Littérature jeunesse
Comment 1

Méchant far west; une première parution réussie

Méchant far west; le méchant qui voulait être pire, c’est le premier tome d’une trilogie en devenir ainsi que le tout premier titre paru aux éditions Monsieur Ed.

Grâce à ses coups pendables et à son haleine épouvantable, un méchant super-répugnant fait la loi dans une petite ville du far west. Ce bandit-là s’amuse sans bon sens jusqu’à la fin de cette histoire de bons et de méchants où, malheureusement pour lui, les bons sont toujours les gagnants. Mais voilà qu’un jour, par une chance incroyable et inespérée, l’une de ses vilaines idées lui donne enfin le pouvoir de changer sa destinée…

Méchant far west est un album jeunesse qui plaira aussi aux grands enfants. Comme le quatrième de couverture ainsi que le titre l’indiquent, le lecteur se retrouve plongé dans une petite ville du far-west où un méchant fait sa loi.

Fait pour les 8-12 ans (environ), cet album saura plaire à tous, les enfants y verront une histoire de cow-boy, de far west et bons vs méchants, alors que les plus grands noteront certaines subtilités, certains aspects qui surprennent.

Ce qui m’a plu de cet album, outre le merveilleux travail d’illustration et l’originalité de la mise en page, c’est l’idée que le méchant a, en quelque sorte, conscience d’être dans une histoire. Une histoire qui ne se finit jamais bien pour lui… Et il en a marre. J’ai trouvé que le jeu de « méta-récit » était vraiment intéressant et ajoutait une « twist » aux récits habituels pour jeunes, en plein dans la ligne éditoriale de Monsieur Ed.

Une première parution qui met la table pour le deuxième tome de cette série, à paraître en 2016.

Le fil rouge tient à remercier Mr. Ed pour ce service de presse.

Cliquez ici pour voir ce livre directement sur

Advertisements
This entry was posted in: Littérature jeunesse

par

Curieuse depuis toujours, Marjorie s’intéresse à un peu tout, avec un penchant marqué pour les mots, le féminisme, les phénomènes de culture populaire et les mystères de la vie. Elle est bachelière en littérature et cofondatrice du Fil rouge, à travers duquel elle tente de faire son petit bout de chemin, lire le plus possible et surtout, apprendre et connecter avec les autres. Naviguant tant bien que mal à travers la vingtaine, elle trouve ses assises dans la lecture et l’écriture, cherchant toujours à comprendre un peu mieux les contradictions qui rendent la vie intéressante. Elle croit que la littérature fait partie de ces choses qui peuvent changer une vie, la rendre un peu plus douce et mettre un baume là où il faut.

Un commentaire

  1. Ping : Une ode rosée à ses racines | Le fil rouge

Laisser un commentaire

Entrer les renseignements ci-dessous ou cliquer sur une icône pour ouvrir une session :

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l’aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s