Littérature jeunesse
Laisser un commentaire

Être femme et la difficulté de l’acceptation de soi : un sujet à aborder jeune

Illustration : Claude K. Dubois Album : Pas belle Collection Pastel aux Éditions École des loisirs

Il y a l’estime de soi, l’affirmation, la confiance.
S’aimer pour ce qu’on est entièrement.
Il y a la difficulté de ne pas se comparer, de ne pas se diminuer face aux autres… et ce malheureusement dès le très jeune âge. Lorsque le dénigrement pointe le bout de son nez, il ne laisse aucune chance. Avec tout ce que l’on impose aux filles / aux femmes au quotidien; l’importance de la beauté, des normes, de l’apparence… trop souvent l’envie de disparaître nous prend.

pas-belle-2Illustration : Claude K. Dubois

Il y a de ces livres canon. De ces livres / albums / romans marquants, rencontrés au hasard devenant automatiquement indétrônables pour nous. Ce genre de livre qui aide au cheminement intérieur des petits comme des grands. Pas belle de Claude K. Dubois en est un qui m’a fait verser quelques larmes, m’a fait réfléchir, m’est resté en tête très longtemps avec cette envie de l’offrir à quiconque croisant mon chemin. Lire Pas belle ne vous laissera aucunement indifférent et suscitera énormément de conversation avec les enfants. 

Je ne suis pas comme les filles dans les magazines.
Moi, on ne me choisirait pas!
Je ne suis pas idiote. J’ai réfléchi à ça…

Dans cet album, nous retrouvons la douce Stéphanie.
Stéphanie ne se trouve pas assez jolie. Voire pas du tout.
Pas belle. Pas belle. Pas belle.
Son père a beau lui dire qu’il la trouve profondément jolie et que ce sont les qualités intérieures qui font que l’on est beau/belle, elle trouve que c’est insuffisant. Stéphanie persiste donc à se comparer; à Vanessa une copine de classe ou aux mannequins des magazines. Avec ce texte minutieusement poétique de Claude K. Dubois, on vient à se questionner avec la petite sur ce qu’est la « beauté » réellement. Après discussions et réflexions, nous réalisons avec Stéphanie qu’il existe une multitude de beautés. Une beauté propre à chacun. Ce qui nous rend magnifiquement uniques.

 

Il dit que mon visage est un pays à découvrir.
On y trouve son coin à soi, que personne ne connaît.

pas-belle-1.jpg

Un texte sensible ciblant avec brio une détresse que chacun (enfants comme adultes) peut ressentir lorsqu’il ne parvient pas à s’aimer, à s’apprécier et à reconnaître ses qualités. Claude K. Dubois pointe du doigt avec finesse là où c’est plus douloureux. Un texte poignant, sur la déconsidération de soi, pour nous apprendre comment réapprivoiser notre reflet en douceur.
Nous refermons l’album en retrouvant le sourire au même moment que Stéphanie.

Un album majeur, abordé avec intelligence, pour les petites filles comme pour les femmes, mais aussi pour les garçons, qui seront aussi pris dans le tourbillon des images et des normes de beauté imposées par la société.

Et vous? Quel est votre livre favori pour discuter de diversité corporelle?

970688-gf.jpg

 

Pas belle
Claude K. Dubois

Pastel, École des loisirs
19,95 $
Dès 5 ans

 

Advertisements

Laisser un commentaire

Entrer les renseignements ci-dessous ou cliquer sur une icône pour ouvrir une session :

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l’aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s