All posts tagged: roman graphique

Zoothérapie de Catherine Lepage : un livre qui fait plus que du bien

Je pense que j’ai trouvé LE livre qui représente le plus notre slogan, les livres qui font du bien, avec Zoothérapie de Catherine Lepage, publié chez Somme toute. Je pense aussi qu’il peut vraiment devenir le livre suprême des cadeaux, parce qu’honnêtement je ne connais personne qui n’a pas envie de recevoir un livre qui fait sourire, du bien et qui est plus que magnifique sur une table de salon. Des animaux; Des petites pensées qui font du bien; Résultat : un ouvrage des plus magnifiques et des plus touchants.  J’ai connu Catherine Lepage grâce à Fines tranches d’angoisse, un roman graphique où elle y traite d’anxiété et d’angoisse. Elle réussissait avec délicatesse à faire sentir à son lecteur qu’il est vraiment moins seul qu’il ne le pense. Alexandra, des Chroniques d’une anxieuse, en avait déjà parlé dans cette vidéo. Lepage a aussi travaillé avec Pierre Lapointe dans Le tragique destin de Pépito dont on a parlé ici. Je pense bien humblement que dans l’œuvre de Catherine Lepage, il y a beaucoup ce sentiment de « se …

Ce qu’on a pensé de nos lectures Bande dessinée/Roman graphique du défi Je lis un livre québécois par mois

Comme je vous le disais dans l’article des suggestions de lecture du mois, j’aime beaucoup Zviane. Sa bande dessinée Les deuxièmes avait été un réel coup de coeur pour moi. J’avais aussi entendu beaucoup de bien (par Marie-Hélène!) de Ping Pong et je n’ai pas du tout été déçue, même si je trouve très difficile d’en parler par la suite. Comme le dit le quatrième de couverture, Ping pong, ça parle des arts. Bon, mais de beaucoup plus de choses, mais difficilement explicables. Ce sont des réflexions de Zviane, ensuite appuyées par le talent de nombreux bédéistes et ça forme un tout incroyablement unique, singulier et, par le fait même, difficile à définir. Je vous conseille fortement cette bd si vous vous intéressez à la démarche artistique et à tout ce que cela sous-entend. Cette édition complète de Ping pong est aussi vraiment géniale parce que Zviane commente ses propres dessins. PS: Zviane a répondu à notre questionnaire Autour des livres juste ici! Ma deuxième lecture du mois a été Je vois des antennes partout …

Petites histoires à emporter partout, partout

Je suis tombée par hasard sur le bouquin Histoires à emporter de l’illustrateur belge José Parrondo à la bibliothèque de mon école. Je l’ai pris sans trop savoir à quoi m’attendre et j’ai tout à fait été charmée. De très courtes histoires nous sont racontées et imagées. En fait, elles sont plus que racontées, les histoires sont les personnages principaux. Le ton ludique, presque enfantin, utilisé rend ces personnifications attachantes en si peu de mots. Histoires à emporter est un roman graphique qui fait du bien, qui rend le cœur plus léger et la tête plus joyeuse. Il s’agit d’un livre qui se lit très vite, mais qu’il faut absolument prendre le temps de savourer. Parfait pour les dimanches matin sous la couette ou pour les mardis soir, un thé à la main. Les illustrations sont comiques, rafraichissantes. Une petite merveille à partager avec les tout-petits ou avec les trop-grands qui ont tendance à oublier de profiter du simple et du beau. J’aurais envie de vous partager toutes les histoires, je n’arrive pas à choisir ma …

Piraterie et « French Kiss »

Cette BD fut un achat coup de cœur lorsque je l’ai vue en librairie. Je m’amusais à tourner les pages et à admirer les dessins. J’aimais beaucoup le style, mais c’est lorsque j’ai vu le mot pirate sur la quatrième de couverture que j’ai décidé de me la procurer. « French Kiss 1986 » est l’histoire d’un père qui raconte à ses deux jeunes enfants comment s’est passé son premier baiser. C’est alors qu’on fait un voyage dans le temps et qu’on se retrouve en 1986. Nous retrouvons Étienne (le père) à l’âge de 11 ans. C’est les vacances d’été et il est fou amoureux de la belle Marie. Sauf, qu’il y a la grande rousse. Tous les deux ne s’aiment pas. En fait, la grande rousse est plus grande qu’Étienne, donc plus impressionnante et sa mère serait une sorcière. Il existe entre ces deux personnages une « guéguerre », mais ils ont un point commun : ils sont tous les deux fans de piraterie! C’est alors qu’une guerre éclate! Tout comme dans le film « La guerre des tuques », l’objectif …

Cette bande dessinée a un je-ne-sais-quoi

Si un jour je suis portée disparue, je vous conseille de commencer à chercher à la bibliothèque du Cégep du Vieux-Montréal. Je serai probablement près d’une fenêtre, en train de lire une bande dessinée. J’ai un petit rituel. J’arrive à la bibliothèque, je regarde le présentoir des bandes dessinées et j’en choisi une. C’est simple. Même en fin de session, je ne peux résister. Je fais ma sélection principalement en me fiant aux dessins. À force d’en lire, j’ai développé mes préférences. L’appel a encore frappé. Cette fois, je lis Sleepwalk and Other Stories d’Adrian Tomine. Le livre comprend 16 petites histoires, originalement publiées dans les tomes 1 à 4 de la série Optic Nerve. Faite de situations insignifiantes aux premiers abords, on y croise des personnages tourmentés et attachants qui rendent toute l’essence à cette bande dessinée. Au premier coup d’œil, rien de plus classique que cette bande dessinée. Typique graphisme américain avec des traits droits et réalistes. Chaque plan est dans sa case. En noir et blanc. Pas de fantaisie. On pourrait dire …

C’est toi ma maman ? : Quand Alison Bechdel me charme encore

Il y a déjà quelques mois, je vous parlais ICI du roman graphique Fun home : une tragicomédie familiale écrite et dessinée par Alison Bechdel que j’ai complètement adorée. Tout d’abord, il faut savoir que Bechdel est une féministe et une bédéiste engagée, il suffit de penser à La règle de Bechdel qui analyse les films en fonction de leurs rapports avec les femmes. Marjorie vous en parlait ICI. J’ai tellement aimé Fun home que j’étais un peu anxieuse lors de la lecture de C’est toi ma maman ? parce que je souhaitais tant retrouver ce mélange de bonheur et de tristesse qu’avait suscité en moi la lecture de Fun home. Or, je n’ai pas été déçue, ce deuxième roman graphique, traduit en français en 2013 chez les éditions Denoël, m’a tout autant charmé. Sa façon de travailler reste la même, elle continue de mélanger la bande dessinée au récit autobiographique. Dans Fun home, elle s’intéressait à son rapport avec son père, tandis que cette fois-ci, elle traite de sa relation maternelle. Or, ce que j’adore dans ces …

Logicomix : Un roman graphique sur la quête des fondements mathématiques

Noël 2010, je me trouvais vraiment cool d’offrir ‘Logicomix’ un roman graphique à l’homme qui devint quelques semaines plus tard mon copain et avec qui je suis depuis. Le gars avec qui je suis est un peu geek, mais il peut également être qualifié de simili-génie. C’est une personne qui a une capacité de compréhension pour certaines choses qui est au delà de la moyenne. En tout cas, c’est mon impression.