All posts tagged: simplicité

Vivre simplement, ruban cassette, Elisabeth Simard, lefilrougelit, les livres qui font du bien, bibliothérapie, simplicité, minimalisme, calme, silence, Guy saint jean éditeur, famille, slow parenting, vivre slow, slowtoute, slow living

S’éloigner du chaos moderne en vivant plus simplement

Une de mes premières constatations d’adulte, ça a été de ressentir un énorme vertige vis-à-vis la frénésie de la vie dite « ordinaire » : courir après son temps, trouver du temps pour se nourrir, voir sa famille, s’offrir du temps pour soi comme s’il s’agissait de quelque chose d’exceptionnel. Ce vertige est venu perturber ce besoin de flâner que j’ai toujours ressenti. Flâner dans le sens de rêver, dans le sens de profiter du silence, des riens qui m’entourent, mais qui forment un tout. Vivre simplement est devenu rapidement une nécessité dans ma façon de voir la vie. C’est cette constatation qui m’a amenée à chercher des inspirations et des modèles un peu plus hors normes qui me montraient qu’il n’y avait pas une seule façon de vivre sa vie et qu’il existait des façons plus « alternatives » d’être adulte. À une époque comme la nôtre, je ne suis pas la seule devant cette constatation. Cela a mis sur mon chemin de nombreux blogues et livres inspirés de cette philosophie du Slow living. Or, je reproche à énormément …

Le phénomène des tiny houses

Depuis quelques mois, j’ai découvert le phénomène des tiny houses et j’ai été curieuse d’en apprendre davantage. Dans une ère où les maisons sont excessivement plus grosses qu’il y a cinquante ans et ce, pour aucune raison, je me questionne chaque fois que je passe devant ces « cabanes » comme on les appelle, combien de gens peuvent habiter dans tant de pièces? Les familles étant souvent de 4, voire 5 personnes, j’arrive difficilement à comprendre la possession d’une maison à 15 pièces. Ces questionnements me mènent encore à des éléments de réponse tels que surconsommation, paraître et possession. On le sait, les possessions matérielles nous ont souvent vendu le rêve d’un bonheur ultime, mais j’en reviens à me demander pourquoi posséder tant de choses et tant d’espaces ? C’est un peu pour toutes ces raisons que je m’intéresse à ce phénomène ainsi que pour des raisons minimalistes, économiques et aussi de design. Derrière une optique de contrer le rêve américain beaucoup trop axé sur un monde de (sur)consommation, le mouvement des Tiny houses (ou des micromaisons en français) gagne de …

L’esprit minimaliste

Si vous suivez un peu le blogue, vous savez probablement que j’ai commencé à m’intéresser plus sérieusement au mode de vie minimaliste. Si vous tombez sur cet article par un heureux (je l’espère) hasard, voici les articles précédents que j’ai écris à ce sujet. 28 jours de minimalisme Bilan d’une première semaine  Bilan d’une seconde semaine  Défi minimalisme, bilan d’un mois inachevé  Malgré ce défi, j’en suis majoritairement encore à la phase informative, soit réunir le plus d’informations possible sur le sujet et les mille et une façons de pratiquer le minimalisme. Parfois, je me dis que c’est un peu ridicule, que je devrais juste me « lancer » et que j’étire le temps en faisant lectures après lectures au lieu de poser des actions plus concrètes face à ce changement. Par contre, «être minimaliste», réduire ses possessions, vivre mieux avec moins, c’est aussi tout un processus qui se passe dans la tête. Au début, naïvement, je me suis dit que j’allais réduire mes collections de livres (et oui!), de maquillage, de linge et que, tout à coup, …

Défi minimaliste: bilan d’un mois inachevé

Le titre dit tout, je n’ai pas terminé le défi. Pourquoi? Et bien je n’étais pas vraiment préparée, je n’ai pas pris le temps, c’était plus dur que ça en avait l’air. En débutant le défi, je me disais que le minimalisme c’était vraiment une question matérielle, que une fois que j’aurai réussi à me défaire de quelques unes de mes possessions, j’aurai réussi. C’était plutôt naïf de ma part et j’ai réalisé, au cours de février, que le minimalisme, c’est beaucoup plus que donner la moitié de son linge et de ses livres. Au fil de mes lectures et des vidéos que j’ai écoutés, j’en ai appris plus sur ce qu’était et représentait le minimalisme et surtout, ce qu’est le minimalisme pour moi. En ce sens, je dirais que ce défi est réussi. Il est clair que, pour ce qui est du défi lui-même, je n’ai pas vraiment réussi. J’en retire tout de même beaucoup et je n’ai pas fini d’explorer cette philosophie de vie. Je ne sais pas encore totalement quel forme tout cela va …