All posts tagged: Lena Dunham

Les filles en série… lecture obligée d’été

Enfin! J’ai attendu, attendu cet essai de Martine Delvaux, heureuse de constater qu’il était en si grande demande à la Grande Bibliothèque. L’attente aura valu la peine… c’est percutant, intelligent, nécessaire et soulevant! Beecroft, Pussy Riot ou Femen sont à ma mémoire celles qui refusent cette assimilation « en masse », ce polissement du nombre. Avec ces analyses et zoom in sur plusieurs faits et représentations que nous ne voyons plus tellement ils nous ont été surreprésentés, Delvaux remue notre laisser-faire, laisser-aller, notre acceptation comme évidence d’aplanissement du genre. Avec tout ce poids du nombre, ne pourrions-nous pas en faire quelque chose de grand et de puissant? Pour avoir un futur, il faut avoir une histoire Peut-être que ce livre devait être la suite logique de mes lectures, après Le bal des absentes par Amélie Paquet et Julie Boulanger. L’élément déclencheur pour cet essai fut le traitement différent des sujets féminins vs masculins lors des manifestations étudiantes de 2012. Nous ne nous en sortons pas : autant dans la littérature que dans les médias actuels, …

L’importance d’un journal intime constant

Le journal intime est un passage obligé, un rituel auquel se prêtent les jeunes filles angoissées par ce qui les entoure, mais aussi par l’idée de devenir des femmes et de devoir affronter ce qui les attend. Le journal intime est aussi, dix ans plus tard, la source d’une analyse sans merci de notre jeune moi. Et c’est alors que l’angoisse de ne pas avoir changé, la honte d’avoir écrit des choses niaiseuses et les fous rires de nos premiers kicks viennent prendre le dessus. On oublie souvent qu’écrire, peu importe la façon, est un procédé créatif. Le je me moi, même avec sa banalité, peut nous permettre dans nos moments les plus inventifs de redécouvrir une partie de soi et de l’exploiter pour en faire quelque chose de beau et de sincère (voir la chronique de Marjorie ici).  C’est d’ailleurs le procédé utilisé par Lena Dunham pour son tout dernier livre, Is it evil not to be sure? Petit livret bonbon de 50 pages publié ce printemps, Lena nous revient avec des extraits de son …

Je suis Lena Dunham

J’ai le goût de vous parler de ma dernière lecture, Not that kind of girl de Lena Dunahm. D’abord, j’ai dû être patiente avant de pouvoir tenir entre mes mains le petit livre jaune. Depuis que je suis revenue vivre en Gaspésie, c’est un petit peu plus compliqué pour moi de mettre la main sur un livre à sa sortie. Je suis donc allée à la librairie de mon village pour commander cet antiguide à l’usage des filles d’aujourd’hui, quelques semaines avant Noël. Il est arrivé à la troisième semaine de janvier. Je ne sais pas trop à quoi m’attendre, mais j’ADORE la série Girl et de suivre Lena sur Instagram, c’est flyé ! Je dévore le tout en une soirée, un après-midi et une matinée, impossible de décrocher. La traduction française du texte me dérange. Je ne suis pas encore très à l’aise avec l’anglais, je veux me rendre la vie plus facile. Mais je regrette de ne pas avoir osé la langue anglaise originale. Dans la vie, je suis une femme assez pudique. …