Littérature québécoise
Comments 5

Un peu de plomberie, de salon du livre et beaucoup d’amour..

La tendresse attendra de Matthieu Simard, c’est le genre de roman qu’on oublie difficilement. Le genre de roman touchant, mais en même temps juste assez brutal, qui donne des frissons. C’est aussi le genre de roman qui nous garde un petit sourire au visage tout le long de notre lecture et qui nous surprend en nous faisant verser quelques larmes au passage. J’ai d’ailleurs écrit récemment sur celui-ci, au moment de ma lecture, que du Matthieu Simard c’était doux, triste mais  »mauditement » beau et c’est exactement ce que je pense de ce roman.

J’ai toujours adoré ce livre qui, à la minute où je l’ai fini la première fois il y a près de 5 ans, a fait automatiquement partie de mon top 10 de livres à lire dans une vie. D’ailleurs, je l’avais même écrit au moment de poser ma candidature pour devenir une collaboratrice du Fil Rouge pour les convaincre de me choisir. La tendresse attendra fait définitivement partie des romans que j’ai le plus conseillés autour de moi dans les dernières années et il vieillit terriblement bien, donc je risque de continuer d’en parler encore longtemps.

J’ai toujours aimé les romans écrits par des gars d’ici qui nous racontent leur vision du couple, leurs questionnements et leurs soucis sur l’amour et sur la vie en général, un peu comme du Stéphane Dompierre que j’aime d’amour ou du Stéphane Bourguignon, mais Matthieu, il a une touche bien à lui.

2La tendresse attendra raconte la vie d’un jeune auteur qui vient de se faire laisser par sa copine et qui ne va pas très fort. Étant donné que son ex n’aimait pas trop sa carrière, il se met en tête que pour la reconquérir il doit changer de carrière et devenir plombier, mais pas n’importe où,  juste en face de son ancien appartement, bien évidemment pour la croiser, mais ce n’est pas aussi simple et pas aussi facile. Par contre, ce qu’il ne sait pas, c’est que ce plombier-là n’est pas exactement comme les autres, et je vous laisse apprendre pourquoi. L’ex de notre narateur est aussi particulièrement difficile à reconquérir, et ce bien malgré lui… Matthieu nous livre ici une oeuvre terriblement touchante, qui peut faire juste assez mal ou au contraire juste assez de bien quand notre cœur va mal comme celui de son personnage ou comme le mien au moment de cette même lecture il y a quelques semaines…

La tendresse attendra est définitivement une perle de la littérature québécoise à mon humble avis… à découvrir sans aucune hésitation !

PS: Un film inspiré du roman Ça sent la coupe de Matthieu Simard sortira en Février 2017 mettant en vedette Louis-Josée Houde…  une autre occasion de découvrir l’incroyable talent de cet auteur ! J’ai tellement hâte !
cliquez-ici-pour-visiter-notre-boutique-en-ligne

Advertisements
This entry was posted in: Littérature québécoise

par

Caroline est une petite blondinette avec un très grand cœur! Elle croit que rien n’arrive pour rien dans la vie et que ce qui l’a emmenée sur le fil rouge, c’est le destin. Au premier abord, elle peut avoir l’air un peu superficielle avec sa longue chevelure blonde et ses grands yeux bleus, mais c’est bien mal la connaître. Elle a certes un petit côté princesse, mais elle n’a pas peur de grand-chose. Après avoir fait un saut en bungee et s’être fait tatouer les 2 pieds comme premiers gros tatouages, on peut dire que rien ne l’effraie. Adepte des 5 à 7 et des bons restos, on peut facilement la rencontrer dans les nouveaux endroits branchés puisqu’elle est abonnée à tous les blogues gastronomiques ou de découvertes culinaires. D’ailleurs, elle adore cuisiner et est une fan finie des livres de recettes. Caroline ne se passerait pas de 5 choses dans sa vie; son amoureux, ses meilleures amies, sa montagne de livres, voyager et boire de l’excellent vin. Elle a un cerveau très analytique : elle analyse toujours tout, tout, tout et elle essaie toujours (ou presque) de voir la vie du bon côté. Elle a aussi un talent fou pour dédramatiser n’importe quelle situation avec sa grande patience et son mantra qui est « On choisit toujours ses batailles! ». Elle espère apporter au blogue un brin de légèreté, une nouvelle vision de la vie et partager sa passion pour la lecture de romans et de livres de psycho pop/développement de soi (son pêché mignon!).

5 Comments

  1. Ping : Un peu de plomberie, de salon du livre et beaucoup d’amour.. | Le Bien-Etre au bout des Doigts

Laisser un commentaire

Entrer les renseignements ci-dessous ou cliquer sur une icône pour ouvrir une session :

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l’aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s