Bibliothérapie
Laisser un commentaire

Hommage à ce livre que je n’ai pas compris

le fil rouge, le fil rouge lit, littérature, lecture, livres, les livres qui font du bien, bibliothérapie, Catherine Lalonde, la dévoration des fées, le Quartanier, poésie québécoise

Dernièrement au club de lecture, nous avons lu La dévoration des fées de Catherine Lalonde. Depuis, les vers de l’auteure ne m’ont pas quittée. Même si je n’ai pas encore pris le temps de le relire, j’y ai beaucoup réfléchi pour essayer de comprendre ce que j’ai lu.

Les difficultés que j’ai rencontrées face à ce livre m’ont forcée à remettre mes habitudes en question et à trouver de nouvelles façons d’aborder mes lectures.

Ralentir la lecture

Le fait est que, très rapidement, je me suis rendu compte que je ne comprenais pas grand-chose dans ce livre – pas même son titre à vrai dire. Mais puisque l’objectif était de pouvoir en discuter avec les filles, il fallait bien que j’arrive à en sortir quelque chose!

Alors, grande première pour moi, j’ai décidé de m’asseoir tranquillement à ma table, armée de patience et d’un stylo, et de prendre des notes directement dans le livre. Je n’ai pas du tout l’habitude d’analyser un texte autant dans le détail, alors cela a été long… parfois je ne lisais que 2 ou 3 pages par jour! Je revenais aussi systématiquement sur ce qui avait été lu précédemment pour l’annoter au fil de ma compréhension.

D’habitude, en ouvrant mon livre même pour quelques minutes, j’attends de celui-ci qu’il m’offre un moment de calme et de sérénité au milieu des agitations de ma journée. Mais là, il m’a fallu inverser les rôles : plutôt que d’être accueillie par le livre pour que celui-ci me change les idées et que moi je reste plus ou moins passive, c’est moi qui ai dû me créer des moments de calme et de concentration pour accueillir le livre de façon beaucoup plus active.

S’ouvrir aux autres

Face à ce livre difficile, j’ai d’abord pris mon incompréhension pour un manque de culture générale. Mais dans la discussion que nous avons eue au club de lecture, j’ai découvert que le livre laissait tout le monde perplexe (ouf!).

À mesure que chacune tentait d’exprimer son ressenti et de trouver des interprétations possibles, de nouvelles pistes me sont apparues.

Depuis cette réunion du club, j’ai continué à en parler, et je crois bien l’avoir fait avec presque tout mon entourage : famille, collègues, amis… Dès que j’en ai eu l’occasion, le titre est ressorti, spontanément, ainsi que les détails de mon cheminement.

Normalement, considérant mes lectures comme une part très intime de moi-même, j’en parle vraiment très peu. Pis là, BIM! Comprends pas, alors je parle, je parle, j’essaie de trouver de nouveaux axes, d’avoir le ressenti d’autres personnes…

Je ne me ressemble plus. Mon désir presque obsessionnel de comprendre ce livre m’a forcée à sortir de ma zone de confort et m’a poussée à m’ouvrir, tout en me faisant découvrir la richesse que pouvait constituer autrui dans mes lectures.

Aller au-delà du livre

Mais même en m’appliquant et en échangeant autant que possible, il reste encore des pans entiers du livre que j’ai le sentiment de ne pas avoir saisis. Du coup, je me suis mise à faire des recherches sur l’auteure, sur ses thèmes de prédilection, j’ai inséré dans ma pile à lire des livres de contes québécois, des recueils de poésie, ainsi que la Psychanalyse des contes de fées… Bref, comme j’avais l’impression de manquer de culture générale, je m’emploie à combler cette lacune.

Je me retrouve donc à lire des choses qui, à la base, sont très loin de mes intérêts habituels. Encore une fois, je sors de ma zone de confort pour lire des livres qui me dérangent, m’ennuient, et me font parfois la surprise de m’enthousiasmer. Je continue à m’ouvrir et me découvre de nouveaux centres d’intérêt.

Prendre les choses pour ce qu’elles sont

Beaucoup de personnes avec lesquelles j’ai parlé du livre ont reconnu ne pas avoir tout compris. Mais contrairement à moi, cela ne les dérangeait absolument pas. Elles y avaient trouvé une belle langue, des expressions très poétiques, des images touchantes, des contrastes forts et avaient apprécié le livre pour toutes ces qualités.

Ça m’a fait penser à mes cours de langues, quand face à un mot inconnu, la prof nous disait de nous accrocher au contexte pour comprendre le sens global de la phrase. Ces personnes ont réussi à apprécier le livre dans sa globalité, sans buter sur des détails.

Je comprends maintenant qu’il faut que j’apprenne à développer un certain lâcher-prise avec mes lectures. Il est normal de ne pas tout saisir, il faut prendre le livre pour ce qu’il est, avec ses qualités et ses défauts. Il en est de même pour moi : je suis souvent bien trop sévère avec moi-même, et j’ai encore bien du chemin à faire pour m’accepter telle que je suis.

Ce n’est que le début

Indéniablement, ce livre, à cause de ses difficultés, m’a fait beaucoup de bien en me poussant à sortir de mes habitudes. Il m’a permis d’évoluer dans mon rapport au livre et à la communauté littéraire. Il a aussi été le déclencheur de changements en moi qui couvaient certainement depuis longtemps et qui attendaient le bon moment pour sortir au grand jour. Maintenant il ne tient qu’à moi de continuer sur cette voie qu’il m’a ouverte.

J’ai appris tellement de choses importantes grâce à ce livre que je n’ai pas compris!

Même si vous n’avez pas l’intention de lire ce livre en particulier, je vous encourage à vous accrocher au prochain livre qui vous donnera de la difficulté. Vous avez certainement beaucoup à en tirer!

Et vous, comment avez-vous réagi face à un livre que vous ne compreniez pas?

Advertisements

Laisser un commentaire

Entrer les renseignements ci-dessous ou cliquer sur une icône pour ouvrir une session :

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l’aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s