Littérature québécoise
Laisser un commentaire

Mathieu Villeneuve et sa folie du Nord

Bibliothérapie, Le fil rouge, le fil rouge lit, lecture, lire et voyager, livres, livres qui font du bien, plaisir de lire, Lac Saint-Jean, Borealium tremens, Mathieu Villeneuve, La Peuplade, littérature québécoise, ruralité, terroir, santé mentale, Saguenay-Lac-Saint-Jean

Dans Borealium tremens, histoires de fond de rang, alcoolisme et prophétie se mélangent pour créer une épopée plus grande que nature… Le premier roman de Matthieu Villeneuve nous transporte dans un Saguenay-Lac-Saint-Jean démesuré, un royaume à cheval entre le réel et l’imaginaire.

J’ai plongé la tête première dans cet univers, emportée par la beauté des mots. Il en ressort une sorte de poésie douce-amère. L’histoire est celle de David qui, après une errance de plusieurs années dans l’Ouest, décide de s’installer dans un rang perdu du Lac-Saint-Jean pour retourner aux sources et écrire un roman. Ayant reçu une maison abandonnée en héritage, il se met en tête de la rénover et cultiver ses terres. Or peu à peu, l’alcoolisme et les fantômes ont raison de lui et on assiste à sa lente descente vers la folie.

Les lieux

« Dans le lac ancien, souvenance du glacier qui recouvrait tout le continent, même le vent restait inaudible. La tourbière est une bête préhistorique endormie qui agonise depuis des millénaires. »

— Borealium tremens, p.138

Les lieux parfois fabuleux jouent un rôle important: le lac Saint-Jean aux allures de mer intérieure; la tourbière, survivante des temps immémoriaux; mais surtout, la maison brûlée. Celle-ci devient le centre de la démence de David. Cet endroit semble vivant, comme hanté par son passé. Le personnage principal se déconnecte de la réalité au fur et à mesure que la maison part en ruine. À travers la chute de David, l’histoire se transforme en chroniques de fin du monde.

Les personnages

« Tous les dimanches, après la messe, Marie Bouchard, veuve éternelle et matriarche d’un peuple métis, se promenait au village dans sa Cadillac noire flambant neuve, avec vitres électriques teintées et air climatisé, pour prodiguer des conseils au monde de la paroisse, des souhaits de prompt rétablissement aux malades et aux vieillards et accompagner le curé dans ses déplacements […] Le curé en Cadillac avec cet avatar innu de Marilyn Monroe, ça impressionnait. » 

— Borealium tremens, p.192

Bien que peu attachants, les personnages sont tous bien développés et donnent de la couleur à l’histoire. J’ai particulièrement apprécié le notaire centenaire qui vit dans un manoir sur une île et sa demi-sœur, Marie Bouchard, la matriarche de Saint-Christophe-de-la-Traverse. La mentalité de village est très présente. Les rivalités, les histoires oubliées et l’obsession du passé amènent le personnage principal à éprouver du dégoût pour la société et à se renfermer avec ses démons. J’ai bien aimé la façon dont l’auteur entraîne graduellement David dans la démence. J’ai facilement réussi à me mettre dans la peau de ce dernier et à comprendre ses motivations.

Au final, j’ai eu un véritable coup de cœur pour Borealium tremens. Je pense qu’il se démarque des autres romans du terroir par son style et sa personnalité. J’ai adoré la touche surnaturelle qui se superposait au quotidien des personnages. Ce livre emprunte à différents genres et aborde plusieurs thématiques dont la quête du passé, les illusions et la santé mentale. Selon moi, chacun peut y trouver son compte et c’est pourquoi je n’hésite pas à le recommander à tous. Êtes-vous de ceux qui l’ont lu? Si c’est le cas, j’aimerais bien connaître votre avis.

Advertisements

Laisser un commentaire

Entrer les renseignements ci-dessous ou cliquer sur une icône pour ouvrir une session :

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l’aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s