Au-delà des livres
Laisser un commentaire

Un bol, un oeuf, trois idées repas

Manger dans des bols, c’est la mode. Ça l’air que c’est tellement la mode qu’il y a même un livre de cuisine sur le sujet. Je ne comprends pas trop pourquoi, tout à coup, c’est bien populaire. Peut-être est-ce en rapport aux bols dragon? Mais bon, peu importe. Étant assez fan des mélanges tout-ce-qui (-reste-dans-le-frigo) je me suis dit que j’allais donc partager trois de mes recettes favorites qui mélangent un peu de tout, dans un bol, avec un oeuf.

Par contre, contrainte de temps, je n’ai pas eu le temps de refaire les recettes spécialement pour cet article. N’ayez crainte, j’ai sorti mes « talents » d’illustratrice pour la cause.

 

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Marjorie Rhéaume

Pour le déjeuner, c’est vraiment une question de restants. La viande qui traîne (depuis pas trop longtemps tout de même), les légumes qui commencent à être fatigués et même le vieux pain. Ma version favorite est sans contredit celle qui mélange merguez, choux de Bruxelles, patates et baguette de pain. Vous pourriez aussi facilement y ajouter un poireau, du bacon, des piments, mais les patates et le pain sont des incontournables pour en faire un bol déjeuner.

Faire cuire le tout dans une poêle, ajouter le pain dur (il ne restera pas ainsi) et ensuite faire cuire un oeuf au plat, seul dans une poêle, quelques minutes le temps qu’il fige. Pour le déjeuner, j’en mets habituellement deux, question de ne pas avoir faim une heure après.

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Marjorie Rhéaume

Pour le bol dîner, on veut quelque chose de rapide et de simple. Le mélange de pois chiches et d’épinards est assez gagnant parce qu’il combine protéines et fer. Faites revenir dans une poêle les  pois chiches que vous aurez égoutter auparavant (si vous les achetez en canne). J’aime mieux les faire revenir quelques minutes pour qu’ils deviennent juste un petit peu croustillants en y ajoutant des oignons. J’ajoute beaucoup de cumin pour donner du goût, ainsi que du sel et du poivre. Vous pourriez tout aussi bien ajouter de la poudre de carri, du garam masala, des épices tandori, à votre goût. Finalement, vous n’avez qu’à ajouter les épinards et mélanger jusqu’à ce que les épinards soit prêts. On fait cuire l’oeuf à plat et voilà.

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Marjorie Rhéaume

La version du bol souper est une de mes recettes fétiches. Tellement qu’il n’est pas rare que j’en mange au moins une fois semaine. C’est simple, goûteux et ça dépanne bien. Vous aurez besoin de couscous (environ 1 tasse pour deux personnes). Si vous trouvez du couscous israélien (de plus grosses boules de semoule), c’est encore mieux. J’ai découvert ce type de couscous il n’y a pas si longtemps et je trouve que ça fait toute la différence. P.S c’est encore mieux si vous faites cuire votre couscous dans un peu de bouillon de poulet.  Faites revenir des carottes, céleris et oignons dans une poêle jusqu’à ce que ce soit cuit. Mélanger les légumes et le couscous, ajouter des épices à couscous ou du ras el hanout (les deux sont semblables), ajoutez ensuite les épinards. Mettez le tout dans un bol, faites cuire l’oeuf à plat et votre souper est prêt.

Ces trois recettes sont super malléables et, en fait, vous pouvez faire un peu ce que vous voulez. Ce sont toutes des recettes pleines de saveurs qui sont rapides, simples et auxquelles vous pouvez facilement ajouter votre touche personnelle.

 

 

 

 

 

Advertisements
This entry was posted in: Au-delà des livres

par

Curieuse depuis toujours, Marjorie s’intéresse à un peu tout, avec un penchant marqué pour les mots, le féminisme, les phénomènes de culture populaire et les mystères de la vie. Elle est bachelière en littérature et cofondatrice du Fil rouge, à travers duquel elle tente de faire son petit bout de chemin, lire le plus possible et surtout, apprendre et connecter avec les autres. Naviguant tant bien que mal à travers la vingtaine, elle trouve ses assises dans la lecture et l’écriture, cherchant toujours à comprendre un peu mieux les contradictions qui rendent la vie intéressante. Elle croit que la littérature fait partie de ces choses qui peuvent changer une vie, la rendre un peu plus douce et mettre un baume là où il faut.

Laisser un commentaire

Entrer les renseignements ci-dessous ou cliquer sur une icône pour ouvrir une session :

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l’aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s