Autour des livres
Laisser un commentaire

Autour des livres : Rencontre avec Zviane, bédéiste

1. Quel est ton premier souvenir en lien avec la lecture?

Le premier livre qu’on a lu à l’école, c’était Le chat sale. J’étais vraiment, vraiment fière de savoir enfin lire!!

2. Avais-tu un rituel de lecture enfant ou un livre marquant? Et maintenant, as-tu un rituel de lecture?

Enfant, je n’aimais pas vraiment lire. J’essayais de me forcer, parce que ça avait l’air cool, et parce qu’une de mes amies lisait de gros romans de 200 pages et ça m’impressionnait beaucoup. Mais quand je lisais de gros livres, j’avais juste hâte que ça finisse, je regardais toujours la pagination pour voir où j’étais rendue, c’était comme un petit défi. J’aimais surtout les livres de Disney, genre La soupe aux boutons, parce qu’il y avait beaucoup de dessins de bouffe et tout avait l’air super appétissant!…

3. As-tu une routine d’écriture, des rituels? Dans quel état d’esprit dois-tu être pour écrire?

J’écris vraiment beaucoup, et c’est souvent de l’écriture automatique, ça sort comme une diarrhée. J’ai commencé ça ado, en secondaire 4, et je n’ai jamais vraiment arrêté depuis. C’est du journal, des réflexions, des idées d’histoire, des idées de musique, des notes… J’écris plus quand je suis anxieuse, je crois que ça me calme!

AVT_Zviane_43834. Quels sont les livres qui t’ont donné envie d’écrire?

Ce ne sont pas les livres qui m’ont donné envie d’écrire, je crois, parce que pendant longtemps, je n’aimais pas lire. C’était de voir des gens que je connaissais écrire, et d’aimer leur production, qui m’a donné envie d’écrire.

5. Quel est le livre qui t’a le plus fait cheminer personnellement et pourquoi?

C’est une question difficile!… Peut-être L’art invisible de Scott McCloud, c’est une bande dessinée sur la bande dessinée. C’est très didactique et c’est passionnant. J’aime beaucoup écrire de la bande dessinée didactique aujourd’hui, c’est peut-être à cause de cette lecture. Le dessin n’était pas malade, mais le rythme était parfait! On apprenait plein de choses et c’était drôle; puis la passion de l’auteur pour la bande dessinée était vraiment contagieuse. Sinon, il y a peut-être aussi Les frères Karamazov, un des très rares romans que j’ai lus deux fois. La première fois, j’ai été aspirée par l’histoire (surtout le procès), la deuxième, par les personnages. Dostoïevski a tellement d’idées, c’est fou!

6. Si tu pouvais vivre dans un monde littéraire, ce serait lequel?

Aaaah non, j’aime beaucoup trop le monde réel tel qu’il est en ce moment!

7. Quel livre relis-tu constamment sans même te tanner?

La vie est trop courte pour relire un livre plus de deux fois! 😉

8. Quel est ton mot de la langue française préféré?

Viande

9. Quel livre aurais-tu aimé avoir écrit?

Je viens juste de finir la bande dessinée Cigish, ou le maître du Je de Florence Dupré-Latour, j’ai commencé à le lire et je n’ai pas été capable de le poser, il a fallu que je le lise au complet!! (ce n’est pas hyper long parce que c’est une bande dessinée, mais c’est quand même une grosse brique, je me suis couchée à 2 h du matin). Quand je l’ai finie, j’étais pleine d’émotions mêlées : j’ai ADORÉ ce livre, et en même temps, j’étais un peu fâchée, parce qu’elle l’avait écrit avant moi!!! Aaaaaaah combien j’aurais aimé avoir écrit ce livre!….

10. Si tu écrivais ta propre biographie, quel serait le titre?

Choubidouwa prout-prout

Advertisements
This entry was posted in: Autour des livres

par

Le fil rouge est un blogue littéraire créé par deux amies, Marjorie et Martine, toutes deux passionnées par la littérature et par les vertus thérapeutiques de celle-ci. Notre approche face aux bouquins est liée à la bibliothérapie, car nous pensons sincèrement que la lecture procure un bien-être et que les oeuvres littéraires peuvent nous aider à cheminer personnellement. Nous tenons aussi à partager notre amour pour les bouquins, l’écriture, la création et sur les impacts positifs de ceux-ci sur notre vie et notre bien-être. Notre mission première est de favoriser la découverte de livres et de partager l’amour de la lecture, car ceux-ci peuvent avoir des impacts sur nos vies et sur notre évolution personnelle. Que ce soit le dernier roman québécois qui fait parler de lui, le vieux classique, le livre de cuisine ou bien même le livre à saveur plus psycho-pop, chez Le fil rouge, on croit fermement aux effets thérapeutiques que peuvent apporter la lecture et la littérature. Voilà pourquoi les collaboratrices et les cofondatrices se feront un plaisir de vous faire découvrir des bouquins qui leur ont fait du bien, tout simplement.

Laisser un commentaire

Entrer les renseignements ci-dessous ou cliquer sur une icône pour ouvrir une session :

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l’aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s