Littérature québécoise
Laisser un commentaire

Journal d’une insomniaque

Que la personne qui n’a jamais fait d’insomnie lève la main! Pour ma part, comme j’ai déjà dit souvent ici, je suis une grande insomniaque, depuis le plus loin que je me souvienne. Évidemment qu’un livre nommé Journal d’une insomniaque allait me taper dans l’œil. Catherine Fouron signe ici son premier roman, compilation de son blogue Journal d’une insomniaque – conversation avec mon hamster qu’elle a alimenté pendant 8 ans. 8 ans à raconter ses nuits blanches passées avec Guy, son drôle de hamster, qui lui parle sans arrêt pendant la nuit. Ce fameux hamster Guy joue dans ce roman le rôle de psychologue, de parent, de fidèle ami et peut parfois être franchement bien emmerdant avec elle.

Le roman de Catherine Fouron fait sourire souvent et vous amènera surtout à vous questionner à outrance sur divers sujets de votre vie. Les discussions avec Guy sont souvent loin d’être banales, et il en va de questions existentielles fort importantes qu’on se pose tous un jour ou l’autre dans nos vies. Les sujets de Guy sont variés mais il pose des questions et parle surtout avec notre insomniaque de relations homme-femme, de rencontres, d’amitiés, d’enfants, de famille et surtout de la recherche du bonheur qui, selon l’auteure, passe par les petites choses simples de la vie.

Je dirais que, dans l’ensemble, il s’agit d’un roman léger et bien intéressant. Il m’a paru un peu long par moment avec son rythme de dialogues constant mais qui également, selon moi, fait son charme. Je me suis bien évidemment reconnue dans ce personnage sans nom ni visage avec ses nombreuses nuits blanches, même si mon hamster, lui, n’a pas de nom… Ce livre est parfait pour les dernières journées grises de l’hiver qui ne semble jamais se terminer, et surtout pour vos nuits blanches comme les miennes.

Le blogue de l’auteure est maintenant inactif depuis quelques mois. Elle dit cependant qu’elle travaille actuellement sur d’autres projets. Elle est donc, décidément, une auteure à suivre dans les prochains mois / années.

Voici un petit extrait pour vous mettre en haleine :

« 0h12. Je suis presque apaisée, confortable. L’inventeur de la couette en duvet est un bienfaiteur de l’humanité. (…) Le mari et son souffle profond à ma gauche, tout est en place… Que le sommeil m’emporte !

Dis donc, la chipie au bois dormant, comment se porte ta relation conjugale ?

J’essaie de dormir, Guy. Tu devrais essayer des fois.

Ton couple va bien ?

Très bien, merci et le tien ? Ah ! j’oubliais, tu n’as personne dans ta triste vie. Pauvre raton, mais qui voudrait de ta présence nuisible ? 

Êtes-vous insomniaque ? Avez-vous comme le personnage de ce roman un hamster dans la tête qui semble ne jamais se fatiguer ?


*Le fil rouge tient à remercier Tête Première pour le service de presse.

EnregistrerEnregistrer

Advertisements
This entry was posted in: Littérature québécoise

par

Caroline est une petite blondinette avec un très grand cœur! Elle croit que rien n’arrive pour rien dans la vie et que ce qui l’a emmenée sur le fil rouge, c’est le destin. Au premier abord, elle peut avoir l’air un peu superficielle avec sa longue chevelure blonde et ses grands yeux bleus, mais c’est bien mal la connaître. Elle a certes un petit côté princesse, mais elle n’a pas peur de grand-chose. Après avoir fait un saut en bungee et s’être fait tatouer les 2 pieds comme premiers gros tatouages, on peut dire que rien ne l’effraie. Adepte des 5 à 7 et des bons restos, on peut facilement la rencontrer dans les nouveaux endroits branchés puisqu’elle est abonnée à tous les blogues gastronomiques ou de découvertes culinaires. D’ailleurs, elle adore cuisiner et est une fan finie des livres de recettes. Caroline ne se passerait pas de 5 choses dans sa vie; son amoureux, ses meilleures amies, sa montagne de livres, voyager et boire de l’excellent vin. Elle a un cerveau très analytique : elle analyse toujours tout, tout, tout et elle essaie toujours (ou presque) de voir la vie du bon côté. Elle a aussi un talent fou pour dédramatiser n’importe quelle situation avec sa grande patience et son mantra qui est « On choisit toujours ses batailles! ». Elle espère apporter au blogue un brin de légèreté, une nouvelle vision de la vie et partager sa passion pour la lecture de romans et de livres de psycho pop/développement de soi (son pêché mignon!).

Laisser un commentaire

Entrer les renseignements ci-dessous ou cliquer sur une icône pour ouvrir une session :

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l’aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s