Bande dessinée et roman graphique
Comments 3

Nous avons tous une dépendance

addiction, Akileos, Bibliothérapie, Busquet, Colombo, dépendances, kleptomanie, Landa, Le fil rouge, le fil rouge lit, Le plongeur, les livres qui font du bien, littérature, mythomanie, nymphomanie, réseaux sociaux

Il existe différents types de dépendances… les petites, les fortes, les dangereuses, les bénignes, celles que l’on cache aux autres, celles contre lesquelles on se bat… Et une addiction, aussi minime soit-elle, peut changer une vie à tout jamais. Surtout si vous en perdez le contrôle.

Addiction, cette bande dessinée française, est parue en avril dernier chez Akileos. Je venais tout juste de terminer ma lecture du premier roman de Stéphane Larue, Le plongeur, et le sujet de la dépendance me semblait encore une fois un choix de lecture à explorer. Avec Josep Busquet au scénario et Pedro J. Colombo aux illustrations, Addiction attire le regard par sa première de couverture, une femme nue coincée dans un labyrinthe qui s’effrite. Une métaphore toute bleue de l’addiction, représentative de l’oeuvre, car déjà, l’absence d’issues de l’illustration est flagrante.

Chacun sa dépendance

La bande dessinée représente la vie de six personnages piégés, dépendants, intoxiqués. Ils ont tous perdu le contrôle de leur addiction, au point où la lecture de l’oeuvre ne nous fait que suivre leur longue descente aux enfers.

Une accro aux jeux, une cleptomane, une workaholic, une mythomane, une nymphomane et un accro aux réseaux sociaux. 

Album choral, Addiction a un rythme assez rapide, passant d’un personnage à l’autre en l’espace de quelques pages seulement. Cette multiplication de visages sans nom nous perd parfois un peu, mais laisse deviner cette issue fatale, cette pulsion que doivent assouvir les personnages jusqu’à causer leur propre perte. Ils subissent les conséquences de leurs actes irréfléchis, leurs actes impossibles à refréner. Ils répondent automatiquement à leur dépendance, ne sont pas capables de s’en empêcher.

Et si je l’étais aussi… ?

Une fois la dernière page tournée, une dernière page noire sans aucune illustration ni texte, on pousse un gros soupir, on se remet en question. Je ne me retrouve pas un peu dans ce personnage? Et si j’étais dépendante à quelque chose moi aussi?

La force majeure de l’oeuvre est de réussir, malgré sa noirceur, à nous questionner sur notre propre vie, sur nos dépendances.

Aujourd’hui, je crois que chacun pourrait se retrouver dans cette dépendance aux réseaux sociaux, où l’on doit montrer une belle image de soi-même. Pensez-vous être dépendant?

Advertisements
This entry was posted in: Bande dessinée et roman graphique

par

Vanessa est prof de littérature dans un p'tit cégep de région. Ce qui l'épanouit, c'est d'être près d'une bibliothèque où les tablettes rondissent sous le poids de ses lectures, d'une table de chevet trop encombrée, d'une grosse douillette de loup avec un café et un signet qui a vu défiler les années. Vanessa en mange matin, midi, soir, entre amies, entourée d'étudiants, seule ou au club littéraire de son village. Toutefois, elle considère qu'il ne faut jamais forcer la lecture et qu'un livre se doit d'être lu au moment opportun. Elle comble le tout de cinéma, de séries télévisées (avec un faible pour celles américaines), de sports et de son chien Mika (une labrador noire trop énergique, mais juste bien colleuse quand c'est le temps). Et oui, elle a bel et bien 389 livres dans sa liste de souhaits Renaud-Bray et ça n’inclut pas ceux de sa PAL.

3 Comments

  1. Ping : Nous avons tous une dépendance — Le fil rouge – Zoubir YAHIAOUI

  2. Merci pour la découverte !
    Il est clair que la dépendance à internet en général représente l’addiction la plus à même de nous toucher tous autant que nous sommes. Sans me sentir vraiment addict, il m’arrive moi-même d’y réfléchir et d’essayer d’instaurer des règles d’utilisation…
    J’essayerai de trouver cette BD en bibliothèque !

    Aimé par 1 personne

Laisser un commentaire

Entrer les renseignements ci-dessous ou cliquer sur une icône pour ouvrir une session :

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l’aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s