All posts tagged: plaisir de lire

le fil rouge, le fil rouge lit, études, bibliothérapie, bien-être, lecture, les livres qui font du bien, littérature, livres, opinion, passion lecture, plaisir de lire

Les bienfaits de lire pour le plaisir pendant ses études

Comme plusieurs d’entre vous, je suis étudiante. Étudiante à l’université, en première année de droit. Et Dieu sait qu’en droit, il y a en masse de quoi lire : les ouvrages de doctrine rédigés par des professeurs, la jurisprudence, les textes de loi, et j’en passe. Je ne peux pas parler pour les autres programmes, mais je pense bien qu’en général, on est pas mal tous et toutes dans le même bateau qui navigue sur des pages et des pages de lecture à n’en plus finir. J’ai souvent entendu des étudiants dire : « Pendant mes études, je ne lis rien d’autre que ce qui a rapport à mes cours », et ce, dans le but de se concentrer au maximum sur leurs études, ce qui est bien, dans un sens. Je comprends le rationnel de la chose, ayant également essayé d’arrêter de lire pendant ma première session de droit parce que je pensais que cela me permettrait de me concentrer davantage sur mes études. MAIS C’ÉTAIT SI DIFFICILE DE RÉSISTER. Je n’ai pas pu m’empêcher d’écouter ce bouquin …

Les coups de coeur littéraires des fileuses en 2018

Ariane  Castagnettes, de Marie-Élaine Guay, un recueil de poèmes qui m’a tour à tour fait rire et pleurer… et le tout, en public. Les prénoms épicènes, d’Amélie Nothomb, qui m’a fait renouer avec cette autrice que j’ai pratiquement adulée toute mon adolescence pour ensuite la bouder. Konbini, de Sayaka Murata, un roman empreint d’humanité, qui parle du fait que certaines personnes sont plus heureuses dans une vie toute simple qui sort des cadres de la «normalité». Les furies, de Lauren Groff, un roman aux personnages complexes, où il est jouissif de pouvoir lire les deux versions différentes de la même histoire. Frédérique  L’étang, de Claire-Louise Bennett, roman qui rend hommage aux détails quotidiens avec un mystère et un cynisme décapants. Hôtel Lonely Hearts, d’Heather O’Neill, dont l’ambiance est demeurée en moi, même plusieurs mois après avoir terminé le livre. Grosse, de Lynda Dion, qui m’a ouvert tout un pan de réflexions sur la manière de voir son propre corps. Virginie  Le chant de la terre blanche, de Jean Bédard, un roman qui m’a happée, et …

Bibliothérapie, Le fil rouge, le fil rouge lit, lecture, lire et voyager, livres, livres qui font du bien, plaisir de lire, Lac Saint-Jean, Borealium tremens, Mathieu Villeneuve, La Peuplade, littérature québécoise, ruralité, terroir, santé mentale, Saguenay-Lac-Saint-Jean

Mathieu Villeneuve et sa folie du Nord

Dans Borealium tremens, histoires de fond de rang, alcoolisme et prophétie se mélangent pour créer une épopée plus grande que nature… Le premier roman de Matthieu Villeneuve nous transporte dans un Saguenay-Lac-Saint-Jean démesuré, un royaume à cheval entre le réel et l’imaginaire. J’ai plongé la tête première dans cet univers, emportée par la beauté des mots. Il en ressort une sorte de poésie douce-amère. L’histoire est celle de David qui, après une errance de plusieurs années dans l’Ouest, décide de s’installer dans un rang perdu du Lac-Saint-Jean pour retourner aux sources et écrire un roman. Ayant reçu une maison abandonnée en héritage, il se met en tête de la rénover et cultiver ses terres. Or peu à peu, l’alcoolisme et les fantômes ont raison de lui et on assiste à sa lente descente vers la folie. Les lieux « Dans le lac ancien, souvenance du glacier qui recouvrait tout le continent, même le vent restait inaudible. La tourbière est une bête préhistorique endormie qui agonise depuis des millénaires. » — Borealium tremens, p.138 Les lieux parfois fabuleux jouent un …

Bibliothérapie, C'est de la faute des livres, Côte-Nord, Le fil rouge, le fil rouge lit, lecture, lire et voyager, livres, livres qui font du bien, plaisir de lire, rituels de voyage, voyages

La lecture s’invite dans nos rituels de voyage

On dit souvent que les livres sont les meilleurs moyens de s’évader. Il n’est donc pas étonnant de découvrir que les actions de lire et de voyager sont plus intimement liées qu’on pourrait le croire. Ces livres qui guident tes pas… Au commencement, il y a ce lieu mythique qui jaillit d’une histoire, comme une étincelle. Je me mets à rêver de cet endroit, à regarder où ça se trouve sur une carte, à calculer le nombre d’heures que ça prend pour s’y rendre… La première fois, c’était la faute d’Anne, la maison aux pignons verts si j’ai choisi la merveilleuse Île-du-Prince-Édouard comme destination. C’est la faute de Moi, Tituba sorcière… Noire de Salem, si je prépare cette année une escapade en Nouvelle-Angleterre. Et c’est encore la faute de Dracula si mon voyage de rêve consiste à aller marcher dans le cimetière de Whitby en Angleterre… Compagnons de route Emporter de la lecture dans nos bagages est un incontournable pour tous les amoureux des livres. Cela peut même causer un problème lorsqu’on doit faire un …

Les coups de coeur littéraires 2017 des fileuses

Carolyne  Les possibles du féminisme: agir sans « nous », de Diane Lamoureux Les luttes fécondes, de Catherine Dorion Éva Circé-Côté, libre-penseuse, 1871-1949, d’Andrée Lévesque Borderline, de Marie-Sissi Labrèche Matricide, de Katherine Raymond Marjorie L’imparfaite amitié que j’ai lu presque d’une traite et qui a résonné profondément en moi, sans que je sache vraiment pourquoi. J’ai adoré la plume et les réflexions de Mylène Bouchard. Les luttes fécondes, essai d’atelier 10 qui est arrivé dans ma vie au bon moment. Le monde est à toi de Martine Delvaux. Je ne sais quoi dire d’autre que c’était une magnifique lecture, douce et forte à la fois. Et, en rafale, je dirais aussi, Futur sex de Emilie Witt, The mother of all questions de Rebecca Solnit et tous les livres que nous avons mis dans les 12 derniers coffrets, bien sûr! 🙂 Ariane – Comme une chaleur de feu de camp, d’Amélie Panneton – Tortues à l’infini, de John Green – The Sun & her flowers, de Rupi Kaur – Daniil et Vanya, de Marie-Hélène Larochelle – Romance …

Retirer un terme : album albumRetirer un terme : album jeunesse album jeunesseRetirer un terme : Ariane ArianeRetirer un terme : Bibliothérapie BibliothérapieRetirer un terme : jeunesse québécoise jeunesse québécoiseRetirer un terme : le fil rouge lit le fil rouge litRetirer un terme : Le jardin invisible Le jardin invisibleRetirer un terme : les livres qui font du bien les livres qui font du bienRetirer un terme : Littérature jeunesse Littérature jeunesseRetirer un terme : littérature québécoise littérature québécoiseRetirer un terme : livre pour endormir les enfants livre pour endormir les enfantsRetirer un terme : livre pour enfant livre pour enfantRetirer un terme : Marianne Ferrer Marianne FerrerRetirer un terme : Monsieur Ed Monsieur EdRetirer un terme : ode à la rêverie ode à la rêverieRetirer un terme : plaisir de lire plaisir de lireRetirer un terme : Racines RacinesRetirer un terme : Valérie Picard Valérie Picard

Un voyage merveilleux dans le jardin invisible

Il y a de ces livres dans lesquels on a envie de se perdre. Le jardin invisible me fait cet effet-là. J’ai eu envie de me perdre entre ces pages et de m’évader moi aussi dans le jardin… comme la petite Arianne que l’on suit dans cet album. Dernière nouveauté des très appréciées Éditions Monsieur Ed, Le jardin invisible raconte le récit de la petite Arianne en visite chez sa grand-mère. Elle ira jouer dans le jardin et sera emportée dans un monde de rêverie et d’imagination. Elle fera la rencontre et la découverte de nombreux mondes lors de cette escapade dans le jardin. Tout en non-dits et en laissant beaucoup de place à l’interprétation et à l’imagination du lecteur.trice, cet album m’a beaucoup plu, non seulement visuellement, mais par la liberté qu’il donne aux enfants de s’approprier le texte. Couleurs rêveuses  Les illustrations sont de Marianne Ferrer qui avait aussi signé le très joli Racines, publié aussi chez Monsieur Ed. Elles sont dans les teintes de bleu, de vert, de turquoise et incitent à …

Découverte #booktube : Alice & Juliette de la chaîne Les sœurs littéraires

Récemment en me baladant sur Youtube, j’ai découvert une chaîne #Booktube qui m’a vraiment plu, il s’agit de Les sœurs littéraires. Je me suis mise à écouter en rafale l’entièreté de leur chaîne, tellement j’étais enchantée par leurs vidéos. Heureusement, elles sont au tout début de leur aventure Youtube, au moment où j’écris ces lignes elles n’ont que 10 vidéos. Autrement, je crois que je serais restée des heures à les écouter parler de leur passion sororale qu’est la littérature. J’ai craqué pour le duo en premier, deux sœurs, 7 ans les séparant : Juliette et Alice. J’aime leur complicité et je me retrouve dans leur amour pour les mots, la littérature et les livres. Je me retrouve dans Juliette, dans nos lectures souvent communes et féministes et je me revois dans Alice, lectrice de romans adolescents tellement posée et rêveuse. Elles ont eu la gentillesse de répondre à quelques-unes de mes questions et je suis vraiment heureuse de vous les faire découvrir. N’hésitez pas à vous abonner à leur chaîne YouTube; elles sauront vous inspirer …

Les gens fidèles ne font pas les nouvelles Nadine Bismuth Titre de transport Alice Michaud-Lapointe Nu Stéphane Dompierre Ce que les hommes ne savent pas Le sexe vu par les femmes Lucia Etxebarria Le fil rouge le fil rouge lit bibliothérapie littérature lecture livres les livres qui font du bien

4 recueils de nouvelles à lire cet été

Pendant longtemps, je n’ai pas aimé lire des nouvelles. Je trouvais cela frustrant. Cela finissait toujours trop vite. Depuis, j’ai appris à les apprécier. C’est agréable de pouvoir lire une histoire jusqu’au bout pendant le peu de temps que j’ai chaque jour pour lire. Une petite nouvelle pendant mon trajet de métro. Une autre petite nouvelle avant de me coucher. Avec un roman, on a souvent envie de commencer le prochain chapitre tout de suite, mais je ne peux plus me permettre de dévorer un gros bouquin en une journée! Et puis, c’est un genre parfait pour l’été qui commence. Voici donc 4 recueils qui m’ont marquée dans la dernière année! Les gens fidèles ne font pas les nouvelles de Nadine Bismuth Je déambulais dans Hochelaga lorsque je suis tombée sur une petite librairie de livres usagés en désordre total, coincée entre une boulangerie et un vieux dépanneur. Je suis ressortie avec ce merveilleux recueil de Nadine Bismuth : des petits aperçus de la vraie vie de gens banals. On a l’impression d’être dans leur cuisine, …

Le fil rouge le fil rouge lit bibliothérapie littérature lecture livres les livres qui font du bien Jean-Simon DesRochers Les inquiétudes L'année noire

Une année noire dans l’est de Montréal

La lecture est au cœur de ma vie depuis toujours. J’ai parfois l’impression que je lisais avant de savoir lire. Lire m’apporte beaucoup de choses intangibles que je peux difficilement décrire. Cela me permet entre autres de passer à travers les différentes épreuves de la vie un peu plus facilement. Mais la lecture peut aussi me faire mal. Surtout lorsque j’arrive à la fin d’un livre qui m’a habitée pendant plusieurs jours. J’arrive même à regretter d’avoir commencé à lire ce bouquin tellement je ressens un vide soudain. Un peu comme si on me forçait à sortir dehors, dans le vent glacial, en plein party, et qu’on me fermait la porte au nez violemment alors que tous mes amis continuaient à s’amuser à l’intérieur. Je voudrais n’être jamais venue. Alors que je me suis attachée à tous ces personnages, que j’ai appris à les connaître, à croire que toutes ces péripéties leur arrivaient, à m’imaginer leur univers aussi clairement que si j’y vivais, ils partent tous d’un coup et me laissent dans ma froide solitude. …

Étudier en littérature : top 10 de mes lectures les plus marquantes

Tout au long de mes études en littérature, j’ai eu la chance de faire la connaissance d’auteur-es exceptionnel-les qui ont su m’amener dans leur univer respectif et me faire vivre d’incroyables émotions lors de mes lectures. Ce n’a pas toujours été des lectures heureuses ou significatives, mais j’ai toujours aimé découvrir par le biais de mes enseignant-es. Les littéraires comprendront cette passion qui nous habite lors du premier cours d’une session quand on apprend enfin les oeuvres qui seront à l’étude. J’ai eu la chance de lire, d’analyser et de comprendre de nombreux textes classiques et incontournables de la littérature étrangère, française et québécoise. Je pense que je serai toujours un peu nostalgique de ces trois années où j’ai consacré toute mon attention et mon temps à lire et à découvrir. Durant ces trois années, j’ai eu des coups de coeur pour des livres qui ont su me captiver et forger mes intérêts littéraires. J’ai aussi cogné des clous en me forçant à lire des textes obligatoires qui ne m’attiraient aucunement. Toutefois, chaque découverte, chaque …