Littérature étrangère
Laisser un commentaire

Suggestions de lecture afin de réfléchir sur les classes sociales

Didier Eribon, REtour à REims, Annie Ernaux, Elena Ferrante, Classes sociales, sociologie, littérature, bibliothérapie

C’est en terminant ma lecture de Retour à Reims de Didier Eribon que j’ai réalisé qu’il y avait un point commun entre mes dernières lectures : la narratrice ou bien l’auteur ou l’autrice étaient tous des personnes issues d’un milieu défavorisé ayant réussi à se sortir de ce milieu grâce à l’éducation. Bien qu’ils s’agissaient de livres de genres différents, je réalisais que la vie avait bien fait les choses, car la lecture de ces livres au cours d’une même période m’a permis d’approfondir mes réflexions quant aux inégalités et aux conditions sociales qui rendent très difficile d’aspirer à plus lorsque l’on naît dans un milieu modeste. Comme quoi la séquence dans laquelle on lit des livres peut avoir une influence sur ce que l’on retient d’une lecture.

Voici donc trois lectures qui, à leur manière, abordent les sociétés de classes :

Retour à Reims de Didier Eribon 

Retour à Reims est un essai biographique dans lequel l’auteur, un intellectuel né au sein d’une famille de la classe ouvrière, revient sur son milieu d’origine. Plusieurs années après avoir coupé les ponts avec sa famille, l’auteur reprend contact avec sa mère à la suite du décès de son père. Il constate alors qu’il a toujours attribué le fait de s’être éloigné de sa famille à son homosexualité. Or, ayant toujours ressenti une forme de honte de ses origines, il réalise que cet éloignement était aussi une forme de rejet du milieu populaire dans lequel il avait grandi. S’ensuit donc une analyse sociologique de la société de classes entremêlée à l’histoire personnelle de l’auteur.

Bien que l’essai biographique peut comprendre une part de subjectivité, il demeure que, pour un lecteur plus ou moins connaisseur de la sociologie, cet ouvrage constitue un bon moyen de se familiariser avec cette discipline et ses schèmes de pensée.

Une femme d’Annie Ernaux

Dans Une femme, Annie Ernaux raconte la vie de sa mère, à la suite du décès de celle-ci. Sa mère née dans un milieu défavorisé n’a pas eu la chance d’étudier très longtemps. Ouvrière dans une usine, elle aspire à acquérir une épicerie pour améliorer son sort, ce qu’elle réussira.

Contrairement à l’ouvrage de Didier Eribon, ce livre n’est pas accompagné d’une analyse de la société de classes. Toutefois, par la description du parcours de sa mère et le sien par le fait même, Annie Ernaux met surtout en évidence la honte provoquée par la domination sociale et la nette séparation entre les classes.

La série L’Amie prodigieuse d’Elena Ferrante

Cette série composée de quatre tomes n’a plus besoin de présentation. D’ailleurs, vous pouvez lire les articles de Martine et Andréanne sur celle-ci.

Bien que cette série puisse d’abord sembler traiter de l’amitié, je trouve qu’elle amène une réflexion intéressante sur la société de classes en dépeignant les trajectoires de vie distinctes de deux jeunes filles d’un quartier malfamé de Naples. Alors qu’Elena, la narratrice, poursuit ses études jusqu’à l’université, son amie d’enfance, bien que douée, arrête d’étudier après l’école primaire. Dans cette fiction, la hiérarchie sociale de l’Italie de la seconde moitié du vingtième siècle est très bien dépeinte.

La lecture qui fait réfléchir 

Didier Eribon, Annie Ernaux et le personnage d’Elena ont tous réussi à sortir de leur milieu d’origine grâce à l’éducation. Par contre, on réalise que, pour chacun d’eux, il  aurait fallu de peu pour que leur parcours prenne une autre trajectoire. En fait, même le système scolaire opère une certaine sélection sociale.

Autre point commun entre ces lectures: le sentiment de honte ressenti lorsque l’on est issu des classes populaires. Par exemple, dans ces livres, il est question de renier la façon de parler des milieux populaires ou bien d’éviter de présenter sa famille à son nouveau cercle social.

Et vous, est-ce qu’il y a des livres qui vous ont amené à réfléchir sur l’égalité des chances et la société de classes?

Advertisements

Laisser un commentaire

Entrer les renseignements ci-dessous ou cliquer sur une icône pour ouvrir une session :

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l’aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s