Essais
Comments 2

Men explain things to me : au-delà du mansplaining

X BibliothérapieX essaiX féminismeX haymarket booksX Le fil rougeX le fil rouge litX les livres qui font du bienX littératureX men explain things to meX rebecca solnitX mansplaining

Ce recueil d’essais de Rebecca Solnit était dans ma liste de livres à lire depuis bien longtemps. C’est en découvrant l’auteure et ses autres œuvres, à travers le compte instagram Her pickings, que je me le suis finalement procuré. Il faut dire que toute l’actualité autour du terme mansplaining (1) , popularisé par l’essai de Solnit, a aussi pesé dans la balance.

Alors que je croyais me retrouver devant une série de textes personnels racontant des anecdotes mettant en scène des hommes qui remettaient en question les compétences de Solnit parce qu’elle est une femme, c’est devant un tout autre type de texte que je me suis retrouvée et, à tout dire, c’est bien mieux ainsi.

Un titre « click bait » 

Men explain things to me, un titre qui fait jaser, qui fait vendre, mais qui, à mon avis, reflète peu le contenu du livre, passé le premier texte. En fait, il aurait aussi bien pu s’appeler Rebecca explains feminism to you . Dans  chaque essai, l’auteure aborde de manière très politique et publique des thèmes tels que la violence faite aux femmes, le viol, la place des femmes dans l’espace public. Elle se sert de cas très précis tels que le viol collectif d’une étudiante dans un autobus de New Delhi, celui de Steubenville ou bien le scandale de Dominique Strauss-Khan. C’est une série d’essais tous plus intelligents les uns que les autres, ancrés dans une indéniable réalité sur laquelle il est primordial, mais pas nécessairement facile, de lire.

Solnit ne mâche pas ses mots pour parler des problèmes de genres qui sont présents dans notre société, sans pour autant donner à l’homme la figure du bourreau. C’est nuancé, intelligent mais sans pitié. Enracinée dans l’histoire, Solnit, qui est aussi historienne, démontre comment les inégalités de genre ne sont pas d’hier en utilisant des exemples provenant autant de l’histoire de la religion que de la mythologie grecque. Elle ne réinvente rien, mais c’est dans la structure, dans le mélange entre actualité, histoire et anecdotes qu’elle construit des textes qui frappent et font réfléchir.

Au-delà du mansplaining

Vous l’avez peut-être remarqué, je n’ai pas mentionné le terme Mansplaining. Pourtant, Men explain things to me n’est-il pas le livre qui a popularisé le terme ? Oui, mais non. Bien que le premier essai du livre parle d’un homme qui ne croit pas vraiment que Solnit ait pu écrire  « ce livre très important sur Muybridge  » et affirme que ce doit être un autre livre, ne croyant pas qu’une femme ait vraiment pu écrire un livre de la sorte,  l’auteure est elle-même un peu incertaine du terme.

Sans pour autant nier l’importance d’avoir mis en mots un problème bien réel qui ne pouvait être nommé aussi facilement avant, Solnit affirme ne pas avoir inventé le terme, ni vraiment l’utiliser, bien que son essai ait inspiré quelqu’un à le faire. Elle ne l’utilise qu’à une autre reprise lors de ses essais.  Alors que le terme mansplaining n’est pas au centre de l’oeuvre, comme on pourrait le croire, Solnit ne peut pour autant nier être a l’origine d’un essai qui a inspiré des milliers de femmes à enfin mettre en mots un comportement qui, de par sa récurrence, se devait d’être nommé.

Pour une perspective plus complète 

Bien que ce ne soit pas un essai très intersectionnel, Solnit étant consciente, je l’espère, de son féminisme à la fois blanc et privilégié, Men explain things to me reste un essai intéressant, intelligent et important. Il suffit de le prendre pour ce qu’il est et non comme un tout.

Pour une perspective un peu plus complète, racisée et intersectionnelle, je conseillerais de compléter votre lecture de Men explain things to me avec La pensée féministe noire de Patricia Hill Collins aux éditions remue-ménage  ainsi que Dear Ijeawele, or A Feminist Manifesto in Fifteen Suggestions, le second essai féministe de Chimamanda Gnozi Adaichie, disponible depuis le 7 mars. C’est certainement ce que je ferai.

Quels sont vos essais incontournables sur le féminisme ? Lesquels vous offrent une perspective plus complète et inclusive ? 

(1) désigne la situation où un homme se croit en devoir d’expliquer (en anglais explain) à une femme quelque chose qui la concerne directement, généralement de façon paternaliste ou condescendante. ( selon wikipedia )

Advertisements
This entry was posted in: Essais

par

Curieuse depuis toujours, Marjorie s’intéresse à un peu tout, avec un penchant marqué pour les mots, le féminisme, les phénomènes de culture populaire et les mystères de la vie. Elle est bachelière en littérature et cofondatrice du Fil rouge, à travers duquel elle tente de faire son petit bout de chemin, lire le plus possible et surtout, apprendre et connecter avec les autres. Naviguant tant bien que mal à travers la vingtaine, elle trouve ses assises dans la lecture et l’écriture, cherchant toujours à comprendre un peu mieux les contradictions qui rendent la vie intéressante. Elle croit que la littérature fait partie de ces choses qui peuvent changer une vie, la rendre un peu plus douce et mettre un baume là où il faut.

2 Comments

  1. Amélie Panneton says

    Je suis en train de le lire! Quand tu dis qu’elle « ne réinvente rien, mais c’est dans la structure, dans le mélange entre actualité, histoire et anecdotes qu’elle construit des textes qui frappent et font réfléchir » — c’est aussi la réflexion que je me suis faite.

    J’aime

  2. Ping : Le problème avec les femmes – À relire | Le fil rouge

Laisser un commentaire

Entrer les renseignements ci-dessous ou cliquer sur une icône pour ouvrir une session :

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l’aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s