Littérature étrangère
Laisser un commentaire

Soie d’amour

le fil rouge, voyage au Japon, bibliothérapie, Japon, histoires d'amour, importation de la soie, le fil rouge lit, littérature, livres, les livres qui font du bien, soie, Alessandro Baricco, Gallimard,

Alessandro Baricco est un auteur qui a certainement marqué la communauté littéraire avec Soie, ouvrage paru originellement en italien, en 1996. Son écriture touchante, toute en finesse et en douceur, m’avait paradoxalement happée avec ce roman, et j’avais ensuite découvert Océan mer, puis plus tard Mr Gwyn. Sans le savoir, j’avais quitté Soie seulement pour mieux y revenir…

La soie

L’histoire prend racine en France, dans le petit village de Lavilledieu, en 1861. Hervé Joncour, un homme discret et à son affaire, heureux en mariage avec Hélène, toute aussi discrète et à son affaire, est le personnage au cœur du roman. Son parcours de vie, tout tracé d’avance par son père, prend un tournant des plus originaux alors qu’il devient importateur d’œufs de vers à soie pour son petit village.

Le bout du monde

Entraîné et motivé par son mentor, un homme tout à fait éclectique et marginal, Hervé Joncour traversera donc la France, l’Autriche, la Russie et l’Océan, puis, à l’aide de contrebandiers hollandais, rejoindra la terre lointaine du Japon, là où personne ne l’attend. Ce voyage en est un long pour la fin du XIXe siècle, et le Japon représente le bout du monde pour cet homme et son village.

Baricco nous permet véritablement de nous évader avec le périple risqué, presque impossible, d’Hervé Joncour, qui traverse le monde tous les ans pour se rendre jusqu’au Japon. L’ambiance tranquille, les paysages grandioses dépeints, et surtout les couleurs et les textures qui me surprenaient toujours pendant la lecture du roman, ont été des baumes dans mon quotidien.

Il ferait sens de penser que c’est là l’intérêt du roman: l’exotisme d’un Japon encore fermé au monde occidental. Eh bien il n’en est rien! L’histoire commence véritablement alors qu’Hervé Joncour rencontre son principal fournisseur d’œufs de vers à soie, et surtout la femme mystérieuse qui habite avec lui, qui possède des yeux qui «n’avaient pas une forme orientale», pointés sur lui, lors de leur première rencontre, «avec une intensité déconcertante».

Histoires d’amour

Hervé Joncour étant un homme marié très amoureux de sa femme, l’histoire nous fait ainsi pénétrer dans les émotions les plus inavouables du personnage. L’aura envoûtante de la jeune fille qui habite le Japon et l’incongruité de cette histoire impossible nous tient en haleine du début à la fin de ce court roman. Malgré qu’Hervé Joncour soit au centre du fil narratif, les personnages qui gravitent autour de lui dégagent un magnétisme presque plus puissant. Chaque lecteur trouvera son compte dans l’un ou l’autre des microrécits qui jalonnent l’histoire principale.

Soie, c’est la rencontre de deux univers, chacun étant l’Étranger pour l’autre, à une époque où le voyage était rare et pénible, et où les récits ainsi fabriqués étaient chaque fois inédits.

Les histoires d’amour sont celles d’un homme pour son métier, pour sa femme, pour son village et pour l’aventure. Déchirements amoureux, mensonges blancs, curiosité et délicatesse sont au rendez-vous avec cette lecture. La complexité derrière chacune des motivations des personnages qui agissent de telle ou telle manière rappelle avec finesse qu’on ne peut pas tout contrôler, même ce qui nous serait le plus cher. Parfois, l’amour nous tient à sa merci.

La douceur de la soie correspond complètement à celle du roman, qui laisse dernière lui comme une trace invisible.

Et vous, quel roman avez-vous envie de relire?

Laisser un commentaire

Entrer les renseignements ci-dessous ou cliquer sur une icône pour ouvrir une session :

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s