Mois : décembre 2016

31 jours de bibliothérapie, jour 28 : Pour s’évader

31 jours de bibliothérapie c’est notre calendrier de l’avent, c’est 31 thématiques et bien plus que 31 suggestions de livres qui font du bien. Pour s’évader Les amants du spoutnik d’Haruki Murakami, Suggestion de Martine L’écume des jours de Boris Vian, Suggestion d’Alexandra G. « L’écume des jours est un roman qui marque par son univers éclaté, enchanteur et irréel. Dès les premières lignes, on part à la dérive, à la rencontre d’un tout autre monde, merveilleux et qui ne ressemble à rien. » Miss Perigrine et les enfants particuliers de Ransom Riggs, Suggestion de Camille Chocolat de Joanne Harris, Suggestion de Marion Publicités

Amun, le rassemblement

J’aurais aimé avoir Amun avec moi pour mieux vous en parler, mais je l’ai prêté à mon père. Parce que c’est un peu grâce à lui et à sa sensibilité pour l’autre que j’ai voulu lire ce livre et que j’ai une ouverture envers les peuples autochtones. Une ouverture? Mais pourquoi n’en aurais-je pas? Parce que j’ai été élevée près d’une réserve atikamekw où, dès mon arrivée, on m’a appris à appeler les habitants les Kawish, à les stigmatiser, à les stéréotyper sans prendre le temps d’y comprendre grand-chose. C’est drôle que le fait de vivre près d’une communauté puisse créer non pas un effet de rapprochement, mais plutôt l’effet contraire. Si ce n’était pas de mon père, de son intérêt, de son emploi et du fait qu’il m’ait emmenée au Pow Wow de Wémontachi, l’année de notre déménagement, je n’aurais peut-être pas aujourd’hui cette approche, ce respect et cette certaine compréhension envers les communautés autochtones. Sans, bien sûr, prétendre comprendre leurs réalités, quotidiens ou histoires propres, je remercie mon père pour son ouverture, celle qui m’a portée vers …

La répression politique au Québec : apprendre à y faire face

La Commission populaire sur la répression politique (CPRP) est un collectif militant autonome qui s’est donné comme mission de « documenter la répression politique exercée au Québec et de sensibiliser divers publics à la question ». Étouffer la dissidence : vingt-cinq ans de répression politique au Québec est un compte-rendu de leur projet. Le livre vient tout juste de paraître chez Lux. L’ouvrage commence par expliquer la démarche populaire de la CPRP, puis fait un (très) bref survol de la répression politique au Québec depuis le début des années 1990. Ensuite suivent les chapitres sur les différentes formes de répression politique : la répression policière, la répression privée sur les campus, la répression judiciaire, la répression par les discours publics et le profilage politique. Pourquoi parler d’un tel livre ici? C’est quand même pas mal loin de la littérature. Certes, mais est-ce loin des livres qui peuvent nous faire du bien? Pas pour moi. Laissez-moi vous raconter une tranche de vie pour mieux m’expliquer. En 2012, j’étais étudiante en cinéma au Cégep de l’Outaouais. Les …

31 jours de bibliothérapie, jour 27 : Pour se déculpabiliser…tout simplement

31 jours de bibliothérapie c’est notre calendrier de l’avent, c’est 31 thématiques et bien plus que 31 suggestions de livres qui font du bien. Pour se déculpabiliser…tout simplement La remontée de Maude Nepveu-Villeneuve, Suggestion de Martine « Dans ce roman on y découvre une femme bien loin d’être parfaite, confrontée à ses plus grandes zones noires, mais on apprend à l’aimer, à la comprendre, à l’admirer pour sa franchise vis-à-vis elle-même. Clarisse, c’est le genre de personnage féminin essentiel pour détruire les stéréotypes de la wonderwomen des temps modernes. » Les maisons de Fanny Britt, Suggestion de Marjorie « Dans ce roman, on se plonge dans le quotidien d’un couple sans histoires, dans la tête d’une femme qui, en couple depuis longtemps, anticipe une rencontre avec un ex. C’est un huis clos dans la tête de cette femme qui se questionne, remet sa vie et son couple en question. C’est beau, parce que c’est vrai et ça fait du bien parce que c’est dit. Par-dessus tout, ça déculpabilise parce que ça peut arriver à tout …

31 jours de bibliothérapie, jour 26 : Pour sourire et rire, dans les périodes plus difficiles

31 jours de bibliothérapie c’est notre calendrier de l’avent, c’est 31 thématiques et bien plus que 31 suggestions de livres qui font du bien. Pour sourire et rire, dans les périodes plus difficiles Des papillons pis de la gravité et Des papillons pis du grand cinéma d’Alexandra Larochelle. Suggestion de Marjorie « Il y a de ces romans, si simples, qui nous font rire pour de vrai et nous font oublier les moments maussades. Des papillons pis de la gravité de Alexandra Larochelle est l’un de ceux-là. Le récit, les péripéties et l’écriture de ce roman pour jeune adulte peut plaire à un large public et permet véritablement de décrocher et de rire. C’est à la fois léger, bien écrit et humoristique. » Maudit Karma de David Safier, Suggestion de Geneviève G.L. et Camille Laisse tomber il ne te mérite pas! De Greg Behrendt et Liz Tuccillo, Suggestion de Caroline Soutien-gorge rose et veston noir, de Raphaële Germain, Suggestion de Caroline Le vieil homme qui ne voulait pas fêter son anniversaire de Jonas Jonasso, Suggestion …

La fuite qui mène à soi

  Je ne peux faire autrement que de penser au personnage de Hanna dans Girls pour introduire Sara Lazzaroni, elle est vraiment une voix des plus puissantes de sa génération. J’ai rarement lu une auteure de mon âge, qui nommait avec autant de beauté, de talent et d’imaginaire ce que je ressentais, ce que je voyais et ce que je vivais. Les romans de Sara Lazzaroni, Patchouli, Veiller la braise, et maintenant Okanagan, viennent me toucher par leur façon de représenter l’entièreté d’une génération aux prises avec une recherche identitaire, un désir de vivre et paradoxalement, une mélancolie qui ne quitte pas. Dans ce dernier roman, Lazzaroni y raconte l’histoire de Léa qui part avec ses amis dans l’Ouest canadien, à Okanagan plus précisément, cueillir des cerises. Cette Léa, habitée d’une profonde tristesse, mais d’un sentiment très puissant d’urgence de vivre, partira à l’aventure, dans une voiture fiable à moitié, le coeur persuadé d’aller chercher une liberté nécessaire à sa guérison. C’est par la poésie, l’écriture, le voyage qu’elle se sent le plus vivre, qu’elle …

31 jours de bibliothérapie, jour 25 : Pour célébrer l’importance de la famille

31 jours de bibliothérapie c’est notre calendrier de l’avent, c’est 31 thématiques et bien plus que 31 suggestions de livres qui font du bien. Pour célébrer l’importance de la famille  Les sanguines d’Elsa Pépin, Suggestion de Marjorie « Les sanguines, d’Elsa Pépin, est une bien curieuse histoire de sang ou s’entremêlent des histoires d’hématologie et celle de deux soeurs, l’une malade, l’autre non. C’est un récit qui met de l’avant les liens de la famille, pas toujours faciles, les décisions qui changeront des vies et les sacrifices qu’on est prêts à faire pour ceux qui partagent notre sang. C’est un magnifique roman qui célèbre l’importance de la famille de façon différente, vraie, touchante et symbolique. » Les murailles d’Érika Soucy, Suggestion de Marjorie « Les murailles, c’est le voyage d’Érika Soucy à la romaine, dans le nord, à la rencontre de son père: Cet homme qui était peu présent et qui travaillait loin. À travers son immersion dans ce milieu d’homme, dans une réalité différente qui frappe, l’auteure cherche à comprendre ce qui a poussé …

Trouver l’âme sœur: Dany Laferrière

C’est en 2009 que j’ai, sur le tard, découvert Dany Laferrière. J’étais au Salon du livre et en cherchant quoi me procurer, je me suis dit «Bah! Pourquoi pas?» en tombant sur son tout dernier roman, L’énigme du retour, qui connaissait à cette époque un succès énorme. Depuis ce temps, je n’ai pas été déçue, véritable coup de foudre littéraire, j’ai su. Je n’ai pas tout lu de Laferrière et je clame haut et fort qu’il est mon auteur préféré. Je prends simplement mon temps. Parce qu’il est comme le bon vin, avec les années, ses livres n’en sont que plus savoureux. Bien qu’il ait reçu de nombreux prix et décorations, ce n’est pas tant ses exploits littéraires qui impressionnent, mais simplement ses écrits qui, pour moi, surpassent bien des classiques. Lire Laferrière, c’est l’odeur du café, le goût d’une mangue fraîche, les rayons du soleil sur la peau l’été, le droit à l’imaginaire, Montréal, Haïti, sous un tout autre angle. Laferrière c’est la permission d’être libre, d’être soi, sans compromis. C’est lire, puis avoir envie …

31 jours de bibliothérapie, jour 24 : Pour lire confortablement au chaud le matin de Noël

31 jours de bibliothérapie c’est notre calendrier de l’avent, c’est 31 thématiques et bien plus que 31 suggestions de livres qui font du bien. Pour lire confortablement au chaud le matin de Noël  –Le Noël de Marguerite d’India Desjardins et Pascal Blanchet, Suggestion de Martine « Dans cette magnifique bande dessinée, on y suit la douce Marguerite à Noël et on a envie de serrer bien fort tous les gens qui nous entourent et prendre tout simplement le temps de profiter de cette période de retrouvailles pour de nombreuses familles. Cette lecture m’éblouit par la beauté de l’objet, mais aussi par la beauté des mots et du récit. » Jeanne, fille du roy de par Suzanne Martel, Suggestion d’Anne-Marie Les yeux jaunes des crocodiles de Katherine Pancol, Suggestion de Camille Des papillons pis de la gravité d’Alexandra Larochelle, Suggestion de Marion Notre-Dame de Paris de Victor Hugo, Suggestion de Marion

Autour des livres : Rencontre avec Alexandra, collaboratrice chez Le fil rouge

Connaissez-vous le questionnaire de Proust? Il s’agit de questions posées par l’auteur Marcel Proust, principalement connu pour sa majestueuse oeuvre À la recherche du temps perdu. Celles-ci permettent de mieux comprendre ou connaitre quelqu’un. Dans ce questionnaire, on y trouve des questions telles que La fleur que j’aime ou Mes héroïnes préférées dans la fiction. L’animateur littéraire Bernard Pivot s’est inspiré de ce questionnaire pour créer le sien, qu’il faisait passer à ses invités à son émission Bouillons de culture. C’est ainsi que m’est venue l’idée de créer un questionnaire Le fil rouge où on pourrait en apprendre davantage sur une personne, et ce, au sujet de ses habitudes de lecture, de création, d’organisations et au niveau de ses préférences littéraires. Pour cette édition, notre collaboratrice Alexandra s’est prêtée au jeu! 1. Quel est ton premier souvenir en lien avec la lecture? Ma mère qui me lit les plus beaux récits, tout juste avant que je ferme les yeux, à l’heure du dodo, elle tourne les pages en changeant sa voix pour animer les personnages qui …