Littérature étrangère
Comment 1

L’été de la poésie

IMG_3950

Un été sans les hommes, c’est la période où Mia entreprend de se retrouver et ce, au sein de sa mère dans un centre de retraités au Minnesota. En découvrant l’infidélité de son mari avec une plus jeune, Mia débarque en psychiatrie. Cette trahison avec son Boris, son tout, l’a ramenée à des tourments bien plus profonds qu’elle-même. Après quelques mois à déprimer et à sombrer dans l’apitoiement et le désespoir, elle se tourne vers un été inclusivement féminin. Cette poétesse et grande intellectuelle enseignera la poésie à un groupe de jeunes filles tout en se liant d’amitié avec des amies de sa mère. Sa relation avec cette dernière comme avec sa fille viendra ponctuer le récit de réflexions entourant la féminité, l’amour de soi et les relations maternelles. Quoi que prévisible, la scène du « femme trompée par son mari », on s’attache rapidement à Mia, cette femme terriblement inspirée par la poésie et par les mots.

« Quelque temps après qu’il eut prononcé le mot pause, je devins folle et atterris à l’hôpital. Il n’avait pas dit : Je ne veux plus jamais te revoir, ni : C’est fini mais, après trente années de mariage, pause suffit à faire de moi une folle furieuse dont les pensées explosaient, ricochaient et s’entrechoquaient comme des grains de pop-corn dans un four à micro-ondes. »

Écrit dans une langue poétique ponctuée d’humour et de réflexions sur l’amour de soi, sur les relations amoureuses et sur les rapports entre femmes, ce roman nous entraîne dans un véritable voyage vers soi. Suite à son séjour à l’hôpital, on découvre que Mia a beaucoup de choses à nous apprendre, ne serait-ce que par sa volonté d’être bien avec elle-même avant de pouvoir être bien avec quelqu’un d’autre. Elle enseignera la poésie et la création à de jeunes adolescentes et sera consciente des tourments vécus par ces dernières. Cet été sera l’occasion parfaite pour s’interroger sur ce qu’elle est, ce qu’elle veut et ce qu’elle pense réellement. Entourée de femmes, cet été sans hommes lui apportera davantage que du bon temps, elle tombera au plus bas et se retrouva en psychiatrie, mais sortira tout de même grandie de cette expérience. J’ai bien apprécié le fait que les tourments mentaux de Mia ne soient pas diminués ou affaiblis, on comprend dès les premières pages à quel point la trahison de son mari l’a chamboulée et l’amène à réellement s’enfoncer. Toutefois, le personnage de Mia est parsemé d’indépendance, de résilience et surtout, d’un grand désir de découvrir. Voilà pourquoi les moments les plus simples avec sa mère et ses amis seront synonymes d’apprentissage et de poésie.

J’ai beaucoup aimé ma lecture même s’il ne s’agit pas d’un roman des plus actifs dans le sens que la plupart des événements sont vécus de l’intérieur, dans les pensées de Mia. Bref, un roman de l’introspection comme je les adore.

Advertisements
This entry was posted in: Littérature étrangère

par

Lectrice invétérée, Martine est bachelière en études littéraires et la cofondatrice du Fil rouge. Créative et inspirée, elle a l’ambition de faire du Fil rouge un lieu de rassemblement qui incite les lectrices à prendre du temps pour elles par le biais de la lecture. Féministe, elle s’intéresse aux paradoxes entourant les mythes de beauté et la place des femmes en littérature. Elle tentera, avec ses projets pour Le fil rouge, de décomplexer et de dédramatiser le fait d’être une jeune adulte dans une société où tout le monde se doit de paraitre et non d’être. Vivre sa vie simplement et entourée de bouquins, c’est un peu son but. L’authenticité et l’imperfection, voilà ce qui lui plait.

Un commentaire

  1. Ping : La femme rompue de Turin | Le fil rouge

Laisser un commentaire

Entrer les renseignements ci-dessous ou cliquer sur une icône pour ouvrir une session :

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l’aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s