Littérature jeunesse
Laisser un commentaire

Un voyage merveilleux dans le jardin invisible

Retirer un terme : album albumRetirer un terme : album jeunesse album jeunesseRetirer un terme : Ariane ArianeRetirer un terme : Bibliothérapie BibliothérapieRetirer un terme : jeunesse québécoise jeunesse québécoiseRetirer un terme : le fil rouge lit le fil rouge litRetirer un terme : Le jardin invisible Le jardin invisibleRetirer un terme : les livres qui font du bien les livres qui font du bienRetirer un terme : Littérature jeunesse Littérature jeunesseRetirer un terme : littérature québécoise littérature québécoiseRetirer un terme : livre pour endormir les enfants livre pour endormir les enfantsRetirer un terme : livre pour enfant livre pour enfantRetirer un terme : Marianne Ferrer Marianne FerrerRetirer un terme : Monsieur Ed Monsieur EdRetirer un terme : ode à la rêverie ode à la rêverieRetirer un terme : plaisir de lire plaisir de lireRetirer un terme : Racines RacinesRetirer un terme : Valérie Picard Valérie Picard

Il y a de ces livres dans lesquels on a envie de se perdre. Le jardin invisible me fait cet effet-là.

J’ai eu envie de me perdre entre ces pages et de m’évader moi aussi dans le jardin… comme la petite Arianne que l’on suit dans cet album.

Dernière nouveauté des très appréciées Éditions Monsieur Ed, Le jardin invisible raconte le récit de la petite Arianne en visite chez sa grand-mère. Elle ira jouer dans le jardin et sera emportée dans un monde de rêverie et d’imagination. Elle fera la rencontre et la découverte de nombreux mondes lors de cette escapade dans le jardin. Tout en non-dits et en laissant beaucoup de place à l’interprétation et à l’imagination du lecteur.trice, cet album m’a beaucoup plu, non seulement visuellement, mais par la liberté qu’il donne aux enfants de s’approprier le texte.

Couleurs rêveuses 

Les illustrations sont de Marianne Ferrer qui avait aussi signé le très joli Racines, publié aussi chez Monsieur Ed. Elles sont dans les teintes de bleu, de vert, de turquoise et incitent à l’enfance, à la douceur des rêves et de l’aventure. Le texte est signé par Valérie Picard, cofondatrice de la maison d’édition, et il se fond et complète à merveille les illustrations. Ensemble, le texte et les images donnent envie de lire cet album avec lenteur et de laisser les petit.es lecteur.trices imaginer et comprendre ce qu’il.elles désirent.

Ode à la rêverie

C’est une histoire d’enfance qui apporte réconfort, où tout n’est pas dit et expliqué. L’essence est mise sur le plaisir de l’aventure et de la flânerie. J’ai beaucoup aimé cet album aux couleurs magnifiques qui m’a permis de retrouver la belle naïveté des enfants, avec le personnage d’Arianne. J’apprécie toujours quand un éditeur laisse de l’espace aux enfants pour s’approprier l’histoire. De plus, ce genre de lecture incite à la discussion où les enfants sont appelés à s’exprimer sur ce qu’ils.elles ont ressenti, compris, imaginé de ce récit.

Je recommande ce livre aux enfants et aux parents (ou tout simplement aux amoureux.reuses des albums jeunesse tels que moi!) un soir de fatigue… Il s’agit de la lecture parfaite pour tranquillement, au fil des pages, laisser gagner l’imagination, la rêverie et le sommeil…

Et vous, aimez-vous découvrir de nouveaux albums jeunesse? Quel est votre dernier coup de cœur?


Le Fil rouge tient à remercier les Éditions Monsieur Ed pour le service de presse.

Advertisements

Laisser un commentaire

Entrer les renseignements ci-dessous ou cliquer sur une icône pour ouvrir une session :

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l’aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s