Art et créativité
Laisser un commentaire

Saison estivale musicale

Lorsque le mois de juillet est bien entamé et que les festivals tels que Les Francofolies et le Festival de Jazz sont terminés, tout bon Montréalais pense que la saison musicale tire à sa fin. Et bien, laissez-moi vous apprendre qu’ils ont totalement tort.

Après avoir eu la chance de voir performer The Barr Brothers, The Sheepdogs et Badbadnotgood feat Ghostface Killah pendant le fameux Festival de Jazz, mon été musical est loin d’être terminé. Dans cet article, je vous propose donc une panoplie de concerts pour vous dégourdir les jambes jusqu’à la fin de la saison chaude.

Dave Matthews Band (Centre Bell 22 juillet)

Je ne suis pas personnellement fan de la salle du Centre Bell, mais pour les admirateurs du groupe rock-folk originaire cela vaut le déplacement. Le groupe est reconnu pour donner une performance électrisante en spectacle grâce à de longs «jams» improvisés pour le plaisir des spectateurs. De plus, ils ont tendance à jouer une grande diversité de leurs morceaux, ce qui est tout à fait justifié vu leur discographie très bien garnie (11 albums à leur actif en studio). Le spectacle commencera à 19h00 et le coût des billets varie entre 54,50$ et 95,50$.

Pour vous procurez des billets, c’est ici.

Laura Marling (Café Campus 27 juillet)

Cette jeune artiste fut une réelle découverte pour moi durant les derniers mois. Avec son timbre de voix particulier et sa prose assumée, elle sait amadouer un public mature. Étant l’une des protégées de Marcus Mumford (Mumford and Sons), son style se rapproche du folk du réputé groupe tout en gardant une touche d’originalité s’imprégnant d’une ambiance plus intime. D’ailleurs, la salle choisie pour la recevoir est à mon humble avis un choix tout à fait judicieux. Elle présentera les pièces de son dernier album Short Life au Café Campus et j’y serai assurément. Le concert débutera à 20h00 et les billets sont au coût de 23,50$. Prenez note qu’il est également possible d’acheter des billets la journée même du concert, mais que ceux-ci se vendront alors au coût de 26$.

Pour vous procurez des billets, c’est ici. 

Osheaga (Parc Jean-Drapeau 31 juillet, 1er août et 2 août)

Vendredi 31 juillet

Florence + the machine

Pour le premier jour  de cet énorme festival, c’est la fameuse Florence Welch et ses machines qui trônent au sommet de l’affiche. Pour avoir assisté au spectacle de la belle Anglaise il y a trois ans à Osheaga, je vous garantie qu’elle en vaut la peine. Sa voix puissante, son énergie débordante et sa présence divine lui valent sa place en tête d’affiche. De plus, ce concert du vendredi soir risque d’être promoteur puisque son dernier opus How Big How Blue How Beautiful présente une Florence accomplie.

Of monsters and men

Le groupe islandais se retrouve à nouveau dans les invités du festival cette année. Lors de l’édition de 2012 (la même que Florence), les membres de Of monsters and men avaient su attirer une foule monstre sur la scène verte. L’ambiance était à la fête et les hymnes rassembleurs du groupe avaient fait leur effet. Dans le cadre de leur passage à Montréal, ils présenteront les morceaux de leur nouvel album Beneath the skin. Pour ma part, ce dernier bébé est décevant par le manque de diversité entre les pièces. Cependant, pour les avoir vu deux fois en concert, ils détiennent le don de rassembler une foule. Souhaitons leur du beau temps et de la bonne humeur pour égayer leur public.

The Avett Brothers

Ce groupe indie-folk formé à la base par les deux frères Avett (Scott et Seth) présente des ballades mélodieuses qui s’inspirent des vieux de la vieille à l’américaine, pensons au Dylan et au Cash de ce monde. L’union du banjo, de la guitare acoustique et surtout des voix des deux frères nous renvoient dans les années 60. Conseillé pour une fin de soirée plus en douceur couché dans l’herbe à fixer les étoiles.

Iron and Wine & Ben Bridwell

Le chanteur Samuel Beam, connu sous le nom de Iron and Wine, sera accompagné de Ben Bridwell pour vous faire découvrir leur collaboration sur l’album Sing into my mouth lancé en 2015. Une fois de plus, si vous appréciez le bon folk à l’état pur, ce concert vous sera directement dédié.

Milk and Bone

Le duo féminin fait beaucoup parler de lui depuis les derniers mois. Leur style pop-électro plaît énormément en ce moment et permet une atmosphère plus feutrée lors d’un festival. Amateurs de ce genre vous serez servis.  De plus, vous encouragerez de jeunes Québécoises de la relève.

À voir également en cette journée: The Decemberist, ScHoolboy Q, Marina and the diamonds, Angus and Julia Stone, A tribe called red,

Samedi 1er août

Weezer

Après plus de vingt ans de carrière, Weezer est maintenant un groupe culte qui mérite bien sa place en tête d’affiche cette année. Avec leur son rock alternatif, ils réussissent à séduire un public hétéroclite, ce qui est tout à leur avantage. Ce genre de groupe crée un engouement lors de ce genre de festival grâce à leur grande accessibilité. Ce fut exactement le cas avec Modest Mouse l’année dernière lors du samedi soir. Adolescents des années 90, c’est le temps d’aller guérir sa nostalgie en ce premier août auprès du groupe californien.

Nas

En ce samedi soir, Osheaga a dégoté deux rappeurs de qualité et malgré que Kendrick Lamar soit le dernier concert de la soirée, Nas reste, à mon avis, le rappeur à voir en cette journée. Carrière impressionnante, poésie intelligente et multiples collaborations font partie du curriculum vitae de cet artiste. Nas ne prend pas une ride et continue d’innover année après année. Il est un maître dans son domaine et nul ne pourra le concurrencer ce soir-là.

Interpol

Interpol est par moment un véritable mélange de Joy Division et de The Smiths. Voix très similaire à celle du chanteur Ian Curtis (Joy Division) et mélodies s’apparentant à l’occasion au fameux groupe de Morrissey (The Smiths), Interpol garde tout de même une touche unique avec un rock plus agressif qui s’éloigne du style new wave. Ils méritent amplement leur place au populaire festival montréalais. D’ailleurs, leur popularité le prouve puisque la veille, soit le 31 juillet, le groupe affiche complet au Métropolis. C’est donc votre unique chance d’entendre les chansons parfois lugubre, mais ô combien entraînantes du groupe présidé par Paul Banks.

Patrick Watson

Si vous avez acheté des billets pour le samedi, vous vous devez d’aller voir cet artiste. Patrick Watson est un artiste à part entière. Il est un pianiste hors-pair, il a une voix douce à vous chanter des ballades le soir et il crée un univers qui lui est propre à chaque nouvelle pièce qu’il entame. Parmi tous les concerts auxquels j’ai eu la chance d’assister (Et Dieu sait qu’il en a), Patrick Watson demeure au-dessus de la liste. L’orchestre et l’église y étaient peut-être pour quelque chose, puisque les spectacles en festival n’offrent pas la meilleure des ambiances pour ce genre de message glorieux. Vous verrez un Québécois à l’œuvre parmi toutes ses inventions (roue de vélo, chaine et scie comme instrument de musique). Malgré que son dernier album ne soit pas mon préféré, je vous assure qu’il en vaut absolument le détour. Vous ne verrez plus jamais la musique comme avant.

Christine and the Queens

À défaut d’avoir Stromae (faute de maladie), le festival d’Osheaga aura une part de francophonie grâce à la présence de Christine and the Queens, de son vrai nom Héloïse Letissier. Ayant assuré pendant quelques mois les premières parties de plusieurs artistes notables dont Woodkid et Lykke Li, elle prend véritablement sa place avec son premier album Chaleur humaine. Très en vogue au cours de l’année 2015, elle remporte le prix de l’artiste féminine de l’année aux Victoires de la musique. Les amateurs de pop franco seront donc complètement rassasiés avec la reine de l’heure.

Ariane Moffatt

Véritable révélation en 2002, Ariane Moffatt est aujourd’hui une artiste complètement accomplie. À travers la francophonie, les gens connaissent son nom et reconnaissent le talent indéniable de cette femme. Il est toujours intéressant d’aller encourager les artistes francophones de chez nous lors de festival comme Osheaga puisqu’une grande partie des festivaliers sont américains. Elle réussira probablement à attirer quelques-uns d’entre eux grâce à plusieurs morceaux de son album MA qui se veut majoritairement anglophone.

À voir également en cette journée: Kendrick Lamar, Ben Harper and the innocent criminals, St.Vincent, Milky Chance,  Young the giant, Arkells

Dimanche 2 août (Ma journée cette année)

Alt-J

Deux ans après leur première visite à Osheaga, Alt-J revient en force et se retrouve tout au sommet de la liste des artistes prévus pour le dimanche. Alt-J est probablement l’un des groupes les plus prometteurs de son époque. Leur premier album fut une incroyable révélation et le deuxième, lancé en 2014, ne fait que confirmer l’exceptionnel talent de ce quatuor. Plutôt réservés sur scène (j’ai eu la chance de les voir deux fois auparavant), les musiciens du groupe ne sont pas des amuseurs de foule. Toute leur énergie est mise dans la maîtrise de leur instrument qu’ils dominent tout au long de leur performance. Les vrais amoureux de la musique sauront se laisser séduire par la précision et la complexité de Alt-J.

Edward Shape & the Magnetic Zeros

Une dizaine d’amis de longue date se rassemblent pour former le mystique groupe d’Edward Shape & the Magnetic Zeros.  C’est le genre de groupe qu’il est très difficile de décrire. Avoir les pieds nus et des étoiles pleins les yeux est recommandé pour profiter pleinement de leur musique à mon avis. Bref, ils répandent joie, amour et paix partout où ils passent.

The War on Drugs

Ce groupe américain vous ramènera bien des années en arrière avec son rock progressif. Ils font partie de la nouvelle bande à la Tame Impala (qu’on souhaite voir remplacer une des annulations du festival). C’est exactement le genre de groupe approprié pour les festivals extérieurs, puisqu’il s’agit d’avantage de musique d’ambiance. Leur dernier album Lost in dreams fut acclamé par la critique autant que par les fans de musique rock. Ils seront une première pour moi et je suis persuadée qu’ils offriront une performance à la hauteur de mes attentes.

Father John Misty

Pour la quatrième fois et non la moindre, je verrai l’homme. Parce que Father John Misty en est tout un. Ancien batteur du légendaire groupe Fleet Foxes, Josh Tillman est devenu leader de sa propre musique. La pudeur ne fait pas partie du vocabulaire du beau chanteur. Father John Misty fait l’amour avec son public à chaque fois qu’il entame une chanson devant ses admirateurs et particulièrement, devant ses admiratrices. Son humour noir, son déhanchement sensuel et sa voix de Dieu le propulse au sommet de mes artistes favoris de l’heure. La barbe et le complet ne feront qu’achever votre tentation de résister. Voici la critique que j’ai écrite sur son spectacle en février dernier.

First Aid Kit

Dès la première écoute, les deux sœurs formant ce duo m’ont complètement charmée. On ne peut pas dire le contraire , la Suède à faire naître des étoiles jumelles.  L’étrangeté de leur son et la teinte subtile de musique du monde réveillent automatiquement la curiosité des auditeurs.

À voir également en cette journée:  The Black Keys, Gary Clark Junior, Tyler the Creator, James Bay, Charlie XCX, Klô Pelgag, Glass animals, Sylvan Esso, EZ3kiel.

*Osheaga offre les passes de trois jours au prix de 275$ et les passes quotidiennes au prix de 100$. Différentes passes V.I.P sont également offertes à des prix diverses.

Pour vous procurez des billets, c’est ici.

FestiBlues International de Montréal (Parc Ahuntsic 6, 7,8 et 9 août)

Pour les amateurs de musique d’ici, le FestiBlues International de Montréal présente plusieurs spectacles pendant plus de quatre jours au Parc Ahuntsic. Ce qui est particulièrement intéressant avec cet événement, c’est que vous avez le choix de payer 8$ pour la soirée de votre choix ou 16,73 pour les quatre soirées. Vous aurez donc la chance de voir Bernard Adamus, Lisa Leblanc, Michel Rivard, Alex Nevsky et plusieurs autres sur scène.

Pour vous procurez des billets, c’est ici. 

Heavy MTL (Parc Jean-Drapeau 7, 8 et 9 août)

Pour les amateurs de heavy metal, le Heavy MTL est l’événement musical de l’année. Malgré que le Rockfest de Montebello vole de plus en plus de groupe à ce festival (Slayers était tout de même au Rockfest cette année), la programmation prévue pour la deuxième fin de semaine d’août au Parc Jean-Drapeau est tout de même impressionnante. Il est possible de nommer entre autres des noms tels que Korn, Alexisonfire, Iggy Pop, Lamb of god, NOFX, Billy Talent, Slipnot et Asking Alexandria. Il s’agira probablement d’une édition encore très réussie.

*Heavy MTL offre les passes de trois jours au prix de 230$, les passes de deux jours au pris de 125$ et les passes quotidiennes au prix de 85$.

Pour vous procurez des billets, c’est ici. 

Île Soniq (Parc Jean-Drapeau 14 et 15 août)

Comme Montréal n’est pas une ville de favoritisme, lors de la belle saison elle en offre pour tous les goûts. Les amateurs de musique électro et de dubstep ne seront donc pas oubliés grâce au festival de l’Île Soniq. Je me passerai de recommandations n’ayant aucune expertise en ce qui à trait à ce genre. Il est tout de même possible de nommer des grands de ce monde dont Azealia Banks, Deadmau5 et Die Antwoord.

*Île Soniq offre les passes de deux jours au prix de 175$ et les passes quotidiennes au prix de 90$. Différentes passes V.I.P sont également offertes à des prix diverses.

Pour vous procurez des billets, c’est ici. 

Festival MRCY (Espace Montmorency 26 septembre)

Pour clore l’été en beauté et commencer l’automne de la même manière, la ville de Laval offre pour une deuxième édition une journée musicale grâce au Festival MRCY. Cette année, il mise gros en affichant la révélation de l’année Alabama Shake en tête d’affiche. MRCY peut être certain de ne pas tomber dans l’oubli en présentant ce groupe qui mérite toute l’attention qui lui est dédiée en ce moment. Le petit nouveau des festivals a également fait d’autres belles acquisitions telles que Kodaline, Mac Miller et Safia Nolin, pour ne nommer que ceux-ci. D’ailleurs, la programmation n’a pas encore été totalement dévoilée et je suis persuadée qu’ils vont encore nous surprendre pour la suite. Le coût du billet est de 60$ pour la journée et une passe V.I.P est offerte au prix de 100$.

Pour vous procurez des billets, c’est ici. 

Et vous, qui irez-vous entendre durant la saison chaude?

Advertisements
This entry was posted in: Art et créativité

par

Mais qu’importe l’éternité de la damnation à qui a trouvé dans une seconde l’infini de la jouissance?» (Charles Baudelaire, Le Spleen de Paris) Les vers de Baudelaire auront été la source de son épanouissement en tant que bizarroïde de ce monde. La poésie, Marika la vit au quotidien à travers tous les petits plaisirs qui s’offrent à elle. Une grimace partagée avec une fillette dans le métro, la fabrication d’un cerf-volant dans un atelier strictement réservé aux enfants, un musicien de rue interprétant une chanson qui l’avait particulièrement émue par le passé, lui suffisent pour barbouiller le papier des ses pensées les plus intimes. Chaque jour est une nouvelle épopée pour la jeune padawan qu’elle est. Entre deux lectures au parc du coin, un concert au Métropolis et une soirée au Cinéma du Parc pour voir le dernier Wes Anderson, elle est une petite chose pleines d’idées et de tatouages, qui se déplace rapidement en longboard à travers les ruelles de Montréal. Malgré ses airs de gamine, elle se passionne pour la laideur humaine. Elle est à la recherche de la beauté dans tout ce qu’il y a de plus hideux. Elle se joint au Fil Rouge afin de vous plonger dans son univers qui passe des leçons de Star Wars aux crayons de Miron en faisant un détour par la voix rauque de Tom Waits et le petit dernier des Coen. Derrière son écran, elle vous prépare son prochain jet, accompagnée de son grand félin roux, d’une dizaine de romans sur les genoux et d’un trop plein de culture à répandre

Laisser un commentaire

Entrer les renseignements ci-dessous ou cliquer sur une icône pour ouvrir une session :

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l’aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s