voyager. » En effet, il faut également ouvrir son esprit, avoir confiance et être prêt à faire une certaine introspection. Voyager, c’est décrocher du quotidien pour mieux y réfléchir. Et l’écriture est souvent la meilleure façon pour faire le point et démêler nos idées.

Récemment, je suis retombée sur les notes que j’avais compilées dans un petit cahier spirale lors de mon séjour en Floride. Quel plaisir de retrouver des moments perdus, mais aussi de retourner dans ma tête d’enfant! De rouvrir ces yeux de neuf ans impressionnés, qui n’ont gardé que de bons souvenirs. À travers les années, j’ai souvent regardé les photos de ce voyage, mais les images ne m’ont jamais ramené les émotions aussi fidèlement que la relecture de mes mots, pourtant tout simples.

Un petit carnet aux formes multiples

Hybride entre l’album souvenir et le journal intime, le carnet de voyage peut prendre plusieurs formes. Cela dépend toujours du diariste. Son format et son contenu peuvent d’ailleurs en révéler beaucoup sur la personnalité de celui qui le rédige. On y consigne nos découvertes, nos réflexions, nos émotions…

On peut décrire sa journée de façon factuelle ou plus introspective. On peut aussi composer quelques vers ou recopier un extrait de notre lecture en cours qui accompagne bien nos pérégrinations. Qu’on ait du talent ou pas, on peut dessiner des croquis. Personnellement, je préfère laisser des espaces pour coller des photos ou des petits souvenirs. Vous pouvez même partager votre journal de bord sous la forme d’un blogue ou d’un vlog.

Bref, il n’y a pas de mode d’emploi typique. On le fait comme on le sent, de la façon avec laquelle on est à l’aise. Il peut arriver que notre style d’écriture change en fonction de l’expérience. Je trouve cela très révélateur sur mon appréciation du voyage.

art de voyager, Art et créativité, écriture, Bibliothérapie, Carnet de voyages, Le fil rouge, le fil rouge lit, lecture, les livres qui font du bien, littérature, livres, voyager avec les livres, voyages

Une pratique bénéfique

En trouvant mes notes d’enfance, je me suis réjouie d’avoir renoué avec cette pratique au cours des dernières années. Le premier réflexe qu’on a lorsqu’on voyage est de prendre plein de photos pour ne pas oublier les détails de toutes les nouveautés qui se présentent à nos yeux. Mais les idées qui nous traversent l’esprit s’envolent au bout de quelques jours. Les conversations qu’on échange avec les locaux et les autres touristes deviennent floues avec le temps. Les photographies nous permettent de préserver les détails de ce que l’on voit, mais les écrits immortalisent ce que l’on vit.

Du point de vue de l’écrivaine, ce carnet de voyage est une petite mine d’or dans laquelle je peux piger de temps à autre pour développer mes histoires. Que ce soit pour trouver une idée de départ ou des détails qui peuvent enrichir mon intrigue, j’aime particulièrement utiliser cette source d’inspiration. Cela contribue à rendre mes textes plus vraisemblables. Les voyages m’offrent l’occasion de me dépayser et de découvrir de nouvelles cultures. Prendre des notes au sujet de mes observations m’aide beaucoup dans mon travail.

Pour ceux qui n’ont pas le temps d’écrire régulièrement, les vacances sont un excellent moyen pour s’y mettre. On peut décider d’avance que, chaque jour, on va se réserver un moment pour consigner nos pensées. Il faut peut-être faire un effort pour s’y tenir, mais qui sait, vous pourriez continuer cette habitude après votre retour à la normale.

art de voyager, Art et créativité, écriture, Bibliothérapie, Carnet de voyages, Le fil rouge, le fil rouge lit, lecture, les livres qui font du bien, littérature, livres, voyager avec les livres, voyages

Voyager, c’est faire taire les voix du quotidien pour entendre ses voix intérieures. Quand je rédige mon journal de bord, j’écris ces voix intérieures. Je me demande si je ne devrais pas étendre cet exercice dans ma vie de tous les jours. En même temps, non! Je préfère garder cette pratique exclusive aux moments de découverte.

Qu’en pensez-vous? Êtes-vous plutôt du type journal intime ou carnet de voyage?

Un commentaire

  1. Michèle Morin says

    Très bon article- merci – qui me rappelle que je dois commencer bientôt la rédaction. Pendant mes voyages, je prends des notes chaque jour et au retour je rédige un journal de voyage, en y ajoutant des photos et en essayant de transcrire aussi les ambiances. Ainsi je peux retrouver mes souvenirs à tout moment.
    Je vous souhaite de beaux voyages!

    Aimé par 1 personne

Laisser un commentaire

Entrer les renseignements ci-dessous ou cliquer sur une icône pour ouvrir une session :

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s