Bande dessinée et roman graphique
Comments 2

Se réapproprier son corps, un carré de chocolat à la fois

Dans ce premier livre, Mélodie Vachon Boucher y raconte l’histoire d’une femme qui tente doucement de se réapproprier son corps suite aux trois viols qu’elle a subis au cours de sa vie. Toujours avec sobriété et sensibilité, elle raconte de quelle façon ces viols sont arrivés et comment elle a réagi. Il y a bien évidemment une force dans ce premier livre, et c’est celle de démontrer les facettes méconnues des viols. Mélodie Vachon Boucher a fait le choix de montrer le côté sombre et méconnu des agressions : celles qui sont commises par des copains, par des gens qu’on connait. La notion de consentement parcourt toute l’oeuvre et c’est ce qui en fait, à mon sens, une lecture nécessaire, autant pour les femmes que pour les hommes.

Écrit au Je, le livre se lit en moins de 5 minutes top chrono; on ne peut faire autrement que de prendre le temps, de relire et de comprendre toute la force des mots comme des dessins dans ce témoignage. La narratrice se livre avec douceur et franchise sur ces drames qui l’ont changée et hantée.

14349189_10153733288697413_1596550116_nElle raconte comment, suite à ces viols -mot qu’elle n’arrive à utiliser, jusqu’à ce que son psychologue le nomme,- son corps s’est débranché totalement. C’est par un conseil de son psychologue qu’elle arrivera, avec trois morceaux de chocolat, à réapprendre doucement à se réapproprier son corps et à retrouver le contrôle de celui-ci. L’image est belle et tendre, j’ai été chavirée par la sincérité des petites phrases coup-de-poing. Ces phrases qui n’avaient pas besoin de s’étendre, juste de nommer, tout simplement.

La sobriété des dessins comme du graphisme du livre réussit vraiment bien à mettre l’accent sur les drames vécus et sur cette force bien présente chez la narratrice, à se retrouver. Un magnifique premier livre qui émeut, instruit et chavire.

À cette femme en moi

qui se relève de tout

14408996_10153733288707413_919391173_n

Le fil rouge tient à remercier Mécanique générale pour le service de presse.

cliquez-ici-pour-visiter-notre-boutique-en-ligne

 

Advertisements
This entry was posted in: Bande dessinée et roman graphique

par

Lectrice invétérée, Martine est bachelière en études littéraires et la cofondatrice du Fil rouge. Créative et inspirée, elle a l’ambition de faire du Fil rouge un lieu de rassemblement qui incite les lectrices à prendre du temps pour elles par le biais de la lecture. Féministe, elle s’intéresse aux paradoxes entourant les mythes de beauté et la place des femmes en littérature. Elle tentera, avec ses projets pour Le fil rouge, de décomplexer et de dédramatiser le fait d’être une jeune adulte dans une société où tout le monde se doit de paraitre et non d’être. Vivre sa vie simplement et entourée de bouquins, c’est un peu son but. L’authenticité et l’imperfection, voilà ce qui lui plait.

2 Comments

  1. Ping : Le cœur gros | Le fil rouge

  2. Ping : Nos suggestions de romans graphiques/bandes dessinées pour le mois de mai du défi #jelisunlivrequébécoisparmois | Le fil rouge

Laisser un commentaire

Entrer les renseignements ci-dessous ou cliquer sur une icône pour ouvrir une session :

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l’aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s