Réflexions littéraires
Comments 2

L’été, le temps des lectures légères? Vraiment?

Pile à lire, lectures d'été

Lorsque l’été arrive, la vaste majorité des gens ont tendance à nous proposer des listes de «lectures légères» pour occuper notre été. Je n’ai rien, absolument rien, contre un bon best-seller dont on tourne les pages plus vite que notre ombre, un roman policier ou un roman de chick lit; j’en suis même une grande adepte. Par contre, je pense que pour des personnes qui sont déjà des adeptes de lecture, l’été est vraiment une période à privilégier pour les lectures plus difficiles, celles qu’on remet toujours à plus tard.

Le confort 

Pour moi, un best-seller est une lecture plus «confortable». Je sais que l’œuvre aura un style fluide et beaucoup de dialogues, et que je n’aurai pas besoin d’une très grande concentration pour la lire. C’est donc un type de lecture que j’aime garder pour les périodes occupées, comme la rentrée scolaire ou les vacances d’hiver, avec leur tourbillon d’activités familiales, ou simplement pour les périodes stressantes. C’est une lecture réconfort par excellence, parfaite pour le temps frais et les moments où mon cerveau passe à toute vitesse d’une idée à une autre.

L’été

Et donc, comme notre collaboratrice Gabrielle le mentionnait en 2016, l’été c’est fait pour… lire! Je ne veux pas reprendre l’entièreté de ses arguments (je vous invite à lire son billet pour plus de détails), mais Gabrielle nous dit que l’été, on a du temps, des beaux parcs et un état d’esprit habituellement plus favorable à la lecture. Honnêtement, je ne saurais pas mieux dire qu’elle. Peut-être que c’est moi qui ai toujours eu des emplois calqués sur l’année scolaire, mais, pour moi, l’été est habituellement une période plus tranquille au boulot, où on a parfois l’occasion d’allonger les dîners pour lire quelques pages de plus et où on rentre à la maison l’esprit moins préoccupé et plus disponible pour se concentrer. Bref, c’est une période exceptionnellement favorable aux grands projets de lecture!

Quelques idées

En conclusion, je vous donne quelques exemples des projets de lecture auxquels je souhaite me consacrer pendant mes vacances, au cas où ça pourrait vous inciter vous aussi à essayer au moins une lecture plus difficile pendant votre été. J’ai commencé la plupart de ces livres pendant la dernière année et je me suis dit que je les garderais pour un moment plus propice.

  • Un roman de science-fiction vraiment dense. J’en ai deux sur ma PAL en ce moment: The Dispossessed, d’Ursula K. Le Guin, et Cryptonomicon, de Neil Stephenson. Pour certain·e·s, ce seraient probablement des lectures faciles, mais pour ma part, après les avoir commencés, j’ai réalisé que ça allait me prendre pas mal de concentration!
  • Un recueil d’essais. Je gardais Feel Free, de Zadie Smith, précieusement de côté pour le lire cet été. J’adore la fiction de cette autrice (je suis surprise de voir que personne n’a jamais parlé d’elle sur Le fil rouge!) et j’ai bien hâte de lire ses essais. Je compte bien en reparler dans un prochain billet, d’ailleurs.
  • Une oeuvre dont vous savez la forme difficile. Pour ma part, après avoir lu Soifs lors d’une brève escapade en vacances cet hiver et avoir trouvé ma lecture plutôt difficile, je me promettais avec joie de m’attaquer durant l’été au deuxième tome de cette grande fresque, Dans la foudre et la lumière.

Et vous, pensez-vous que l’été soit fait pour les lectures légères ou, au contraire, que c’est un bon moment pour se lancer un petit défi littéraire?

Publicités

2 Comments

Laisser un commentaire

Entrer les renseignements ci-dessous ou cliquer sur une icône pour ouvrir une session :

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s