Le monde du livre
Comments 2

3 livres pour accompagner mon projet de vie à la campagne

Le fil rouge le fil rouge lit bibliothérapie littérature lecture livres les livres qui font du bien Le guide Larousse de l'autosuffisance Vivre à la campagne L'atelier des bouquets Manuel de permaculture

À la fin du mois d’octobre dernier, j’ai fait le grand saut : j’ai quitté Montréal, ma ville de toujours, pour vivre à la campagne.

Début septembre, mon copain et moi sommes tombés amoureux d’une maison, mais surtout d’un terrain dans les Cantons-de-l’Est, et nous avons fait une offre. Deux mois plus tard, nous avons mis les pieds dans notre nouveau chez-nous et rencontré nos nouveaux amis : les dizaines d’oiseaux qui volent constamment devant nos fenêtres, les petits suisses qui gambadent et les cerfs qui viennent nous dire coucou dans la neige (image qui paraît clichée, mais qui correspond à notre réalité, sans exagération!).

 

23423600_10155379968372670_1360779878_o

 

La campagne, nous n’y connaissons pas grand-chose. Je suis née et j’ai grandi en plein cœur de Montréal. Mon copain a quelques souvenirs de sa très jeune enfance passée en région rurale, mais c’est tout.

Par contre, nous avons de beaux projets.

Ainsi, nous avons choisi un terrain relativement grand, car en plus de désirer se rapprocher de la nature, trouver plus de tranquillité et profiter d’une vie active, le but principal derrière notre geste était de démarrer un projet d’autosuffisance alimentaire.

Évidemment, je ne vise pas l’autosuffisance totale. Je suis bien consciente qu’au Québec, c’est un peu difficile et j’aime trop manger des avocats, des bananes ou du riz. Cependant, il y a moyen de s’en approcher en cultivant tout ce qui supporte notre climat.

Il y a une volonté d’économiser derrière ce projet; toutefois, il est surtout motivé par le plaisir.

J’adore la sensation d’avoir créé, produit et réalisé quelque chose seule. J’en ressens une certaine fierté. Enfin, c’est important pour moi de connaître le cycle de vie complet de ce que je consomme.

Bref, c’est un projet de longue haleine.

Cela tombe bien ; en débarquant à l’aube de l’hiver, nous avons plusieurs mois devant nous pour nous préparer à ce qui s’en vient.

Et pour nous assister, il y a évidemment les livres!

Aujourd’hui, j’ai voulu vous présenter trois livres qui m’aident beaucoup à cheminer dans mon projet de vie à la campagne. Et même si vous habitez en ville, vous pouvez vous en inspirer, car il y a beaucoup de choses qui peuvent être réalisées dans un petit espace.

L’autosuffisance alimentaire à petite échelle

À mon anniversaire, on m’a surpris avec Le Guide Larousse de l’autosuffisance. C’est une encyclopédie de tout ce qu’il faut savoir pour cultiver ses légumes, mais aussi pour s’occuper de petits animaux (pour ma part, je compte élever des poules).

Le fil rouge le fil rouge lit bibliothérapie littérature lecture livres les livres qui font du bien Le guide Larousse de l'autosuffisance Vivre à la campagne

Le livre a été rédigé en France, mais on peut garder les conseils associés aux régions les plus froides ce pays, dont le climat s’apparente beaucoup au nôtre. Sinon, j’aime beaucoup le fait que les principes d’autosuffisance soient illustrés pour des projets de petite taille : pas besoin d’une ferme de plusieurs hectares! Ils expliquent comment maximiser votre terrain et combien de plants vous devez semer si vous êtes deux, trois ou quatre dans une famille. Ils montrent comment tirer parti de chaque mètre carré du jardin ou du potager en bois surélevé. Il y a également des recettes pour utiliser tous ces légumes en hiver.

Ainsi, les explications peuvent servir même si vous habitez en ville. Vous sauterez sûrement les chapitres concernant les chèvres ou les pommiers, mais tout ce qui est légumes et herbes fonctionnera très bien!

Cultiver dans le respect de la nature

Cet été, Marjorie et Martine avaient donné rendez-vous à toutes les collaboratrices au Village au Pied-du-Courant. Je n’étais pas restée longtemps, car je partais en France, le lendemain. Cependant, les filles avaient apporté de nombreux livres reçus par les éditeurs. J’ai été attirée par un petit livre intitulé Manuel de permaculture. À l’époque, je n’avais pas encore déniché de maison; je savais que je comptais partir, mais je pensais que ça allait prendre plusieurs mois, voire peut-être un an pour trouver l’endroit parfait.

Le fil rouge le fil rouge lit bibliothérapie littérature lecture livres les livres qui font du bien Manuel de permaculture Ulmer jardin naturel vivre à la campagne

Bref, j’ai emporté le manuel sans trop d’attente. J’ignorais un peu ce que voulait dire le terme « permaculture ». Finalement, j’ai vite compris en le lisant que ça me rejoignait beaucoup! La permaculture, c’est cultiver dans le respect de la nature, en faisant en sorte que tout poussera bien, sans mettre d’engrais ni de stimulants artificiels.

On s’assure d’utiliser la force même de la nature. Par exemple, certains légumes se développent mieux quand ils sont à côté de fines herbes. De plus, il est important d’attirer les oiseaux dans son jardin, d’avoir un cours d’eau pas loin et de respecter les besoins essentiels de chaque plant. Un bon exemple de ce type de culture à Montréal est le projet Les Jardineries du Stade olympique.

C’est dans ce livre que j’ai appris l’importance de mettre des fleurs partout dans son jardin, car elles attirent les abeilles qui vont également butiner les légumes! Or, les fleurs et moi, on s’aime beaucoup!

Mon amour des fleurs

Mon dernier livre n’a rien à voir avec l’autosuffisance alimentaire (même si les fleurs aident à mieux faire pousser les légumes). En fait, j’adore les fleurs, mais je dépensais beaucoup en bouquets (ou j’étais frustrée, car je n’avais pas d’argent pour m’en acheter). Je désire donc devenir autosuffisante de ce côté.

 

Le fil rouge le fil rouge lit bibliothérapie littérature lecture livres les livres qui font du bien L'atelier des bouquets Carmel Sabourin Goldstein Vivre à la campagne

 

Le magnifique livre L’atelier des bouquets est parfait pour m’accompagner dans mon projet. En plus de présenter des idées de composition de bouquets, il apprend, pour chaque mois de l’année, comment trouver des fleurs dans la nature et lesquelles doivent être cultivées dans son jardin pour s’assurer d’avoir de beaux bouquets pour la période d’avril à novembre! La philosophie de l’auteure est de s’émanciper des fleuristes traditionnels et de retrouver le goût des fleurs au naturel.

Cela fait du bien d’avoir un but, un point à atteindre devant soi. Avancer à l’aveuglette, c’est toujours plus effrayant. Une chance que les livres existent pour nous accompagner!

Et vous, avez-vous déjà rêvé de partir habiter à la campagne?

 

Le fil rouge remercie les Éditions Ulmer pour le service de presse.

EnregistrerEnregistrer

Advertisements

2 Comments

  1. Je te comprends. J’ai fait la même chose, il y a 2 ans, pour vivre en Outaouais en pleine nature. C’est exaltant! Je vous souhaite beaucoup de bonheur.
    Il est possible de combiner ta passion des fleurs avec les soins grâce aux plantes médicinales. Il y a possiblement une foule de plantes qui poussent naturellement sur votre terrain et qui, une fois transformées, pourraient contribuer à une plus grande autonomie au niveau de votre santé. Voici un lien concernant plusieurs plantes de la meilleure école d’herboristerie (en ligne en plus ) que nous ayons au Québec.
    https://www.floramedicina.com/25-plantes-medicinales-connaitre

    J’aime

  2. Ping : Encabanée ou retrouver un sens à sa vie dans les bois | Le fil rouge

Laisser un commentaire

Entrer les renseignements ci-dessous ou cliquer sur une icône pour ouvrir une session :

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l’aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s