Bande dessinée et roman graphique
Comments 2

Quand Pierre Lapointe devient conteur

Le fil rouge, le fil rouge lit, bibliothérapie, littérature, lecture, livres, les livres qui font du bien, Le tragique destin de Pépito, Pierre Lapointe, Catherine Lepage, Comme des géants, intimidation, mort, amitié, bonbons, amour, différence, roman graphique

J’ai depuis toujours un amour inconditionnel pour tout ce que crée Pierre Lapointe. Les paroles de ses chansons ainsi que sa musique, réussissent toujours à venir chercher en moi des émotions que j’essaie tant bien que mal de refouler. Je vous laisse ici un petit extrait de ma chanson préférée, Pointant le Nord, question de vous donner un peu l’eau à la bouche pour ceux d’entre vous qui ne le connaitraient pas.

« Car il y a une rivière, qui a poussé entre nous

Même si la terre toute entière ferme les yeux et s’en fout

Et si un jour tu y plonges, moi j’y plongerais avec toi

Pour noyer dans la pénombre la grandeur de nos ébats

 Et si la terre toute entière se met à rire de nous

Nous leur balancerons des pierres pour grafigner nos genoux

Mais non jamais, mais oui je sais que je ne parlerais pas

Bouche gelée jusqu’à ce que nos deux corps soient enterrés »

Le conte réinventé

Le tragique destin de Pépito, publié en 2016, m’a tout de suite attirée. En plus d’être beau avec sa couverture bleu marine et ses pages rouges, il était le parfait mélange de deux de mes artistes préférés : Pierre Lapointe et Catherine Lepage, l’illustratrice de Fines tranches d’angoisse, un roman graphique absolument parfait. (Voir Traduire l’angoisse en images)

Pépito est un petit garçon rempli de surprises. De sa forme particulière – il ressemble un peu à une cacahuète – jusqu’à son nom hors du commun et en passant par son interdiction d’aller dans l’eau, Pépito est tout sauf ordinaire. Mais comme dans bien des cas, un enfant différent est souvent victime d’intimidation. Notre personnage principal n’en fait pas exception. Sa seule amie, Margot, est la seule qui l’accepte, qui reste ouverte d’esprit et qui voit au-delà leurs différences. Pépito, reconnaissant et en amour, lui amène chaque jour de nouveaux délicieux bonbons. Il essaie tant bien que mal de faire sa place dans ce monde qui n’a pas été construit pour lui.

Sans vouloir tomber dans le mélodrame, Le tragique destin de Pépito m’a particulièrement touchée. J’étudie présentement pour devenir enseignante au secondaire; l’intimidation est omniprésente dans le milieu scolaire et peut vraiment détruire des vies. Des oeuvres comme celle-ci sont importantes et nécessaires pour lever le voile sur un sujet que plusieurs pensent réglé. Les déboires de Pépito sont des exemples, parmi tant d’autres, des conséquences de l’intimidation sur quelqu’un. Son histoire, désolante, est abordée avec douceur et tout en métaphores.

Une histoire au deuxième degré

C’est d’ailleurs l’aspect que j’ai préféré de ce livre. Un enfant le lisant ne verrait que le premier degré, ce qui rend justement le sujet plus doux, plus facile à encaisser. En tant qu’adulte, la chute est un peu plus difficile puisque le deuxième degré de ce livre est poignant, déchirant. Le tragique destin de Pépito m’a enchantée, du début à la fin. Catherine Lepage a su illustrer avec justesse et délicatesse l’histoire de Pierre Lapointe.

Et vous, avez-vous déjà lu une des oeuvres de Catherine Lepage?

Advertisements

2 Comments

  1. Ping : Quand Pierre Lapointe devient conteur | Le Bien-Etre au bout des Doigts

Laisser un commentaire

Entrer les renseignements ci-dessous ou cliquer sur une icône pour ouvrir une session :

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l’aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s