Bibliothérapie
Comment 1

Le livre du Hygge : entre détente, réconfort et bibliothérapie

Le mot hygge est un peu à la mode ces derniers temps. Il ne passe pas une journée sans que j’aperçoive ce mot soit dans un article, sur Instagram ou que je le vois sur un bouquin. J’ai eu envie d’en lire un, pour mieux comprendre toute la philosophie danoise qui y réside. Le livre du hygge, mieux vivre la méthode danoise, m’intéressait, non seulement car il a été écrit par Weik Wiking, président de l’institut de recherche sur le bonheur de Copenhague, mais parce que j’avais envie d’en apprendre plus sur le Danemark, ce pays qui gagne, année après année, le plus haut taux de bonheur chez ses habitants.

Alors pour commencer, comment on prononce hygge? Bonne question. Le livre nous dit de prononcer HOU-GA (et j’ai trouvé ce petit vidéo qui aide un peu, mais ça reste mystérieux…) Et surtout, ce n’est pas très important. Comme l’introduction le cite, Winnie L’ourson a déjà dit « Ça ne s’épelle pas, ça se vit » et cela s’accorde aussi le hygge.

Brièvement, le hygge est un terme danois qui parle d’expérience, d’émotion, c’est un sentiment de sécurité, avec soi et les autres, un réconfort de l’âme. Les définitions sont nombreuses, mais reviennent un peu au même. L’essence du hygge y est présent. Le terme est aussi un adjectif, un verbe et un complément. Effectivement, le livre nous apprend qu’il est possible de trouver quelque chose ou un moment très hygge. Malgré toutes ses complications à nommer simplement ce qu’est cette méthode danoise pour être heureux, je pense qu’il faut se laisser bercer par la philosophie qui découle du hygge : celle de préférer le confort, les petites choses qui font du bien à tout le stress et le terne du quotidien. Je pense avoir véritablement compris toute la profondeur du hygge en lisant la dernière page :

 « Le hygge nous donne les mots, l’objectif et les méthodes pour prévoir et préserver le bonheur – et pour en vivre un peu chaque jour. Le hygge est peut-être ce qui se rapproche le plus du bonheur quand nous rentrons à la maison après une longue journée de travail, un jour de pluie de janvier. 

Et, soyons-en bien conscients, c’est là que la plus grande partie de nos vies se joue. Pas les jours pluvieux de janvier, non, mais chaque jour. […] Mais le hygge c’est tirer le meilleur de ce que nous avons en abondance : le quotidien. » 

Si vous me connaissez un peu (ou que vous avez lu cet article), vous savez que j’aime beaucoup passer du temps bien confortablement à la maison, à lire, à écrire, etc. C’est en vieillissant que j’ai découvert toute la nécessité de ces moments de ‘pause’ du quotidien pour mon bonheur personnel, mais aussi pour mon équilibre mental. Alors, il est évident que l’esprit même du hygge m’attire beaucoup et même que je me considère un peu comme une hygge professionnelle (haha)!

J’ai trouvé fort simplistes beaucoup de passages et je l’avoue, j’ai tourné plusieurs pages sans même les lire (des recettes ou des bricolages… non merci!). Il y a avait dans la réflexion et la façon de présenter le hygge un côté fort superficiel, en nous disant ce qu’était le code vestimentaire, un repas et même un éclairage. Même si ces éléments nous en apprennent plus sur les danois (heureusement, plusieurs statistiques et études sont nommées à l’appui), j’avais espoir de lire un texte plus informatif et théorique. J’étais attirée par l’idée d’en apprendre plus sur les danois, sur leur mode de vie et même si en partie, j’ai été satisfaite, j’ai trouvé des lourdeurs inutiles qui enlevaient un peu de sérieux à la démarche de Meik Wiking.

Le livre, en tant qu’objet, est tout simplement magnifique et prend plaisir à être lu. Il est parsemée d’images qui donnent réellement envie de se lover dans une couverture et de lire un bouquin. Le graphisme est aussi très bien et rend la lecture agréable et légère.

La lecture est une des activités les plus hygge, donc je pense que nous le sommes tous, si vous aussi, vous appréciez un moment simple de lecture, au creux d’une couverture chaude en buvant un thé.

Finalement, je pense qu’il y a effectivement une leçon à apprendre du hygge et de ces mouvements de #slowlife, c’est important et tellement salvateur d’imprégner son quotidien de petits plaisirs, de prises de conscience, de gratitude, de petits gestes qui font du bien, de moments rassembleurs, mais si simples. Ce que nous apprend le hygge au fond, c’est de cultiver le présent, le savourer, le chérir, en faire quelque chose d’extra(ordinaire). Ainsi, je suis bien contente de ma lecture et je pense même continuer à m’informer sur ce mot si difficile à prononcer…!

Et surtout, j’ai hâte d’avoir les sous, parce que mon prochain voyage sur ma liste de rêve, c’est d’aller lire dans un chalet à Copenhague.


Le Fil Rouge tient à remercier Martine Côté d’Interforum pour le service de presse.
cliquez-ici-pour-visiter-notre-boutique-en-ligne

Advertisements
This entry was posted in: Bibliothérapie

par

Lectrice invétérée, Martine est bachelière en études littéraires et la cofondatrice du Fil rouge. Créative et inspirée, elle a l’ambition de faire du Fil rouge un lieu de rassemblement qui incite les lectrices à prendre du temps pour elles par le biais de la lecture. Féministe, elle s’intéresse aux paradoxes entourant les mythes de beauté et la place des femmes en littérature. Elle tentera, avec ses projets pour Le fil rouge, de décomplexer et de dédramatiser le fait d’être une jeune adulte dans une société où tout le monde se doit de paraitre et non d’être. Vivre sa vie simplement et entourée de bouquins, c’est un peu son but. L’authenticité et l’imperfection, voilà ce qui lui plait.

Un commentaire

  1. Ping : Kinfolk: la beauté du monde dans toute sa simplicité | Le fil rouge

Laisser un commentaire

Entrer les renseignements ci-dessous ou cliquer sur une icône pour ouvrir une session :

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l’aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s