Littérature jeunesse
Comments 4

Lire et aimer Marie-Aude Murail

Marie-Aude Murail École des loisirs Littérature jeunesse Oh, boy! Sauveurs & fils Miss Charity

Hochelaga, mon quartier. Une surprise qui pointe le nez alors que je ne l’avais jamais même espérée. Un matin, une librairie jeunesse voit le jour à quelques pas de chez moi.

Et moi, vous savez, la littérature jeunesse, j’en mange. Mais surtout, j’y crois. Parce qu’il faut leur proposer des ouvrages de qualité, aux jeunes, des livres qui les transporteront ailleurs, qui leur donneront envie de lire toujours plus, de découvrir le monde, les mots, le bonheur d’une phrase bien tournée, d’une histoire menée avec talent. Et il me semble que de s’y plonger, aussi, ne fait aucun tort. Pour voir ce qui peut animer et émouvoir les cœurs des petits. Ou nous toucher, nous aussi.

La librairie Bric à brac vit donc au coeur d’Hochelaga, avec ses portes grandes ouvertes, ses vitrines vives et attrayantes, ses livres qui débordent des étagères, mais surtout, avec ses amoureux des livres. Rarement on ne m’aura partagé des découvertes littéraires avec autant d’enthousiasme. La plus récente à ce jour: l’autrice Marie-Aude Murail.

C’est en me disant que tout ce qu’écrivait l’autrice était excellent que l’on me l’a présentée. Et je ne peux faire autrement que de le croire, maintenant que j’ai eu la chance de lire quelques-uns des ouvrages de Murail.

C’est par dessus tout la capacité de l’écrivaine à traiter de sujets complètement différents qui me fascine. À travers les livres, elle parcourt les années, proposant des histoires qui se passent sur tous les continents, à des époques les plus différentes les unes des autres. Et toujours, elle semble maitriser avec une facilité déconcertante les univers dans lesquels ses personnages évoluent. Elle ne craint d’ailleurs pas de toucher à de multiples sujets, même les plus sensibles, tantôt abordant la vie après la mort, la psychologie pour les jeunes, ou la maladie mentale, et ce, toujours avec une grande délicatesse.

Bien qu’associée au lectorat jeunesse, Marie-Aude Murail m’apparait comme une autrice de tous les âges. Les adolescents pourront assurément apprécier ses ouvrages, tout comme les adultes. Il ne faut pas craindre de se plonger dans ces ouvrages que l’on nomme jeunesse. On raterait alors la chance de découvrir des perles de livres.

Marie-Aude Murail m’a plu pour ses récits dont on ne se lasse pas, mais aussi pour la grande sensibilité qui transparait dans ses livres, elle crée des personnages à la fois forts et touchants qui se trompent, trébuchent et tentent à nouveau. Bref, elle décrit avec grand talent la vie humaine qui s’agite, dans la laideur comme dans la beauté.

Et le mieux dans tout ça, c’est qu’il me reste encore des dizaines de livres à découvrir de cette autrice.

 

Voici deux de ses romans qui m’ont particulièrement plu:

Miss Charity

Charity est une jeune fille de bonne famille. Accessoirement, elle est aussi une enfant curieuse, passionnée des animaux et à l’esprit débordant, mais ça, il ne faut pas trop en parler lorsque nous sommes en 1864 et qu’on évolue au cœur de la bonne société anglaise. Il faudra donc suivre son passage, de l’enfance à l’adolescence, puis au monde des adultes. À travers un journal intime, elle nous convie à son épanouissement, à assister aux changements qui s’opèrent en elle et à la place qu’elle choisit de prendre, malgré tous les avis contraires. Miss Charity est une oeuvre touchante qui nous fait voir la force d’une jeune fille du siècle dernier qui ne voulait pas se contenter de faire ce qu’on attendait d’elle.

Sauveurs & fils

Sauveur est psychologue. Dans son cabinet, installé dans un pièce de sa maison, il reçoit des gens qui partagent leurs peurs, leurs peines ou leurs colères. Mais surtout, Sauveur reçoit des enfants ou des adolescents qui souffrent. Des jeunes qui se font intimider, des jeunes qui vivent des relations toxiques avec leurs parents, des jeunes qui n’arrivent pas à exprimer qui ils sont vraiment au grand jour. Et Sauveur tentera de les aider, comme il le peut, en tentant par dessus tout de ne pas se laisser aspirer par les problèmes qui le touchent et le heurtent.

Advertisements

4 Comments

    • Andréanne Lauzon says

      Il est sur ma pile de livres à lire! Je m’y mets quand je termine ma lecture actuelle!
      Merci 🙂

      J’aime

  1. Nigelle says

    Entièrement d’accord avec Anna, Oh boy risque de vous ravir…
    Et personnellement j’adore la série des Nils Hazard et celle des Emilien.

    J’aime

Laisser un commentaire

Entrer les renseignements ci-dessous ou cliquer sur une icône pour ouvrir une session :

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l’aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s