All posts tagged: École des loisirs

Aïzan, Médium, École des loisirs, Littérature jeunesse, Maryline Desbiolles, le fil rouge, le fil rouge lit, bibliothérapie, littérature, livres, les livres qui font du bien, Nice, Tchétchénie, Nice, Histoire d'enfant migrant, Enfant seule

Aïzan, livre de cœur

La collection « Médium », par l’éditeur L’école des loisirs, me suit depuis mon adolescence. Les couvertures minimalistes et les histoires complètement originales n’auront jamais fini de m’envoûter. Aïzan, de Maryline Desbiolles, s’est donc retrouvé dans ma pile de livres à lire et ne m’a pas déçu, au contraire. Un fil brûlé La couverture du roman, un fil brûlé qui disparaît vers le lointain et disposé sur un papier au quadrillé presque transparent, laisse une impression de douceur et d’incertitude. Cette incertitude naît aussi du fait que le lien ne se fait pas d’emblée avec le titre du roman. Cependant, lorsqu’on termine l’histoire, cette photographie prend tout son sens. De la Tchétchénie à Nice Aïzan est une petite fille de 11 ans, arrivée tout droit de Tchétchénie dans le quartier de l’Ariane, à Nice. Elle se retrouve alors déchirée, dans ce quartier, entre ses souvenirs de voyage migratoire et son point de chute. Son père a disparu. Elles ne sont plus que deux, sa mère et elle. «Elle ne se souvient pas de la Tchétchénie, …

Bibliothérapie, Scholastic, Circonflexe, École des loisirs, Le chien de la bibliothèque, Chloé et sa copine de lecture, Lisa Papp, Frisson l'écureuil, Mélanie Watt, Plus noir que la nuit, les frères Fan, Chris Hadfield, Je veux pas aller à la piscine, Stephanie Blake, Le fil rouge, le fil rouge lit, lecture, les livres qui font du bien, littérature, livres, littérature jeunesse, jeunesse, album jeunesse,

Les peurs : 4 albums jeunesse pour les aborder en toute simplicité

Cet été, un de mes plus grands rêves s’est enfin réalisé : travailler dans une bibliothèque (la plus belle à part de t’ça!). J’étais aux anges, je touchais le ciel de mes longs bras et des palpitations de bonheur m’ont parcourue toute entière lorsque mes collègues m’ont demandé d’élaborer une heure du conte. Imaginez la joie : quand j’étais petite, j’adorais aller aux heures du conte et, maintenant, c’est moi qui allais les faire! Wô. J’étais libre de choisir les livres, la thématique et la formule. Toutefois, malgré cette latitude, je ne vous cacherai pas que l’angoisse me tenaillait juste à imaginer un groupe d’enfants, leurs yeux rivés sur moi, mes mains tremblantes tenant un livre et ma voix chevrotante incapable de lire comme du monde. J’étais terrorisée à échouer ce rêve tant désiré. Un éclair de génie m’a alors traversé : pourquoi ne pas faire une heure du conte sur les peurs? Lire des albums jeunesse qui abordent toutes sortes d’angoisses pendant que je tente de vaincre l’anxiété de prendre parole devant un groupe …

Marie-Aude Murail École des loisirs Littérature jeunesse Oh, boy! Sauveurs & fils Miss Charity

Lire et aimer Marie-Aude Murail

Hochelaga, mon quartier. Une surprise qui pointe le nez alors que je ne l’avais jamais même espérée. Un matin, une librairie jeunesse voit le jour à quelques pas de chez moi. Et moi, vous savez, la littérature jeunesse, j’en mange. Mais surtout, j’y crois. Parce qu’il faut leur proposer des ouvrages de qualité, aux jeunes, des livres qui les transporteront ailleurs, qui leur donneront envie de lire toujours plus, de découvrir le monde, les mots, le bonheur d’une phrase bien tournée, d’une histoire menée avec talent. Et il me semble que de s’y plonger, aussi, ne fait aucun tort. Pour voir ce qui peut animer et émouvoir les cœurs des petits. Ou nous toucher, nous aussi. La librairie Bric à brac vit donc au coeur d’Hochelaga, avec ses portes grandes ouvertes, ses vitrines vives et attrayantes, ses livres qui débordent des étagères, mais surtout, avec ses amoureux des livres. Rarement on ne m’aura partagé des découvertes littéraires avec autant d’enthousiasme. La plus récente à ce jour: l’autrice Marie-Aude Murail. C’est en me disant que tout …