Littérature jeunesse
Laisser un commentaire

La beauté des traditions familiales

Je suis là, je suis là, c’est la petite phrase que la maman dit toujours à son fils en rentrant travailler, quand celui-ci est dans son lit, à attendre tendrement ces mots qui rassurent tant.

Je suis là, je suis là, c’est un hommage aux traditions familiales, aux petites gestes qu’on fait maintes et maintes fois et qui deviennent, dû à l’accumulation, des repères dans une vie parfois trop grise.

Je suis là, je suis là, c’est un album écrit par Marie-Francine Hébert, une auteure très reconnue dans le milieu littéraire jeunesse. Cette dernière fait preuve d’une grande tendresse dans les dialogues de l’album.

Que ce soit par la grand-mère qui demande à sa fille de venir manger ou par les gestes quotidiens qu’elle répète pour aider sa fille, on décèle dans ce très bel album illustré par la talentueuse Mathilde Cinq-Mars, une grande douceur et poésie, qui se veut un bel hommage aux rituels familiaux et aux liens familiaux.

Publié dans la collection Motif chez les éditions Druide qui est:  «  une collection proposée et dirigée par Elaine Turgeon, spécialiste de la littérature jeunesse et de son exploitation en classe. Au programme, des albums dans lesquels tout n’est pas dit, où l’ambigüité et l’implicite sont le gage d’une rencontre singulière avec le lecteur. Des livres qui font appel à l’intelligence des jeunes en les amenant à lire entre les lignes» 

J’apprécie vraiment l’idée derrière les albums de cette collection, il est bon de ne pas tout expliquer, dire ou affirmer avec les jeunes et je crois que de leur laisser de l’espace pour analyser et comprendre l’oeuvre avec toutes les nuances de leur compréhension personnelle est un bel outil pour les aider à apprécier la lecture.

Je n’ai pas pu faire autrement que de penser au classique et incontournable, Je t’aimerais toujours de Robert Munsch qui, à son tour, démontre toute la force de ces paroles répétées entre enfants et parents. Comme dans Je t’aimerais toujours, les rôles s’échangent au fil de l’album et ainsi, on y découvre que les enfants peuvent aussi prendre soin de leurs parents et qu’il s’agit d’une relation donnant-donnant.

C’est un album magnifique, doux, avec des couleurs pastels et un trait de crayon de Mathilde Cinq-Mars tout en légèreté et en quiétude qui fait de cette lecture un moment de pure détente pour les petits comme pour les grands. Dans ma famille, Je t’aimerais toujours était un incontournable – je reçois encore des cartes de fêtes qui se terminent par Je t’aimerais toujours – et je crois sincèrement que Je suis là, je suis là pourrait devenir la phrase phare d’une autre famille.

Et vous, avez-vous un livre incontournable familial, que vous lisiez petit et encore aujourd’hui? 


Le Fil Rouge tient à remercier les éditions Druide pour le service de presse.

Advertisements

Laisser un commentaire

Entrer les renseignements ci-dessous ou cliquer sur une icône pour ouvrir une session :

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l’aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s